AZIMUT #1 Les aventuriers du temps perdu

voir la série AZIMUT
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

VENTS D'OUEST

Genre :

Aventure

Fantastique

Sortie :
ISBN : 9782749306476

Résumé de l'album Les aventuriers du temps perdu

Cela fait 537 jour maintenant que Le comte Quentin de la Pérue a quitté Ponduche et s'est lancé dans son expédition pour découvrir de nouveaux territoires. Mais, depuis, il n'a rien trouvé. Une bonne partie de son équipage est mort. Ils ont été dévorés par les mangousmangous. Le reste a été traumatisé. Eugène, le peintre officiel, est devenu fou et s'est jeté à la mer. Il disparait dans la tempête qui balaie l'océan.
Enfin, ils aperçoivent une terre. Quentin de la Pérue monte sur une barque et avec quelques hommes il part en reconnaissance sur ces plages. Quel n'est pas sa surprise lorsqu'il rencontre des gens qui le connaissent, ainsi que le roi Irénée. Quentin comprend qu'il a tourné en rond et est revenu au point de départ. Il apprend aussi que le roi va se marier avec une princesse venue d'Orient.
Sur une autre partie de la plage, le corps du peintre est aussi découvert, accroché à un tableau. Il est toujours en vie et est ramené au palais.
Lors de son réveil, il raconte au roi que la femme qu'il a peint n'est qu'une voleuse, une catin qui s'est déjà jouée de plusieurs grands. Le roi lui dit pourtant que cette femme est celle qu'il va épouser. Il fait jeter Eugène ainsi que Quentin au cachot pour calomnies. Mais il va vite se rendre compte qu'Eugène avait surement raison...

 

Par Berthold, le 13/05/2012

Notre avis sur l'album Les aventuriers du temps perdu

Quelle bonne surprise que cet Azimut, imaginé et conçu par Wilfrid Lupano et Andreae !

J'adore ce genre de lecture. Un univers original, drôle, unique avec des créatures extraordinaires, magiques, farfelus et imaginaires.
Dès ce premier tome, les auteurs nous présentent ce petit monde avec les personnages principaux, tout en y mettant un brin de suspense. Est ce que la fiancée du roi est vraiment ce que l'on prétend d'elle ?
Et puis, il y a aussi tout ces petites gens autour comme Aristide ou le major Oreste Picote. Lupano a su créer un éventail de personnages fort sympathiques et fort intéressants.
Avec Azimut, il nous enchante avec cet univers. Il suffit de voir certaines créatures, certaines idées pour être embarqué sans peine dans cette aventure.

Andreae nous fait plaisir avec ces planches et ses cases fourmillantes de milles détails. Les deux hommes se sont bien trouvés et ont eu une bonne idée que de s’associer pour nous plonger en plein Azimut ! Le lecteur y trouve de nombreux morceaux de bravoures.
L'artiste crée un éventail de créatures et de personnages tout aussi réussis les uns que les autres. Il arrive aussi à faire sortir l'émotion et les expressions de ces héros avec une telle facilité !

Allons, je ne vous en dirais pas plus, si ce n'est que je vous invite à vivre cette étrange et belle aventure avec les habitants de l'univers d'Azimut !
Et surtout, ne perdez pas le nord à l'intérieur de ces pages, vous risqueriez de vous y perdre !
Bon voyage.

 

Par , le

Les albums de la série AZIMUT

Nos interviews liées

Wilfrid Lupano : rencontre avec ses Sept Nains et son Traquemage

Rencontre avec Wilfrid Lupano à l'occasion de la sortie de Traquemage et des Sept Nains


Interviewer : Olivier
Images et Son : Mathieu
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Un entretien avec Wilfrid Lupano et Rodguen

    Interviewer : Aubert
Images et Son : Mat
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Wilfrid Lupano

Sceneario.com : Bonjour Wilfrid. En ce mois d'avril 2011, votre actualité est des plus fournies. Pas moins de trois albums font l'objet d'une publication chez Delcourt (L'homme qui n'aimait pas les armes à feu, L'honneur des Tzarom et Le droit chemin). Hasard de calendrier ou boulimie de travail permanente ?
Wilfrid LUPANO : Hasard complet. J’ai écrit ces ouvrages à des moments très différents ( le T2 de l’honneur des Tzarom, par exemple, est écrit depuis 2005!) C'est simplement le temps nécessaire à leur fabrication, le temps de trouver les bons dessinateurs et le choix de l'éditeur de programmer à telle ou telle date. Pour le Droit Chemin, par exemple, le premier album est achevé depuis longtemps, mais nous avons décidé d'en retarder la sortie pour pouvoir raccourcir le délai entre les deux premiers tomes, pour que les lecteurs attendent moins. C'est donc là encore un scénario écrit il y a deux ans environ [...]

Lire la suite ›

Wilfrid LUPANO pour L'Honneur des Tzarom chez Delcourt

Sceneario.com: Comment vous est venue cette histoire de tziganes intergalactiques ? Erriez vous sur une aire de gens du voyage, face à la pleine lune, lorsque l’inspiration est venue ?   Wilfrid LUPANO: Presque. J’avais, je crois, envie d’un grand bol d’air. Et paradoxalement, je suis allé le chercher là où il n’y en a pas : dans l’espace. La science-fiction ne m’intéresse plus beaucoup, car elle est assez largement en panne, mais c’est un genre qui offre encore de belles possibilités sur le registre du comique. L’espâââce reste un espace de libertés, alors profitons-en.   Sceneario.com: Les tziganes représentent le lointain, la liberté, la rébellion contre les codes établis. Ce sont des thèmes qui semblent vous attirer en permanence non ?   Wilfrid LUPANO: C’est exactement ça. A l’heure des caméras partout, des GPS, des passeports biométriques, les gens du voyage me paraissent finalement des gens assez libres [...]

Lire la suite ›

Interview de Wilfrid LUPANO sur l'Ivresse des Fantômes

 
Sceneario.com : Bonjour, et merci de nous accorder cette interview. Pourriez-vous vous présenter pour les internautes ?

Wilfrid Lupano :
Je suis Wilfrid LUPANO, j’ai 36 ans, je suis père d’un petit garçon. Je suis venu à la bande dessinée il y a une petite dizaine d’années, par hasard, ma première activité ayant été le monde de la nuit comme on dit. J’ai travaillé dans le monde de la nuit pendant 15 ans ; j’ai commencé tôt. En parallèle, j’écrivais. J’ai toujours plus ou moins écrit, mais pour moi. En même temps, je lisais de la bande dessinée mais bizarrement, je n’avais pas fait le lien entre les deux activités. D’abord parce que je n’aurais pas su comment m’y prendre et puis, je ne sais pas pourquoi, mais je ne faisais vraiment pas le lien [...]

Lire la suite ›

Jean-Baptiste Andreae interviewé pour son album « La Confrérie du Crabe »

Jean-Baptiste Andrea se lance dans une nouvelle série, la Confrérie du Crabe. Beaucoup le connaissent pour sa belle (et première) série, Mangecoeur, créée avec le scénariste Mathieu Gallié et qui leur avait value l’Alph’Art Jeunesse à Angoulême en 1994. Le voici qui signe avec son complice un nouvel album fantastique.

Sceneario : Jean-Baptiste, peux tu te présenter pour nos lecteurs ?

Andreae :
Je vis depuis toujours à Bordeaux. Passionné de dessin depuis tout petit je me suis orienté, à la fac, vers les arts plastiques pour devenir prof. Mais, au bout de deux ans, j’ai abandonné et je suis entré aux Beaux Arts, dans les arts graphiques, afin de travailler dans la publicité et la communication en tant qu’illustrateur.
A la fin des années 1980, Cecil (ndlr : l’auteur du Réseau Bombyce), avec qui j’étais aux Beaux Arts, m’a présenté Mathieu Gallié [...]

Lire la suite ›