B.P.R.D. 1946-1947-1948

voir la série B.P.R.D.
Dessinateurs :





Scénaristes :




Coloriste :


Éditions :

DARK HORSE BOOKS

Genre :

Aventure

Comics

Fantastique

Horreur

Sortie :
ISBN : 9781616556464

Résumé de l'album 1946-1947-1948

1946. Berlin. La guerre vient de se terminer et Berlin n'est plus que ruines et est partagée entre les Russes et les Alliés. Le professeur Trevor Bruttenholm qui vient de créer le B.P.R.D. se rend dans la capitale allemande pour en découvrir un peu plus sur des opérations occultes effectuées par les nazis...

Printemps 1947. Nuremberg, Allemagne Dans la zone occupée par les américains. Un train venu de la zone russe amène des prisonniers : des officiers SS qui avaient tenté de s'enfuir. Lorsque les soldats ouvrent le wagon où les prisonniers sont enfermés, une vision d'horreur les y attend. Suite à ces événements et ce qui s'est passé en 1946, le professeur Trevor Bruttenholm constitue pour le B.P.R.D. une équipe de 4 hommes : Jacob Stegner, Simon Anders, Frank Russell et Gabriel Ruiz afin d'enquêter sur le baron Konig en France...

1948. Carmelo, une base de l'Air Force. Cette nuit-là, ils ont fait des essais atomiques et après cela, le Dr Rieu a senti quelque chose, une perturbation suite à l'explosion. En fait, il s'est bien passé quelque chose dans le désert. Quelque chose qui nécessite l'aide du professeur Trevor Bruttenholm et de ses hommes dont Anders, un agent possédé.

 

Par Berthold, le 22/06/2015

Notre avis sur l'album 1946-1947-1948

Ce beau volume de la série B.P.R.D. regroupe les titres suivants : B.P.R.D.: 1946, 1947, et 1948.

Ces trois épisodes permettent de suivre  le professeur Bruttenholm dans des intrigues se situant au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale. Le personnage est vraiment la vedette dans ces récits où nous le retrouvons plus jeune.  Avec lui, nous découvrons, entre autres, l'un des plus horribles projets conçus par les nazis.
Les histoires imaginées par Mike Mignola sur Hellboy ou B.P.R.D. ne m'ont jamais autant fichu la trouille que 1946. Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu un récit comme celui-ci. Il y a des scènes qui sont de pur moments de suspense ou de terreur comme dans le Alien de Ridley Scott, voir la première visite que font le professeur et son collègue à l'asile psychiatrique abandonné. Ou encore cette visite dans une ferme où un enfant se transforme en créature. Il faut voir comment les auteurs ont mené cette rencontre. Et puis, il y a d'autres scènes qui vont vous faire frissonner encore par la suite. Le fait aussi de découvrir que celui qui dirige les russes chargés quasiment de la même mission que Bruttenholm est une jeune enfant vous fait froid dans le dos. Mais bon, par la suite, vous découvrirez qui est cette Varvara.
Et l'année 1947 n'est guère plus réjouissante pour le professeur et ses agents.

Mike Mignola et Joshua Dysart nous montrent  le professeur Bruttenholm qui vient de  constituer le B.P.R.D. et dont les locaux sont quelque part au Nouveau Mexique. Comme vous allez le constater d'ailleurs, on y croise le jeune Hellboy. On le voit même lire un comics qui met en scène Lobster Johnson ! Ce dernier étant devenu aussi un personnage phare de l'univers Hellboy.
Dans 1947, nous suivons la mission de 4 hommes, des anciens soldats et un marin, qui vont enquêter sur le fameux baron Konig. Nous sommes pris par l'ambiance fantastique qui se dégage de ces pages : nous ne sommes pas loin de l'ambiance période Hammer lorsque Simon se retrouve pris au piège au château. La mission ne s'avére pas facile pour les membres du commando.
Le professeur est d'ailleurs marqué par la perte de certains membres de l'équipe. Ce qui montre son côté humain. Nous allons ensuite assister à une sacrée séance d'exorcisme et de lutte contre des démons...
Et pour 1948,  nous retrouvons aussi son groupe d'agents menés par Stegner. Parmi eux, Anders. Un homme perturbé par ce qui le possède. Ce qui amène quelque chose en plus à ce récit.
Mignola et Arcudi tentent d'introduire une romance entre le professeur Bruttenholm et le Dr Rieu. Malheureusement, quelque chose empêche que cela se fasse.
L'intrigue est assez bien construite. On a droit à notre dose de sueurs froides. Outre les scènes d'explication nécessaires à ce récit, les auteurs nous gratifient de quelques scènes spectaculaires et flippantes.
Mignola et Arcudi s'intéressent au jeune Hellboy, comme on peut le constater. En effet, l'enfant n'est pas vraiment à la fête du fait de ses origines. Il semble même déprimé. Pourtant, on le croise jovial et joueur, jusqu'au moment où...

Le dessin pour l'année 1946 est l'oeuvre d'un auteur talentueux, Paul Azaceta qui s'inspire du style de Mignola pour nous donner du frisson lors de certaines scènes. Dave Stewart a aussi laissé sa place à la couleur et c'est un certain Nick Filardi qui a la lourde charge de mettre ce récit en couleur, il s'en sort vraiment très bien.

Ce sont Gabriel Ba et Fabio Moon, connus pour Umbrella Academy  qui sont en charge de s'occuper graphiquement de l'année 1947. Ils signent un excellent travail qui est encore une fois superbement mis en couleurs par Dave Stewart. Leurs personnages ont de la présence et ils s'amusent avec le petit Hellboy. L'univers imaginé par Mignola leur va à merveille.

Pour l'année 1948, c'est l'un des actuels illustrateurs de la série Abe Sapien qui va faire ses armes sur l'univers Hellboy. Le dessin de Max Fiurama est vraiment superbe. Son style apporte une nouvelle touche, une nouvelle ambiance à la série. Ces personnages amènent de l'émotion. Les visages font ressortir parfaitement les expressions nécessaires pour faire comprendre aux lecteurs ce qui se déroule. Fiurama est aussi très à l'aise dans les scènes d'action où les soldats affrontent des monstres au look original et dans l'esprit de la série B.P.R.D.

Mike Mignola, aidé de Joshua Dysart et de John Arcudi au scénario, nous offre la plus terrifiante histoire de l'histoire du B.P.R.D. mais aussi, une des meilleurs de cet univers, ainsi que deux suites tout aussi terrifiantes.Ce volume est une très bonne idée pour découvrir les débuts du B.P.R.D. et de revoir en action le professeur Bruttenholm.
Une bande dessinée de grande qualité à ne manquer sous aucun prétexte !

 

Par , le

Les albums de la série B.P.R.D.