Autobiographie d'une fille gaga

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

MARABOUT

Collection :

Marabulles

Genre :

Autobiographie

Blog

Humour

Vie Quotidienne

Sortie :
ISBN : 9782501063999

Résumé de l'album Autobiographie d'une fille gaga


Maureen Wingrove, alias Diglee, faisait vivre son blog sur la toile avant que lui soit proposé – la veinarde ! – que la version papier de sa vie en BD voie le jour. C’est chose faite aujourd’hui, et la voilà donc remasterisée (!), couchée à plat, racontant à qui veut bien le lire sa vie, sa passion pour le shopping et les chaussures, son adoration pour Lady Gaga, etc, etc...
 

Par Sylvestre, le 03/02/2011

Notre avis sur l'album Autobiographie d'une fille gaga

 
"Remasterisée", en effet. Et Diglee nous l’apprend elle-même, au début du livre, en nous informant que pour que ses dessins passent mieux à l’écran (euh, non, justement, dans son cas, c’est pour qu’ils passent mieux à la page !), elle a dû en reprendre plein, les retravailler... Elle n’est pas la première à voir sa production online trouver une seconde vie sur le papier. C’est même un peu la mode, dans le paysage de la bande dessinée, ces dernières années, et c’est ce qui appelle forcément concurrence et comparaisons, ce qui rend plus difficile l’exercice... Oui, l’originalité en prend fatalement un coup lorsqu’on raconte sa vie après que d’autres l’ont fait, et lorsque cette vie en question n’est pas top-originale ni intéressante en diable... Il y a vite moins de surprises dans la découverte avec des gags ou des situations qui sentent le déjà vu, il y a moins de plaisir, donc, tout simplement, et c’est un peu l’impression que l’on ressent à la lecture de cette Autobiographie d’une fille gaga. Dommage.

Au départ, ces blogs touchent un cercle réduit de "followers". On est plutôt dans le journal intime ou dans la main courante rigolote conçu(e) pour amuser parents et amis. Mais dès lors que l’œuvre prétend amuser un public plus large, et qu’il est à cette fin publié sur papier et commercialisé, l’humour qui touchait ceux à qui ça parlait ne va plus faire mouche de la même manière auprès des autres.

La barre est haute, et si chacun dessinait sa vie, on n’en pourrait plus de ces gags sur le shopping, de ces matins tête-dans-le-cul et autres délires de couple ou entre copains-copines... Oui, la barre est de plus en plus haute, et si je ne suis pas spécialement tendre avec ce titre de Diglee, j’aime cependant qu’elle ait pris la liberté de se raconter ainsi, en sachant qu’à côté, elle a montré savoir manier d’autres styles graphiques (voir A Renaud, aux éditions Manolosanctis). C’est donc comme une autre facette de ses talents et comme un exercice de style qu’il (me) faut regarder cette autobiographie plutôt que comme un aboutissement.

Si vous êtes fan de Maureen Wingrove / Diglee, mais pourquoi pas si vous êtes fan de Margaux Motin ou de Lady Gaga à qui sont consacrées quelques pages, vous pourriez trouver une bonne raison de plus d’aller vers cette Autobiographie d’une fille gaga. Pas facile de la manquer, avec sa couverture orange fluo : vous la trouverez sans peine ! Et c’est aux éditions Marabout.
 

Par , le