ASGARD #1 Pied-de-fer

voir la série ASGARD
Dessinateur :


Scénariste :


Coloristes :



Éditions :

DARGAUD

Genre :

Action

Aventure

Mythologie

Sortie :
ISBN : 9782505013822

Résumé de l'album Pied-de-fer


Depuis des mois, un krökken a investi les eaux du Fjördland et se nourrit de tous ceux qui ont l'impudence de naviguer dans son domaine. Devant cette situation critique qui empêche tout drak de quitter le port de Dyflin pour les campagnes de pêche ou pour le strandhögg rituel, le roi Gödfred a décidé de faire venir le plus grand chasseur spécialisé dans l'éradication de monstres surnommé "Pied-de-fer" et répondant au nom d'Asgard. Seul remède contre le mal, cet ancien guerrier de la Hilde, de surcroît skraëling, se lance alors à la poursuite de la bête contre coquette rétribution avec pour équipage Kristen, une veuve en quête de vengeance, Larssen le scalde de Dyflin, Gözlin le fidèle du roi et Sieglind la jeune traëll. Ensemble, ils se préparent à affronter ce que personne n'a jamais vu et qui pourrait être le serpent-monde, annonçant le Ragnarök, à savoir la fin du monde viking.


 

Par Phibes, le 03/03/2012

Notre avis sur l'album Pied-de-fer


Xavier Dorison et Ralph Meyer semblent ne plus vouloir se quitter depuis leur participation commune à un épisode de la série XIII (La Mangouste). Forts de leur bibliographie à succès et de leurs aptitudes également reconnues dans le monde du 9ème art, les deux artistes repartent donc pour une nouvelle équipée qui prend cette fois-ci ses grandes bases dans la mythologie nordique.


Le moins que l'on puisse dire est que le créateur de Sanctuaire, du Troisième Testament, de Long John Silver… se nourrit de récits à sensations. Asgard, dyptique annoncé, n'échappe pas à cette règle largement appréciée par de très nombreux lecteurs. Ce premier épisode est bien sûr celui qui présente à la fois le cadre historique, environnemental et les personnages (et monstres) qui vont faire vibrer l'aventure.


Dès le départ, on ne peut s'empêcher de lorgner du côté de l'univers viking copieusement développé par Jean Van Hamme et Rosinski avec leur indétournable saga Thorgal. On retrouve les termes qui alimentent la culture nordique ancestrale dont certains sont familiers et d'autres moins. A cet égard, Xavier Dorison nous démontre qu'il a fait un gros effort documentaire et le traduit habilement par de nombreuses insertions au sein de ses dialogues.


Le découpage est excellent, énergique, punchie et donne du sens à l'histoire de chasse contée. Plutôt simple dans son concept, cette dernière rentre dans une démesure accrocheuse, dans une violence dans les faits assez crue, qui lui octroient une puissance évocatrice convaincante. Le travail sur la psychologie des personnages est des plus intéressantes, de par la galerie pour le moins variée qui est proposée. A commencer par le héros, Asgard, véritable "homme-laid" possédant un charisme dominant, que l'on sent presque inébranlable. Pour temporiser la violence de ce dernier, Sieglind prend sa place via sa féminité et ses propensions moins meurtrières que son équipier.


Graphiquement, Ralph Meyer excelle dans son exercice. Le remarquable travail des proportions que l'on a pu apprécier dans d'autres ouvrages comme Berceuse assassine, IAN, se ressent ici aussi. Son geste apporte toute la puissance dont l'histoire a besoin, retranscrite dans ses personnages aux gueules massives bien explicites, surtout pour les guerriers. Si les références aux fjords sont belles, le dessinateur joue à merveille la carte du sensationnel avec ses apparitions monstrueuses bien effrayantes.


Un récit tout en mouvement qui préfigure un face-à-face hors norme dans un cadre aventureux aux références au monde viking remarquables.


 

Par , le

Après avoir travaillé sur le premier tome de XIII Mystery, Xavier Dorison et Ralph Meyer prévoyaient une nouvelle collaboration sur l'univers de Thorgal et sur le personnage de Pied-de-fer. Malheureusement, cela ne s'est pas fait.
Malheureusement ?
En fait, non, je dirais.
Le duo en a concocté une série prévue en deux tomes intitulé Asgard (du nom du héros principal de cette saga).
Ce récit va nous changer des autres sagas viking; ici, nous sommes proches d'un récit épique à la Herman Melville et son Moby Dick : la lutte acharné d'un homme contre un "monstre" marin.
Dès ce premier tome, nous sommes pris dans l'histoire. Le lecteur embarque avec Asgard et ses compagnons sans hésitation sur ce drakkar parti traquer la bête. Nous faisons connaissance avec les autres membres de l'équipage qui parait assez étrange pour une aventure de ce genre.
C'est là qu'est toute la force du scénario de Xavier Dorison. On sait depuis Sanctuaire, W.E.S.T, Long John Silver que cet auteur est un conteur hors pair. Il arrive avec une rare efficacité à nous entrainer dans cette aventure.
Dorison arrive à ne pas tomber dans le cliché dont certains auteurs usent lorsqu'ils écrivent un récit sur l'épopée viking.

Là où j'ai été bluffé, c'est une nouvelle fois par la beauté et la grâce du coup de crayon de Ralph Meyer. Ce talentueux dessinateur nous offre ici des planches d'une grande efficacité et quelquefois spectaculaires. Il y a des moments où je suis resté arrimé à mon fauteuil lors des "attaques" de la bête, par exemple. Il a su nous donner des personnages hauts en couleurs dont le lecteur apprécie la personnalité et le charisme. Son Asgard a quand même une sacré présence et puissance.

Je vous recommande de prendre la mer avec ce premier tome et je suis sûr, que comme moi, vous aurez hâte de lire la seconde partie assez rapidement !
Bonne chasse !

Par , le

Certes cet Asgard tome 1 est très classique dans les thématiques et dans le traitement, si ce n'est le cadre vicking qui amène un petit dépaysement culturel assez sympa. Mais cela reste très bien rythmé, avec une intrigue, en effet, qui n'est pas forcément centrée que sur l'action.
Ici on parle tout de même, au moins dans les deux premiers tiers, davantage de relation entre les hommes, de rejet des uns, des autres, de malédiction qui gangrène un pays, une vie.

Bon, par contre, c'est vrai que c'est très convenu, le vieux guerrier solitaire, chasseur de monstres, qui va partir à la poursuite d'une créature aux effrayantes dimensions, assisté par une jeune novice innocente, tandis que naît progressivement entre eux une grande affection... Bref, on a tous certainement lu ce genre de trame des centaines de fois ! Mais je trouve que malgré tout la sauce prend très bien, c'est rythmé, avec des enjeux intéressants et surtout c'est captivant.
Personnellement, je n'ai pas lâché l'album du début à la fin, et pas seulement parce que je suis fan de Ralph Meyer, Dorison fait ici un travail de documentation passionnant et arrive à équilibrer son intrigue en misant davantage sur les personnages que sur cette chasse aux monstres !
Par contre, on devine un deuxième tome peut-être plus axé sur la confrontation, peut-être même sur le sacrifice ! Et peut-être en apprendra-t on davantage sur Asgard lui même !!!

Donc, même si on n'est pas dans de un chef d'œuvre absolu, on a de la bonne aventure avec tout ce qu'il faut, et surtout on passe un excellent moment de lecture !

Par , le

Les albums de la série ASGARD

Nos interviews liées

Ralph MEYER pour UNDERTAKER tome 1 Le Mangeur d'or

Rencontre avec Ralph MEYER pour UNDERTAKER


Interviewer : Berthold
Images et Son : Mat
Montage: Aubert [...]

Lire la suite ›

Un entretien avec Xavier Dorison pour la sortie de sa nouvelle série : Red Skin

Avec Red Skin, Xavier Dorison nous plonge dans un univers inspiré comics qui entremêle bien harmonieusement super-héros, humour, sensualité, action en tout genre et affrontements idéologiques.

Interviewer : Olivier
Images et Son : Mat
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Ralph Meyer s'attaque à une saga viking : Asgard

Sceneario.com : Bonjour Ralph. Ton actualité prochaine est la sortie d’asgard une nouvelle série prévue en deux tomes avec Xavier Dorison au scénario. Avant d’aborder ce titre, peux tu te présenter pour nos internautes ? Quel a été ton parcours ?
Ralph Meyer : Bonjour. Mon parcours est somme toute classique. J’ai commencé à dessiner enfant et depuis je ne me suis plus arrêté. Avec l’appui de ma mère, j’ai pu m’orienter vers une filière artistique.Après un Bac philo et arts plastiques et un passage dans une école de pub, j’ai intégré les cours de bande dessinée et illustration de l’institut St Luc à Liège. Par la suite, après un peu de galère, j’ai rencontré Philippe Tome. C’est après avoir vu deux pages d’une histoire policière, polar dans mes cartons qu’il m’a proposé Berceuse assassine [...]

Lire la suite ›

Xavier Dorison Scénariste de Long John Silver

Sceneario.com : comment à débuter cette association avec Matthieu Lauffray ?
Xavier Dorison: Entre Mathieu et moi, c'est une longue histoire d'amitié et de collaboration de plus de 10 ans et que je ne pourrais pas résumer ici... Pour faire court, j'ai écrit les séquenciers des 4 tomes de LJS en les "visualisant" dessinés par Mathieu... Et sans espérer une seconde que ce soit possible ! A la fois pour des raisons de disponibilité et, sans doute, parce que je n'osais pas espérer qu'ils lui plaisent. François Lebescond a eu le courage que je n'avais pas et a joué les entremeteurs. Mathieu a aimé et a trouvé la disponibilité en question....
Après, il s'est "emparé" du sujet (dans le meilleur sens du terme) et nous le travaillons ensemble. Nous sommes maintenant comme les personnages de cette histoire. Tous les deux sur le bateau, essayant de le faire avancer en utilisant nos forces et métiers respectifs [...]

Lire la suite ›

Sanctuaire Remined tome 1

Sceneario.com : Qu’est-ce qui vous a décidé à proposer une adaptation manga de votre série ?
Xavier Dorison : L’une des raisons de ce choix est liée au fait que, lorsque l’on travaille sur une BD franco-belge, on a une place limitée. Il y a une forme d’essentiel, de radicalisme. Le manga permet de développer les univers et les personnages. On savait que Sanctuaire offrait des pistes à emprunter et nous avions le choix des auteurs. Cela est donc apparu comme une bonne idée. En outre, cela permettait d’accompagner le développement de Shôgun mag. Sceneario.com : Aviez-vous des contraintes pour la reprise du scénario ?
Stéphane Betbeder : On avait toute latitude. On ne souhaitait pas faire une simple adaptation mais une réelle interprétation. L’objectif était de s’approprier l’univers de Sanctuaire [...]

Lire la suite ›