BASTIEN VIVES #6 La bande dessinée

voir la série BASTIEN VIVES
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

DELCOURT

Collection :

Shampooing

Genre :

Humour

Noir et Blanc

Vie Quotidienne

Sortie :
ISBN : 9782756029924

Résumé de l'album La bande dessinée

 
Recueil de gags ayant tous en commun que les histoires qu’ils racontent ou les personnages qu’ils mettent en scène ont plus ou moins un rapport avec la bande dessinée.
 

Par Sylvestre, le 12/01/2013

Notre avis sur l'album La bande dessinée

 
Schplouf ! Voilà le sixième volet de la série que Bastien Vivès réalise pour la collection Shampooing des éditions Delcourt, une série dont chaque titre aborde un sujet en particulier parlant forcément au plus grand nombre puisque c’est de vie quotidienne qu’il s’agit. Après le jeu vidéo, la famille, l’amour, la blogosphère et la guerre, c’est au tour de la bande dessinée d’être traitée par notre prolifique auteur-blogueur ; le rapport avec ce sujet étant cela dit parfois très lointain voire inexistant dans certaines des séquences proposées. M’enfin...

Malgré le titre de ce livre, n’allez pas y chercher des cours de dessin ou un travail encyclopédique ! Ni une autobiographie sérieuse ou une fiction sympatoche. Non, là, on est vraiment dans le "Bastien Vivès se lâche" !!! Mais c’est là que c’est dommage, pour ne pas dire navrant... Car il n’y a là-dedans aucune qualité. (L’auteur torcherait-il le nombre de tomes qu’il a promis de faire lors de la signature de son contrat pour honorer au plus vite ses engagements ?!)

Non, décidément : méfiance ! Et arrêtons de dire d’un travail sans qualité qu’il est super dès lors qu’il est signé par untel ou untel qui effectivement a pu faire deux-trois trucs chouettes par le passé ! Quand Bastien Vivès fait de la bouse, disons-le... Et quand il arrêtera de vendre parce que les gens en auront marre, peut-être pourra-t-il se re-concentrer sur ce qu’il devrait plutôt faire.

Bon, si vous avez déjà les tomes précédents, on comprendra que le collectionneur en vous (ou le fan) ne puisse supporter de s’arrêter d’acheter une série qui continue. Mais si vous n’êtes ni des uns ni des autres : ayez un peu de respect pour vous et de la pitié pour les arbres : n’a-che-tez pas ! Il y a tant de titres infiniment meilleurs à découvrir !!! Et ne lisez même pas, dirais-je : c’est grossier, inintéressant, pas drôle, et moche comme tout, par-dessus le marché. C’est minimaliste et bâclé, c’est plein de copiés-collés...

Bastien Vivès confirme qu’il ne peut pas produire du bon s’il produit toujours aussi vite. Là, il se fout de la gueule du lecteur. Il se repose sur ses lauriers. Et même si certains épisodes sont de "l’autobiographie projetée" (Bastien Vivès s’imagine à plusieurs reprises avec quelques années en plus et s’invente des attitudes) qui voudraient repêcher l’auteur en prouvant qu’il n’est que dans l’auto-dérision, tout finit par sonner franchement comme s’il pensait vraiment ce qu’il fait dire à son avatar...

Croyez enfin que ça m’irrite d’avoir autant sollicité mon clavier pour écrire ce que je pense de cette réalisation. Parce que je sais bien que même les mauvaises critiques font de la pub et que ça m’énerve d’en faire pour ce titre. Mais il me fallait argumenter un minimum ; quand écrire simplement en quelques mots que ce livre est vraiment archinul aurait amplement suffi à résumer ce que beaucoup en retiendront.

Bref, je pense à tous ces jeunes auteurs qui se voient refuser leurs projets parce que soi-disant ils ne sont pas bons...
 

Par , le

Les albums de la série BASTIEN VIVES

Nos interviews liées

Bastien VIVES avec amour et amitié

Sceneario.com : Bastien, voici Amitié étroite ton nouvel album chez KSTR. Qu'est ce qui fait que tu te lances sur une histoire comme celle que tu as écris?
Bastien Vives : tout d’abord j’avais envie de parler du mythe de la relation amicale fille-garçon. Puis de retourner à une ambiance plus proche de elle(s) avec des personnages qui existent, qui ont une identité.


Sceneario.com : ce sont des évènements de ta vie qui te font écrire ?
Bastien Vives :
non pas forcément, on va dire que les sentiments, et les choses dans lesquels j’ai envie de me plonger sont liés à l’esprit du moment, par exemple actuellement je raconte une histoire avec des armées romaines, car l’épique me passionne au plus au point en ce moment.


Sceneario.com : alors fiction ou réalité ? Quelle est la part de réalité dans tes histoires ?
Bastien Vives :
certaines situations sont inspirées de moments vécus, ensuite tout est romancé, au niveau des attitudes et des réactions, des regards [...]

Lire la suite ›

Bastien Vivès, suite à la parution de Le goût du chlore chez KSTR

Sceneario.com : Bonjour ! Pourriez-vous vous présenter en quelques mots et nous rappeler dans quelles conditions Chanmax (le pseudo sous lequel vous avez signé Poungi la racaille) a laissé la place à Bastien Vivès ?

Bastien Vivès :
Bonjour ! Je m’appelle Bastien Vives, j'ai 24 ans, je mesure 1m76, je suis brun, yeux marrons, j’aime le sport, le cinéma, la musique et rigoler entre amis. J’avais utilisé le pseudo Chanmax, car lorsque j’avais fini le premier Poungi cela m’était apparu comme une évidence de prendre un pseudo débile, et ensuite quand j’ai fait ma première BD je suis revenu à mon vrai nom, ce qui m’est apparu aussi comme une évidence !!!

Sceneario.com : Votre actualité, c'est Le goût du chlore... Comment vous est venue cette idée de scénario et quelle est la part autobiographique de ce récit ?!

Bastien Vivès :
J’ai écrit cette histoire en juin 2007 durant Hollywood Jan et tout est allé très très vite car suite à certains évènements, il fallait que je m’occupe [...]

Lire la suite ›