AU NOM DE LA RÉPUBLIQUE #1 Mission Bosphore

voir la série AU NOM DE LA RÉPUBLIQUE
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Genre :

Action

Espionnage

Thriller

Sortie :
ISBN : 9782302093621

Résumé de l'album Mission Bosphore

A Istanbul, une opération secrète chapeautée par une cellule ultra confidentielle de la DGSE, appelé l'unité Gamma, tourne au fiasco et les trois agents sur place sont assassinés, sans pitié, par un mystérieux groupe islamiste. Renard, l'un des meilleurs agents de l'unité secrète remonte la piste de ce groupe, et plus particulièrement d'un certain Omar El-Franki qui est sous les ordres du mystérieux El Mahdi. On découvre ainsi qu'Omar est justement en route avec le groupe d'El Madhi, la Katiba Al-Andalusi, afin d'organiser un attentat au Maroc…

Par Fredgri, le 20/05/2022

Notre avis sur l'album Mission Bosphore

"Personne ne connaît le nom de cette unité qui n'apparaît pas dans l'organigramme de la DGSE mais on surnomme ses membres Les Défenseurs. Leur mission ? neutraliser un ennemi de la République, sans se faire prendre...", comme le résume l'éditeur en présentant ce premier volume ! Tout est là, une cellule ultra confidentielle de la DGSE, chargée de retrouver et éliminer les noms qui se rajoutent sur une mystérieuse "Kill-list". On devine que les scénarios vont naviguer entre espionnage et action, à la poursuite de dangereux terroristes extrêmement dangereux, qu'il faut tuer sans se poser de question.
On est donc au cœur d'une machine d'état dont l'essence même est le secret, à l'image de ces James Bond de l'ombre qui usent de tous les moyens à leur disposition pour protéger la République et ses amis.
En contre partie, on devine vite aussi que le récit avance bien plus vite que ce qui doit se passer sur le terrain, un peu à l'image d'un film américain qui avance dare dare, en nous épargnant les longues procédures, les filatures laborieuses et les nombreuses fausses pistes qui doivent forcément émailler ce type d'enquête.

Mais, justement, le scénario va parfois un peu vite dans son déroulé, notamment tout ce qui va concerner la résolution, toutes les dernières planches. Au point ou l'on se dit que le véritable objectif de ce premier volume est bien plus d'exposer la méthodologie de cette cellule secrète que de s'intéresser aux adversaires qu'elle poursuit ! Ainsi, on s'attarde sur l'enquête, sur les échanges avec les autres services, sur certaines pratiques de terrain et sur les moyens déployés et on règle à la va vite les derniers points de l'affaire.

Toutefois, l'écriture et le dessin sont particulièrement efficaces. Le style réalisme correspond complètement aux ambiances sèches et tendues de l'histoire, c'est parfait !

Sans forcément être très audacieuse, ni très originale, cette nouvelle série s'attache à démontrer que la France peut aussi prendre les mesures nécessaires pour s'immiscer dans les affaires internationales, et plus précisément contre le terrorisme !

Pour amateur de thriller !

Par , le

Les albums de la série AU NOM DE LA RÉPUBLIQUE

Nos interviews liées

Entretien avec Jean-Claude Bartoll

Sceneario.com : Bonjour Jean-Claude. L’une de tes actualités à venir est la sortie de ta nouvelle série Mossad Opérations Spéciales dans une nouvelle collection chez Jungle. Mais avant de nous en parler, peux tu te présenter à nos lecteurs ? Nous conter ton parcours ?
Jean-Claude Bartoll : Avec plaisir. Je dirais que je me définis comme un « scénariste d'investigation ». En effet, j'ai une double formation juridique et journalistique. Pendant des années j'ai été « grand reporter » TV pour des agences de presse internationales et j'ai sillonné notre planète avec une caméra sur l'épaule. J'ai ensuite réalisé des documentaires et des séries de dessins animés pour France 3, Disney Channel et la RAI. C'est à cette occasion que j'ai commencé à mélanger la « fiction » et la « réalité » puis je suis entré en contact avec Dargaud et c'est ainsi qu'est née ma première série de bandes dessinées « Insiders » qui m'a permis de m'épanouir en mélangeant mes expériences passées et un goût prononcé pour la géopolitique…
Sceneario [...]

Lire la suite ›