BASTIEN VIVES #2 La famille

voir la série BASTIEN VIVES
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

DELCOURT

Collection :

Shampooing

Genre :

Humour

Humour Noir

Vie Quotidienne

Sortie :
ISBN : 9782756028590

Résumé de l'album La famille

Des questions embarrassantes du style « Papa, c’est quoi une turlutte ? », des disputes à cause d’un texto envoyé à table pendant qu’on mange en famille, un père qui fait la morale à sa fille, un petit garçon qui se fait surprendre par sa sœur en train de jouer aux barbies, l’éternelle discussion pour décider du choix du film à la télé… Voici la vie de famille que l’on connait tous, revue et corrigée par Bastien Vivès.

Par Placido, le 02/04/2012

Notre avis sur l'album La famille

Après Le Jeu Vidéo, voici La Famille, suite des parutions du blog de Bastien Vivès aux éditions Shampooing. Autant le premier volume m’avait plutôt emballé, on y retrouvait un Vivès inspiré et drôle, autant celui-ci est carrément décevant. La très fine justesse de ton, propre à l’auteur, n’est pas au rendez-vous. Et quand Vivès n’est pas dans la justesse, il est grossier, vulgaire et même pire encore : lourdingue.

C'était cette justesse qui faisait qu'instantanément, nous nous reconnaissions dans les personnages et les situations comiques. Ce n'était pas forcément des blagues, mais une belle interprétation de scènes du quotidien qui prêtaient à sourire voire à bien rigoler. Mais là, j’ai l’impression que finalement, l'auteur n'aborde que peu d'aspect du quotidien de la vie de famille. Je ne me suis très peu reconnu dans ses enfants ou dans les réponses des parents... Les sujets traités sont très portés sur la découverte de la sexualité et donc bon, on a tous posé des questions embarrassantes à nos parents, hein, et c’est drôle, ok, mais ça va cinq minutes…

Surtout que là, l’auteur va un peu plus loin, aborde l’inceste, l’homosexualité et… Je suis pourtant partisan du « on peut rire de tout », certes pas avec tout le monde, mais on peut rire de tout du moment que c’est drôle. Là, c’est limite… Il joue la carte du politiquement incorrect, du cru, du choquant, mais ce n’est pas vraiment marrant… Du coup il y a ce blanc, vous savez, celui qui se produit après une sale blague un peu limite… Le blanc se traduit alors dans le fait de reposer le bouquin sur la table de nuit, avec le risque de ne pas le rouvrir…

Bon, si on le rouvre, on se rend bien compte qu’il y a quelques belles réussites comme cet enfant qui demande à son père pourquoi Daniel Balavoine a appelé son fils « Ma Bataille » ou encore celle sur la viande de clochard qui provoque un rire grinçant du plus bel effet. Mais cela ne suffira pas à faire oublier le plantage du reste du bouquin.

C’est peut-être une dérive de l’hyperproductivité du monsieur, il est vrai que c’est toujours difficile de garder une certaine régularité dans le « bon ». Quoiqu’il en soit, je vous conseillerais plutôt de vous replonger dans ses plus anciennes publications, ça fera plus plaisir.

Par , le

Les albums de la série BASTIEN VIVES

Nos interviews liées

Bastien VIVES avec amour et amitié

Sceneario.com : Bastien, voici Amitié étroite ton nouvel album chez KSTR. Qu'est ce qui fait que tu te lances sur une histoire comme celle que tu as écris?
Bastien Vives : tout d’abord j’avais envie de parler du mythe de la relation amicale fille-garçon. Puis de retourner à une ambiance plus proche de elle(s) avec des personnages qui existent, qui ont une identité.


Sceneario.com : ce sont des évènements de ta vie qui te font écrire ?
Bastien Vives :
non pas forcément, on va dire que les sentiments, et les choses dans lesquels j’ai envie de me plonger sont liés à l’esprit du moment, par exemple actuellement je raconte une histoire avec des armées romaines, car l’épique me passionne au plus au point en ce moment.


Sceneario.com : alors fiction ou réalité ? Quelle est la part de réalité dans tes histoires ?
Bastien Vives :
certaines situations sont inspirées de moments vécus, ensuite tout est romancé, au niveau des attitudes et des réactions, des regards [...]

Lire la suite ›

Bastien Vivès, suite à la parution de Le goût du chlore chez KSTR

Sceneario.com : Bonjour ! Pourriez-vous vous présenter en quelques mots et nous rappeler dans quelles conditions Chanmax (le pseudo sous lequel vous avez signé Poungi la racaille) a laissé la place à Bastien Vivès ?

Bastien Vivès :
Bonjour ! Je m’appelle Bastien Vives, j'ai 24 ans, je mesure 1m76, je suis brun, yeux marrons, j’aime le sport, le cinéma, la musique et rigoler entre amis. J’avais utilisé le pseudo Chanmax, car lorsque j’avais fini le premier Poungi cela m’était apparu comme une évidence de prendre un pseudo débile, et ensuite quand j’ai fait ma première BD je suis revenu à mon vrai nom, ce qui m’est apparu aussi comme une évidence !!!

Sceneario.com : Votre actualité, c'est Le goût du chlore... Comment vous est venue cette idée de scénario et quelle est la part autobiographique de ce récit ?!

Bastien Vivès :
J’ai écrit cette histoire en juin 2007 durant Hollywood Jan et tout est allé très très vite car suite à certains évènements, il fallait que je m’occupe [...]

Lire la suite ›