Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DUPUIS

Collection :

Aire Libre

Genre :

Aventure

Document

Guerre

Sortie :
ISBN : 2800127171

Résumé de l'album Tome 1

Kabylie, 1957, en pleine guerre d’Algérie, Azrayen, surnom de Messonier, disparaît brutalement avec sa patrouille !
C’est Valéra qui est chargé de retrouver la troupe dans le désert algérien. Pour ce faire il va être épaulé par Tirard, un dur de l’armée et par Allilat, institutrice berbère et femme qu’il a aimée.

Par Marie, le NC

Notre avis sur l'album Tome 1

La guerre d’Algérie est un sujet dur et méconnu.
L’incompréhension générale et les déferlements de tortures et de violences ont été l’une des principales empreintes de cette guerre et le thème étant tabou, il n’existe pas ou peu de bandes dessinées traitant de cette partie de l’Histoire du monde.
Giroud aidé du talentueux Lax, n’ont pas eu d’hésitations et les voilà qui se lancent avec une bd narrant et décrivant les conditions de ce conflit dont on ignore encore aujourd’hui de nombreuses bassesses et que les anciens racontent avec pudeur.
Cet album est non seulement une superbe réalisation graphique avec un trait fin, souple, un dessin aéré laissant entrevoir l’espace vital même des berbères dans leurs montagnes , mais il est également un témoignage de certains faits et de certains comportements cruels et injustes qui se sont produits à cette époque.
La douleur est toujours difficile à décrire mais l’album « Azrayen » bien que particulièrement violent à certains moments est assez indispensable dans le milieu bédéphile parce qu’encore aujourd’hui, justement, il reste de nombreuses ombres sur ce sujet délicat.
La première partie de cette histoire s’arrête à un tournant important, nous n’aurons la suite que dans le deuxième tome qui clôt la série en même temps. Donc, n’hésitez pas à lire cette œuvre qui sait rendre à l’histoire sa part de vérité.

Par , le

Les albums de la série AZRAYEN

Nos interviews liées

Entretien avec Christian Lax

Interview réalisée par Melville et Placido à Angoulême à l’occasion du 39ème Festival International de la bande dessinée (janvier 2012).


Sceneario.com : Pain d’alouette est la suite de L’Aigle sans orteils sans toutefois réellement l’être. Comment est né votre projet ?
Christian Lax : Quand j’ai fais L’Aigle sans orteils je ne l’avais pas conçu comme pouvant avoir une suite mais vraiment comme un one shot, pour preuve la disparition d’Amédée. Mais il y a eu deux principales raisons pour lesquelles j’ai rebondis. La première est tout bêtement mercantile, comme L’Aigle… avait bien marché je me suis dit qu’il y avait peut-être un sillon à creuser. La seconde est que j’aime le vélo (c’est un sport que je pratique) et j’avais envie de revenir dans cet univers du cyclisme et de cette époque de l’entre-deux guerres, donc pourquoi pas raccrocher cette histoire à L’Aigle… de manière à avoir une « œuvre » qui se tienne un peu [...]

Lire la suite ›

Frank Giroud pour Quintett tome 5

  Sceneario.com: Nous arrivons déjà à la fin de Quintett, quel effet ça fait de cloturer cette excellente série ?

Frank Giroud: Je suis à la fois soulagé d’avoir mené un tel navire à bon port… et nostalgique d’en quitter le pont.
 
Sceneario.com: De Vita vous a proposé Giancarlo Alessandrini lorsqu'il s'est agi de lui trouver un remplaçant. Avez-vous fait confiance au choix de Giulio De Vita ou bien Giancarlo Alessandrini a-t-il dû "passer des tests" ?

Frank Giroud: J’avais pleine confiance dans les goûts de Giulio et j’ai bien aimé les extraits des divers travaux envoyés par Giancarlo. Mais je ne pouvais pas l’accueillir à bord sans m’être assuré qu’il serait vraiment l’homme de CETTE situation [...]

Lire la suite ›