ASPIC, DÉTECTIVES DE L'ÉTRANGE #8 Trois petits tours et puis s'en vont

voir la série ASPIC, DÉTECTIVES DE L'ÉTRANGE
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

QUADRANTS

Genre :

Fantastique

Historique

Policier

Sortie :
ISBN : 9782302089396

Résumé de l'album Trois petits tours et puis s'en vont

Lors de leur enquête qu’ils ont menée au domicile de la tante Hélène Ronach, Flora Vernet et son acolyte Hugo Beyle ont découvert que l’aïeul de la jeune femme était un trafiquant d’esclaves et que les spectres qui hantaient le domaine familial de La Tour étaient certaines de ses victimes. Ayant recouvré leurs souvenirs, les esprits peuvent enfin libérer la malédiction qui pesait sur la maisonnée et quittée celle-ci. Mais il reste pour Flora une dernière chose à faire, celle qui consiste à découvrir qui a assassiné sa mère, présentement transformée en momie égyptienne. En effet, cette dernière a succombé après avoir utilisé un parfum empoisonné qui lui a été offert lors de son dernier anniversaire. Tout en récupérant la fiole de parfum pour le faire examiner, le duo de l’agence ASPIC s’engage sur le chemin d’une enquête familiale. Cette enquête va bouleverser leur vie à tout jamais.

Par Phibes, le 15/06/2021

Notre avis sur l'album Trois petits tours et puis s'en vont

Ce huitième album de la saga initiée par Thierry Gloris et Jacques Lamontagne vient donner un coup de frein aux aventures policières du sympathique duo de l’agence ASPIC, agence de détectives spécialisés dans l’analyse d’affaires aux portes de l’étrange. Ce tome vient donc clôturer cette équipée qui a la spécificité de toucher le cœur de la famille même de la jeune et sémillante enquêtrice Flora Vernet.

C’est avec un sentiment mêlé de regret et de plaisir que nous retrouvons cette dernière à l’issue de sa découverte sur les exactions inhumaines de son ancêtre qui lui permet de finaliser sa part de marché qu’elle a passé avec sa mère décédée et transformée en momie. Aussi, grâce à un aveu terrifiant de celle-ci et un indice, Flora et Hugo repartent de plus belle dans leurs pérégrinations policières.

Cet épisode se veut toujours aussi enthousiasmant eu égard à l’ambiance légère générale qu’entretient cette série. Le fantastique et l’humour gardent une place d’honneur et prennent toute leur ampleur lorsque le duo va se retrouver face à leur puissant détracteur tout droit sorti du mythe créé par HP Lovecraft. Les rebondissements ponctuent habilement l’histoire dans un déroulement qui se veut toujours aussi limpide et détonnant avec des personnages récurrents pour le moins tonitruants.

Sur les traces de son prédécesseur, Emmanuel Despujol tire son épingle du jeu graphique. A l’appui d’une belle minutie sans pour autant se calquer sur les effets artistiques de son confrère, l’artiste nous offre un travail soigné, bien détaillé, parfois à la limite caricatural mais toujours aussi plaisant à suivre.

Une fin de série fantastique réussie qu’on ne pourra que regretter tant les enquêtes étranges et impayables et divertissantes de cette agence peu ordinaire ont su bercer notre imaginaire.

Par , le

Les albums de la série ASPIC, DÉTECTIVES DE L'ÉTRANGE

Nos interviews liées

Un entretien avec Emmanuel Despujol

Un entretien avec Emmanuel Despujol


Interviewer : Olivier
Image & Son Aubert
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Souvenirs d'un Elficologe par Thierry Gloris, scénariste.

Sceneario.com : Bonjour Thierry. Ce début d’année 2009 est très chargé pour toi. : en janvier, Saint-Germain (chez glénat), en février le troisième et dernier tome du Codex Angelique puis, pour le mois de marc , Souvenirs d’un elficologue chez Soleil. Les hasards du calendrier, me diras tu. Mais intéressons nous donc à Souvenirs d’un elficologue, ta nouvelle série chez Soleil Celtic. Peux-tu nous en faire un pitch rapide ? Nous presenter le départ de cette série ?
Thierry Gloris : Le monde celtique et ses légendes n’est guère accessible pour le non initié : Korrigans, ondine, feys, cromlech… Tout un univers à apprivoiser si l’on n’est pas né dedans. Il n’existe pas de bible, ni de dogmes prédéfinis. Le « celtisme » forme un corpus disparate formé de bribes d’anciens poèmes épiques chantés et d’ajouts plus ou moins heureux issus des contes retransmis oralement lors des veillées des siècles passés [...]

Lire la suite ›

Les secrets de Saint-Germain

Sceneario.com : Bonjour Thierry. Ce mois de janvier 2009 voit apparaître un nouvel héros et une nouvelle série dans le monde de la bande dessinée : Saint-Germain. Œuvre qui se situe sous le règne de Louis XV. Peux tu nous présenter ce nouveau héros ? Ainsi que ses compagnons ?
Thierry Gloris : Maximilien Dubet de Mondou, dit « Le comte de Saint Germain » est un personnage ambigu, qui travaille en tant qu’agent secret pour Louis XV mais poursuit simultanément ses propres objectifs. Ses origines sont nébuleuses, ses motivations mystérieuses. Ceci étant dit, il est un archétype du héros positif et pragmatique. Jamais pris à court d’humour, il préfère rire de la mort plutôt que de la craindre. Nous verrons au fur et à mesure des épisodes qu’un tel tempérament n’est pas inné mais s’est construit sur de nombreux drames personnels [...]

Lire la suite ›

Thierry GLORIS & Mikael BOURGOIN pour Le Codex Angélique tome 2

SCENEARIO : Bonjour Thierry. Bonjour Mikaël 
Pouvez-vous faire une présentation de Thierry Gloris et de Mikaël Bourgoin pour les internautes : sur votre parcours avant la publication de votre première BD Le Codex Angélique ?

Thierry Gloris : J’ai commencé par des études d’histoire que j’ai poussées jusqu’au DEA, puis je suis passé par une licence de communication. Avant de me lancer sur la voie logique du CAPES pour devenir professeur, j’ai réfléchi à ce que je voulais faire et je me suis rendu compte que ce qui m’importait le plus n’était pas l’histoire mais raconter DES histoires. J’ai alors commencé, avec un ami qui faisait les Beaux-Arts, à monter des projets pour l’édition. J’ai progressivement rencontré de nouvelles personnes (professionnels, dessinateurs amateurs, éditeurs…) qui m’ont orienté, critiqué, et j’ai dû prendre mon bâton de pèlerin car le chemin allait être long avant de décrocher le saint Graal du premier contrat [...]

Lire la suite ›