ATOM #2 Le goût du Chaos

voir la série ATOM
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

Custom Publishing France

Genre :

Interview

Manga

Revue

Sortie :

Résumé de l'album Le goût du Chaos

Au sommaire de ce deuxième numéro d'Atom:
Interview d'Usamaru Furuya, Atsushi Kaneko, Hideki Arai, Shohei Otomo, Hiroshi Hirata (avec un article sur l'artiste), Kazuo Umezz, Keigo Shinzô, Gengoroh Tagame, Toshio Maeda et Go Nagai, avec des articles sur "The World is Mine" de Hideki Arai, sur "Je suis Shingo" de Kazuo Umezz, ainsi qu'un "cahier critique" ou sont abordés "L'enfant et le maudit 1" de Nagabe, "Nuisible" de Masaya Hokazono, "Les royaumes carnivores 1" de Yui Hata, "Gloutons & Dragons 1" de Ryoko Kui, "Après la pluie" de Jun Mayuzuki, "To your eternity 1" de Yoshitoki Oima, "The ghost in the shell 1" de Masamune Shirow, "Mob Psycho 100 1" de One, "Fire punch 1" de Tatsuki Fujimoto, "Born to be on air" de Hiroaki Samura, "En Corée" de Park Yoon-Sun et "Nos yeux fermés" de Akira Sasô !

Par Fredgri, le 06/06/2017

Notre avis sur l'album Le goût du Chaos

Nouvellement arrivé sur le marché, Atom se présente comme une revue qui s'intéresse avant tout à ce qu'on pourrait appeler les auteurs "en marge", soit parce qu'ils font partie de la scène indépendante, soit parce que par leur thématique ils "ciblent" un public plus sensible à une production moins mainstream que ce que la grosse majorité des éditeurs proposent !
Pour appuyer cette démarche, la maquette est sobre, moins tape à l’œil, on est clairement dans une revue qui met avant tout l'accent sur son rédactionnel, sur la pertinence de ses interviews. Et je dois bien dire que je suis très agréablement surpris par cette découverte, aux antipodes de ce qu'on peut trouver dans Animeland ou autres !

Les interviews sont en effet très intéressantes, dans le sens ou les journalistes connaissent d'une part parfaitement leur sujet (avec des petits articles synthétiques sur chaque œuvre phare de l'artiste présenté, très utile pour pouvoir pousser jusqu'à l'achat des traductions), et ensuite parce qu'ils ont la volonté de sortir des indémodables gabarits prémâchés que l'on retrouve régulièrement deçi delà. Il en ressort des rencontres passionnantes avec des auteurs que je ne connaissais pas pour la plupart et qui m'intriguent dorénavant (et plus particulièrement Usamaru Furuya (Palepoli ou encore Litchi Hikari Club...), Kaneko, évidemment et Keigo Shinzô) !

La lecture de ce numéro est donc édifiante parce qu'on y apprend énormément de choses, qu'il n'y a pas de genre prédominant et qu'il m'apparait évident que le but d'Atom c'est avant tout d'ouvrir le lecteur potentiel à une production extrêmement variée et riche de personnalités diverses.

Alors peut-être qu'en effet ça reste réellement très pointus dans les multiples petites références. Mais j'aurais tendance à dire que c'est justement tout l'intérêt de cette revue, mais surtout qu'il est important, à l'heure actuelle de soutenir ce genre d'espace critique et analytique qui permet d'appréhender les mangas dans toutes leur diversité.
D'autant qu'actuellement les éditeurs français (et plus précisément les petits labels) ont la très nette volonté de se tourner vers une production jusque là marginalisée, avec des structures comme Le Lézard Noir, Imho, Ankama, Casterman et son label Sakka...

Alors dans ce paysage éditorial qui a tendance à saturer quelque peu, il peut être important d'avoir un "outils" comme Atom pour guider l'amateur de manga, plus curieux !

Très vivement conseillé !

Par , le

Les albums de la série ATOM