BAKER STREET #4 Sherlock Holmes & l'Ombre du M

voir la série BAKER STREET
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DELCOURT

Genre :

Historique

Humour

Policier

Sortie :
ISBN : 2840559285

Résumé de l'album Sherlock Holmes & l'Ombre du M

Retour à la case départ pour Holmes, Watson, Clipton et son héritage. En effet, après la vrai mort de son oncle, si celui-ci veut hériter, il doit rentrer à Londre en moins de 6 semaines, et réussir à se faire embaucher dans un cirque comme clown pour jouer une représentation devant la Reine !
"- Impossible !!" dixit Holmes, mais heureusement, Madame Hudson a une fois de plus tout prévu !
Mais le voyage de retour s'annonce aussi mouvementé que celui de l'aller, et ce coup-ci, Holmes va devoir contrer son ennemi de toujours : Moriarty !
Pour cela, il va tenter un coup de génie ("- La ferme Watson!!"), il va emprunter un itinéraire totalement aléatoire et semé d'actions imprévisibles, comme jeter une bouse fraiche à la figure de Watson ("- C'est le hasard Watson, il faut jouer le Jeu!!!"), guidé par un jeu de carte...
Mais il en faudra plus pour dérouter l'Infâme Professeur Moriarty !!!

Par Ronan, le NC

Notre avis sur l'album Sherlock Holmes & l'Ombre du M

On retrouve dans cet Opus la suite du dernier tome "Sherlock Holmes et les hommes du Camélia".
Et cette suite est dans la droite ligne des précédents : poilante !!!
Cet album est un savant dosage entre répliques assassines, jeux de mots tout en finesse, et dessins proches de la caricature. Tout cela dans une ambiance "So British".
Et le fin du fin est que l'auteur arrive à caser entre deux lapidation de Lestrade, une astuce digne d'un vrai Conan Doyle...
Les véritables fans s'y retrouveront. Un album (je dirais même plus, une série) à avoir absolument !!

Par , le

ENFIN... enfin, la suite de cette excellente série d'humour...
On s'amuse beaucoup à la lecture de cet album, ainsi qu'aux pitreries de l'inspecteur Lestrade. Beaucoup d'allusions à d'autres BD ,à des films font de ce nouvel opus un très bon divertissement à avoir chez soi dans sa BDthèque;
vous êtes encore là???
Mais, courez chez votre libraire, palsambleu!

Par , le

C’est du n’importe quoi ! Mais c’est normal et très bien fait, vu que c’est pour tromper Moriarty.
C’est super loufoque et on ne peut prévoir ce qui va se passer et comment ils vont rentrer à Londres car cela fait parti du plan. Il y a plein de gags visuels, jeux de mots, et les personnages sont tous aussi bêtes les uns que les autres (surtout Lestrade) ce qui entraîne des tas de situation où ils sont ridicules et extrêmement risibles à leurs dépends (souvent Lestrade). Et ce que j’apprécie, c’est que cette aventure est en un seul tome.

Par , le

Les albums de la série BAKER STREET

Nos interviews liées

Questions à Olivier Taduc et Nicolas Barral pour Mon pépé est un fantôme

Sceneario.com : Bonjour Nicolas, Bonjour Olivier. Même pas un an après la sortie du premier tome de Mon pépé est un fantôme vous voici de retour avec cette seconde saison. Mais avant toute chose, pouvez-vous vous présenter ? Quel a été votre parcours ? Quelles ont été vos influences ?
Nicolas Barral : Après un BAC littéraire, j’ai passé un an à l’atelier BD des Beaux-Arts d’Angoulême où j’ai croisé Christophe Gibelin qui, quelques années plus tard, devait signer le scénario des Ailes de Plomb. A partir de 1991, j’ai fait mes premières armes dans la presse jeunesse et à Fluide Glacial jusqu’en 1996 où j’ai publié mon premier album chez Delcourt. Parmi les gens qui m’ont donné envie de faire ce drôle de métier, je place en tête de liste Goscinny, Uderzo et Morris, sans oublier Hergé, qui correspondent à mes lectures d’enfance et ont influencé la partie humoristique de mon travail [...]

Lire la suite ›