BAKUMAN #20 Rêve et réalité

voir la série BAKUMAN
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

KANA

Genre :

Manga

Shonen

Sortie :
ISBN : 9782505060468

Résumé de l'album Rêve et réalité

Lors d’une émission spéciale à la radio, Azuki décide de répondre à toutes les questions des auditeurs et de ne rien cacher de l’étrange relation d’amour qu’elle entretient avec Mashiro. C’est la stupéfaction. L’agent d’Azuki est en panique car il sait que c’est toute la carrière de sa protégée qui risque de basculer en cet instant. Pire, cela met en péril le rêve de Miho d’être la doubleuse de l’anime de son amoureux. Sans cela, ils ne pourront pas se marier.

Par Legoffe, le 20/12/2014

Notre avis sur l'album Rêve et réalité

Ca y est, cette fois, c’est fini. Vous avez bien lu, ce vingtième tome vient clore la série. On peut se dire que 20 tomes, c’est déjà bien. Mais la joyeuse troupe de Bakuman va nous manquer, c’est sûr. Il s’agissait d’un shonen très réussi, qui nous plongeait avec bonne humeur - et humour - dans l’univers des mangas.

Cela aura permis de mieux comprendre le travail de “forçat” des auteurs de BD japonaise, mais aussi de mesurer la passion et l’implication des auteurs au sein d’un célèbre magazine spécialisé nippon.

Autant dire que cette série est une réussite majeure que les fans de mangas apprécieront dans leur très grande majorité.

Et ce dernier volume ne les décevra pas. Il n’est jamais facile de créer son final, en effet. Mais Ohba et Obta ont relevé le défi avec brio. Entre l’interview de Miho et le challenge de Mashiro et Takagi pour créer une histoire qui reste dans l’histoire du Jump, la cadence est impressionnante. Le suspense ne cesse de monter et les auteurs parviennent à dégager beaucoup d’émotion de la part de leurs personnages.

Certes, on pourra regretter justement que certains événements soient traités rapidement et que nous ayons l’impression que tout aurait encore pu durer encore un peu. Mais, après tout, sans doute ont-ils raisons de vouloir à un moment donné sonner la fin des festivités.

Ce livre met aussi largement en avant Azuki, ce qui est un bel hommage à celle qui était souvent au coeur des attentions du duo de mangakas, mais qui n’apparaissait finalement qu’en pointillés. En terminant ainsi la série, les auteurs évitent de lui laisser un rôle trop secondaire et appuient vraiment sa personnalité.

Ruez vous donc chez votre libraire si vous n’avez pas encore lu ce livre ! Voilà une série qui restera culte dans l’univers du manga !

Par , le

Les albums de la série BAKUMAN