Une histoire de Wall Street

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DARGAUD

Genre :

Adaptation

Drame

Historique

Sortie :
ISBN : 9782505086185

Résumé de l'album Une histoire de Wall Street

New York City, quartier de Wall Street. Une étude de notaire reçoit la visite d'un jeune homme nommé Bertleby, envoyé par la ville. Il est embauché pour copier des actes juridiques. Dès le début, le travail du jeune homme est irréprochable. Il est conscienceux, efficace et semble infatigable. Le travail effectué est parfait. Du coup, ses deux collègues, Turkey et Nippers, doivent rendre un travail aussi rigoureux.
Un jour, le patron lui demande de faire un travail, Bartleby refuse poliment, ce qui étonne tout le monde. A partir de là, quelque chose change chez Bartleby…

Par Berthold, le 28/02/2021

Notre avis sur l'album Une histoire de Wall Street

Bartleby, le scribe, une histoire de Wall Street, est une nouvelle très connue, écrite par Hermann Melville, l'auteur de Moby Dick, en 1853. L'adapter en BD est une drôle d'initiative. Et pourtant, José-Luis Munuera, connu pour ses albums de Zorglub, le tome 65 des Tuniques Bleues, ses Spirou et Fantasio, mais aussi Sortilèges, s'y attaque avec originalité.

Et quand nous voyons le résultat, Munuera a réussi son pari haut la main. Il s'est approprié l'œuvre de Melville et en a rendu quelque chose de magnifique et d'étonnant.
Il fait bien ressortir la complexité de cette histoire, l'étrangeté de ce jeune homme nommé Bartleby et de cette "folie" qui semble l'habiter vers la fin. Et surtout, sa "fascination" pour le mur, qui se trouve devant son bureau.
L'artiste fait ressortir ce sentiment d'étrangeté et de mal à l'aise qui entoure Bartleby. On se met à la place du patron de l'étude qui essaie de comprendre, puis de lui venir en aide. Mais devant le mutisme et sa façon de répéter "je ne préfèrerais pas le faire", nous sommes invités à tenter de comprendre son comportement.

Graphiquement, le travail de Munuera est superbe. Sa vision de New York du XIXème siècle est incroyable. Les personnages sont forts et ont de la présence. Ils nous donnent vraiment l'impression d'être vivants, d'être animés. Les teintes des couleurs sont parfaitement choisies. Elles parviennent quand il le faut, à rendre palpable cet étrange sentiment qui entoure Bartelby.

L'introduction est signée par Philippe Delerm.

Une belle adaptation qui est une totale réussite. Munuera en sort un chef d'œuvre. Un récit que je vous invite fortement à découvrir.

 

Par , le

Nos interviews liées

Interview de José-Luis Munuera pour le T2 de Sortilèges

Sceneario.com: José-Luis tout d’abord bienvenu sur Sceneario.com et merci à toi d’avoir accepté de répondre à nos questions !

José-Luis, tu es donc le dessinateur de « Sortilèges ». Comment votre « team » fonctionne au jour le jour avec le scénariste Jean Dufaux, quelle est votre recette secrète ? Qui est le plus perfectionniste des deux ? José-Luis Munuera :Le team fonctionne avec deux éléments clé: le respect et la bonne humeur! Le respect pour le travail et les choix de l’autre, la bonne humeur parce qu’on essaye toujours de se surprendre l’un et l’autre. 
Une BD peut être pleine de choses, un manifeste idéologique,  un “slice of life”, un cri de l'intérieur de l’auteur... mais une BD peut être aussi un jeu! Un jeu infini, vivant, adulte, plein de possibilités, très élaboré, complexe, dur [...]

Lire la suite ›

Interview de José Luis Munuera sur l'univers Sillage

Sceneario.com: José Luis Munuera bonjour ! Je vous remercie dès à présent de bien vouloir répondre à cette interview et ainsi éclairer les passionnés de la bd ! Premièrement, pourriez- vous vous présenter afin que certaines personnes puissent mieux cerner votre personnage ? JLM: Je m'appelle Jose Luis Munuera Minarro, né le 21 avril de 1972 en un coin perdu d'Espagne. Grand lecteur, cinéphile et bédéphile depuis mon enfance, une surabondance de Spielberg, Harryhausen, Tolkien et Uderzo à fini par pourrir mon cerveau et me faire devenir de façon assez naturelle dessinateur de bd. Sceneario.com: Vous vous êtes distingué dans la série « Les Potamoks » aux éditions Delcourt mais aussi dans la série « Merlin » aux éditions Dargaud. Comment peut-on débarquer du fin fond de l'Espagne et s'imposer ainsi dans le monde de la bd française ? Vos débuts furent difficiles ? JLM: Je n'ai jamais eu la sensation que les choses étaient « difficiles » pour ma part [...]

Lire la suite ›