ATTENTION : CONTENU RESERVE
A UN PUBLIC AVERTI

Les images et textes à caractère érotique, pornographique ou violent contenus dans cette page peuvent choquer certaines sensibilités.
En affichant cette page, vous déclarez prendre vos responsabilités vis-a-vis de ce contenu.

Afficher Sortir

... mais ne viens pas trop vite !

Dessinateur :


Scénaristes :



Coloriste :


Éditions :

DRUGSTORE

Genre :

Adulte

Humour

Public Averti

Vie Quotidienne

Sortie :
ISBN : 9782723469500

Résumé de l'album ... mais ne viens pas trop vite !

 
Elle a bien fait, Garance, de retourner vite-fait chez elle s’habiller un peu plus sexy, le jour où sa copine lui a dit qu’elle allait lui présenter un Jules ! Parce qu’avec le Jules en question (qui s’appelle en réalité Mat), le courant est bien passé... Et parce qu’après une période quand même assez laborieuse de reprise de contact suite à leur première rencontre, les deux tourtereaux ont fini par s’adopter, entente sexuelle aidant...
 

Par Sylvestre, le 19/01/2010

Notre avis sur l'album ... mais ne viens pas trop vite !

 
On n’est pas forcément conquis d’entrée par cette bande dessinée qui s’annonce tout d’abord comme une série de gags branchés cul : on a peur alors d’avoir affaire à un simple catalogue de blagounettes comme il en existe déjà tant ici ou là. Surtout que certains éléments étayent cette impression : un titre nouveau en haut de chaque planche, une chute gaguesque en bas de page, etc... Pourtant, une première chose nous susurre qu’il ne faut pas s’arrêter à ces premiers a-priori : c’est le dessin. On se fait en effet la remarque que pour une BD humoristique, il est vraiment meilleur que dans d’autres plus formatées. Les décors, par exemple, sont peaufinés quand d’autres réalisations se contenteraient d’arrière-plans minimalistes, voire monochromes.

Et la confirmation que l’on n’est pas devant une BD humoristique classique s’impose peu à peu. Et pas seulement parce que c’est sexy, mais parce que l’on comprend que chaque gag est dans la continuité du précédent, construisant les personnages au fil des planches et tissant au fur et à mesure une véritable histoire... Dans laquelle on glisse peu à peu, et de mieux en mieux. (If you know what I mean !)

Dans cette histoire, Marc Védrines et Vicky Vaile, co-scénaristes, ont fait s’entremêler des gags crus et des situations réalistes qui sonnent juste. Il y a beaucoup de sexe. Explicite, d’ailleurs, et c’est carrément voulu. Il faut dire que les auteurs jouent beaucoup sur la superposition entre ce qui est dit et ce qui est pensé, ce qui permet toujours de mémorables décalages !!! Mais il y a plus que cela, en réalité. Attrape-moi... mais ne viens pas trop vite ! (Un titre dont on sentirait presque qu’il était concurrent de la possibilité : Prends-moi... mais ne « viens » pas trop vite !) est bel et bien une chronique coquine de la vie quotidienne, faisant dans ce registre particulier penser à Arthur et Janet, bande dessinée qu’on avait savourée un an plus tôt, également aux éditions Drugstore.

D’autres parleront plutôt de belle histoire d’amour, entre Garance et Mat, et ils n’auront pas tort. La relation homme-femme qui dure, c’est avant tout une relation superficielle, mais qui va en s’approfondissant, non ? Et bien dans cette BD, c’est le cas. Et question approfondissement, vous verrez que tout y est !

Une véritable sucrerie jubilatoire et osée.
 

Par , le

Nos interviews liées

Marc Védrines, le petit scarabée qui sent les ailes qui lui poussent dans le dos

Sceneario.com: Bonjour et merci de te prêter au jeu de l'interview de Sceneario. Comme tu es un nouveau venu pour nous, peux-tu te présenter ?

Marc Védrines: Vous connaissez au moins mon nom. c'est un bon début. Sinon, pour me définir je dirais que je suis un cocktail issu des années 70 à base de rock, de tennis, d'Islande, de ciné, de piscine, de moto, un doigt de travail dans la pub et une forte dose de BD bien sûr. Les ingrédients ne sont pas forcément dans l'ordre, mais cela ne change pas la saveur. Le tout est de déguster frappé.



Sceneario.com: Tu es dessinateur de bandes dessinées, est-ce que c'est le métier dont tu rêvais en étant enfant ? Et-ce que ton parcours scolaire t'y a préparé ?

Marc Védrines: Je pense que comme la plupart des dessinateurs de BD, c'est un rêve de gosse. L'envie de faire de la BD est bien entendu venu de premiers émois en tant que lecteur [...]

Lire la suite ›