ASSASSIN'S CREED #2 Aquilus

voir la série ASSASSIN'S CREED
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

Les Deux Royaumes

Genre :

Adaptation

Fantasy

Sortie :
ISBN : 9782918771012

Résumé de l'album Aquilus

 Desmond a enfin pris conscience de son histoire et de l'aide qu'il pourra apporter à la cause ... Il va donc se replonger dans son futur pour faire avancer l'organisation face aux templiers ... La course a commencée !

Par Pek, le 09/01/2011

Notre avis sur l'album Aquilus

 Quel gâchis ! Un si bel univers, des auteurs prometteurs, une série qui aurait pu dépoter ... mais, in fine, une BD sans saveur qui ne marquera pas le lecteur !

Pourtant avec de telles références on était en droit d'attendre un peu plus de qualité... Defali a déjà bien mieux travaillé comme ce fut le cas sur la série Uchronie(s) - New York, Corbeyran dont on ne compte plus le nombre de scénarios exceptionnels n'est ici que l'ombre de lui-même et Sentenac qui avait fait un très bon travail sur Les contes de Brocéliande est complètement passé à côté de ce tome !

En terme de scénario l'histoire n'a rien d'exceptionnel, que du très lourd et très classique et pour quiconque parle allemand le seul évènement marquant de cet album se comprend dès la page 8... Autant dire qu'il n'y a que 2 choix : Soit Corbeyran a complètement raté sa prestation soit il n'a pas vraiment eu le choix de l'histoire imposé par les besoins de la licence ... Quoi qu'il en soit c'est on ne peut plus mou !

En ce qui concerne le dessin ... Nous sommes loin de ce que nous serions en droit d'attendre de Defali ! Le trait est maladroit, les visages manqués, il y a de grossières erreurs de proportion des personnages qui gagnent 20 cm entre 2 cases ... Malgré tout il faut reconnaître un point très positif : Les décors naturels sont splendides et le rendu de l'eau est superbe (Voir pages 45 et 46)

Enfin pour la couleur ... Comment dire ? Ce n'est pas ma tasse de thé du tout ! Les rendus sont très limites, ce ne sont pas les teintes qui sont en cause car toujours bien choisies selon la scène mais plutôt la vivacité de celles-ci et leur fondu ... Autant dire qu'un visage proche d'une source lumineuse se retrouve gratifié d'une tache blanche au lieu du léger hâle de la lumière vacillante de bougie (Voir page 21) 

Pour conclure cet album aurait pu ressembler à quelque chose s'il avait été un peu plus abouti ... Serait-il atteint de la malédiction du "produit dérivé" ?

Par , le

Les albums de la série ASSASSIN'S CREED

Nos interviews liées

Une rencontre avec Alexis Sentenac

Un entretien avec Alexis Sentenac


Interviewer : Berthold
Images et Son : Mathieu et Raph
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Corbeyran nous parle d'Irina

Sceneario.com : Pourquoi le choix d’Irina ?
Eric Corbeyran : J’adore les filles qui portent des flingues. J’ai quelques héroïnes dans ce goût-là, des filles dangereuses, comme dans le Chant des Stryges où l’héroïne est une tueuse professionnelle, ou dans le Régulateur où les personnages principaux sont deux nanas. Donc le choix s’est naturellement porté sur cette tueuse.
Sceneario.com :
Eric Corbeyran : C’est facile, on a tendance à croire que trop de contraintes nuisent alors que c’est le contraire, c’est plus facile, j’aime les contraintes. J’ai adapté Assassin’s Creed, et il y avait beaucoup de contraintes, alors ici c’était de la « rigolade ».

J’avais toute liberté pour créer le personnage. Dans XIII on la voit tuer, c’est un comportement de tueuse stéréotypé [...]

Lire la suite ›

Eric Corbeyran et Brice Bingono pour Pavillon Noir chez Soleil

Sceneario.com : Comment vous êtes-vous rencontrés ?
Eric CORBEYRAN : C'est Jean Wacquet (de chez Soleil) qui nous a mis en contact. A l'époque Brice n'habitait pas loin de Bordeaux, nous nous sommes donc rencontrés "pour de vrai". Le courant est passé tout de suite...

Sceneario.com : Eric, qu'avez vous apprécié chez Brice pour avoir envie de travailler avec lui ?
Eric CORBEYRAN : D'abord, j'ai vu quelques uns de ses anciens travaux, des pages de bd mais aussi des illus. Ca a été très positif tout de suite. Le déclic s'est produit et la machine s'est mise en marche dans ma tête. Ensuite, j'ai rencontré le bonhomme et il m'a plu d'emblée. Après, je n'ai cessé d'être enthousiasmé par les planches de Pavillon noir. Chaque livraison était un petit événement tant son trait est énergique et attachant [...]

Lire la suite ›

Djillali Defali et la loi des 12 tables

Bonjour Djillali,
On ne va pas revenir sur qui tu es et d'où tu viens, pour ceux qui l'ignorent, vous trouverez notre première interview
ICI. On va parler de ton actualité et par conséquent de la loi des douze tables



Extrait du tome 2 de la loi des XII tables
la nuit des walpugis

D'où vient l'idée de faire 6 albums en 1 an, et es-tu le premier à faire ça ?
Il y a eu le décalogue en deux ans. Sur les autres séries, il y a toujours plusieurs auteurs. Il y a d'autres séries de ce type en projet mais je pense que c'est la première fois que c'est fait par le même dessinateur.

La série Asphodèle d'où vient le personnage principal est mise en stand-by ? Est-elle arrêtée ou reprendras-tu la série après cette année chargée ?
Normalement, il y a une troisième histoire avec Asphodèle [...]

Lire la suite ›