BAKEMONO #1 le serment du tengu

voir la série BAKEMONO
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

LE LOMBARD

Collection :

Portail

Genre :

Aventure

Fantasy

Sortie :
ISBN : 2803621819

Résumé de l'album le serment du tengu

L’empereur blanc, pour venger l’assassinat de sa femme, défie l’empereur noir en duel à mort, bien qu’il sache que cela va fausser la balance et l’harmonie. L’empereur noir, normalement obligé de le combattre par la doctrine des anciens, le fait tuer par un de ses monstres. Juste avant de mourir, l’empereur blanc fait jurer au Tengu, son ancien général et ami, de restaurer la dynastie blanche. Le Tengu, ancien serviteur de la balance, reprend à son compte le combat et la vengeance de l’empereur blanc. Sa première mission est de retrouver les trois filles de l’empereur, qu’il avait confiées à des temples alors qu’elles étaient encore enfant.

Par Fef, le NC

Notre avis sur l'album le serment du tengu

Jean-Luc Sala sort ici sa première bande dessinée où il est tout seul aux commandes. Cet album d’heroic fantasy japonaise est assez loin de Cross Fire, son autre série. On a ici un premier album assez classique où l'on voit la mise en place du monde. Celui-ci est basé sur les légendes asiatiques avec ses créatures fantastiques comme le Tengu (mi homme-mi corbeau), le dragon, le kappa, …
Cette série nous plonge tout de suite dans l’action et l’aventure car les premières pages débutent par le meurtre et la vengeance de l’empereur. On ne découvre les personnages principaux et leurs secrets qu’après, et au fur et mesure des pages. Ces révélations sont aussi régulièrement interrompues par des combats On voit aussi comment les relations entre les personnages évoluent.
Au début de ma lecture, je n’ai pas pu m’empêcher de penser à Okko, l’autre série médiévale fantastique orientale, surtout dans le passage avec l’armure géante enchantée, mais Bakemono est sur un autre registre, un peu plus léger et ‘fun’ qu’Okko, comme avec les réflexions que fait le Tengu sur la lignée qu’il est chargé de protéger.
Le dessin, un peu typé manga, convient parfaitement à ce genre d’histoire. Les scènes d’action sont bien vivantes et j’y retrouve un peu l’ambiance des films asiatiques comme tigre et dragon pour les combats ou histoire de fantômes chinois pour le fantastique. On suit les aventures de Lame, Jade et du Tengu tout le long de l’album sans trop se poser de questions, comme dans ce genre de film.
Cette série part sur de bonnes bases qui semblent complètement posées avec ce tome 1. Il ne manque plus qu’une seule des sœurs pour que le groupe soit réuni et qu’on puisse suivre leurs aventures dans les prochains tomes.

Par , le

Les albums de la série BAKEMONO

Nos interviews liées

Rencontre avec le scénariste des Divisions de Fer

Rencontre avec Jean Luc Sala, scénariste des Divisions de Fer aux éditions Soleil.


Interviewer : Berthold
Images et Son : Mathieu
Montage: Aubert [...]

Lire la suite ›

Entretien avec Jean-Luc Sala

Sceneario.com : SCENEARIO.COM : Bonjour Jean-Luc Sala. Ce mois d’avril va voir arriver chez tous les bons libraires une nouvelle série dont tu es le scénariste : Questor. Tu te lances donc dans le genre « péplumé ».
Jean-Luc Sala : Absolument ! Le Péplum, c’est un genre majeur !! Sceneario.com : Comment est né ce projet ?
Jean-Luc Sala : Les films de Ray Harryhausen ont bercé mon enfance ! Je préférais les épopées grecques plutôt que romaines ! Des films comme Jason et les Argonautes, La bataille de Salamine ou le choc des Titans m’ont profondément marqué. Ce projet est arrivé à un moment où j’écrivais « CIA le cycle de la peur », j’avais besoin de me détendre… Faire des blagues plus ou moins douteuses sur la Grèce mythologique a été ma récréation scénaristique ! Sceneario [...]

Lire la suite ›

Jean-Luc SALA

Sceneario.com : Peux-tu te présenter et nous dire comment tu es venu dans la bande dessinée ?
Jean-Luc SALA : Heu… Bonjour, je suis Jean-Luc Sala. Je ne suis pas si jeune et pourtant on me considère comme un jeune auteur…
Je dirais plutôt un auteur débutant. J’ai toujours voulu faire de la BD, j’ai même fait des études pour cela en Belgique, les aléas de la vie ont fait que pendant 10 ans j’ai travaillé dans la création de jeux vidéos… cela m’a pas mal éloigné de la BD !
J’y ai débuté sur "Dragon Lore" comme story-boarder, puis textureur, artiste conceptuel, puis scénariste, directeur artistique et enfin chef de projet. En 10 ans j’avais fait le tour du truc…

Sceneario.com : Est-ce que d'avoir travaillé dans les jeux vidéos, aide à construire le scénario de la série?
Jean-Luc SALA : L’industrie du jeu, en matière de scénarii, est directement tributaire de l’écriture Hollywoodienne, elle est donc soumise à certaines règles, elles-mêmes dérivées de l’écriture théâtrale classique [...]

Lire la suite ›