ARTHUR #7 Péredur le naif

voir la série ARTHUR
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DELCOURT

Genre :

Contes

Historique

Légendes

Sortie :
ISBN : 284789327x

Résumé de l'album Péredur le naif

Le jeune Péredur a été élevé par sa mère en un lieu sûr pour le préserver de la fureur des batailles et ne pas périr comme son père et ses frères. Mais un jour Péredur croise la route de 3 guerriers de la cour d'Arthur, dont GWALCHMEI, qui lui narrera les aventures, le rôle d'un guerrier. Péredur décidera de partir à la cour d'Arthur et entreprendra un parcours initiatique avant de devenir un grand guerrier et de rencontrer l'amour.

Par Berthold, le NC

Notre avis sur l'album Péredur le naif

La légende arthurienne m'a toujours intéressé, que ce soit par les livres ou les films,  surtout depuis le film EXCALIBUR de J.Boorman , mais aussi le Sacré Graal le chef-d'oeuvre des Monty Pythons. D'autres films aussi, mais beaucoup sont ratés comme ce piètre Lancelot avec Richard Gere et ses chevaliers en "pyjamas Star Trek".
En bande dessinée, cela a inspiré de nombreux auteurs : là aussi avec succès ou de moindre intérêt. Le Arthur de Chauvel est une réussite. Déjà, de la part de Chauvel, c'était un pari risqué de garder des noms comme "GWALCHMEI", difficile à prononcer ou à retenir, mais cela marche. C'est avec passion que je dévore cette série (prévue en 9 tomes). Le graphisme de Lereculey aide aussi à apprécier ces histoires. Ici, point de chevaliers en armures. Juste des hommes en une certaine période de l'histoire, de légende. Bref, je conseille fortement cette série à ceux qui veulent connaître, découvrir la légende arthurienne.

Par , le

Les albums de la série ARTHUR

Nos interviews liées

GOLIAS tome 1, Le Roi Perdu. Editions LE LOMBARD

Le Lombard : Après La Gloire d’Héra et Tirésias, vous retournez une nouvelle fois dans l’Antiquité Grecque. Est-ce une période que vous affectionnez particulièrement ?
LETENDRE: Comme pour tant d’autres enfants de ma génération, la lecture de L’Odyssée d’Homère m’a fait découvrir des mondes inconnus et anciens. Avec Jérôme Lereculey, notre souhait est de rendre hommage à ce fabuleux conteur en poursuivant l’exploration d’un univers fantastique où les Dieux et les humains s’observent, se jalousent, voire même parfois s’affrontent. Le Lombard : Le travail d’imagination a-t-il été plus important ?
LETENDRE: C’est une question de distance au sujet. Adapter une mythologie exige plus de documentation, plus de fidélité au modèle, pour, ensuite, mieux s’en libérer [...]

Lire la suite ›

David Chauvel pour LE CASSE

Sceneario.com: David, fidèle auteur des Editions Delcourt, vous voilà à la tête de la série collection LE CASSE. D’où vient cette idée ?   David CHAUVEL: De Guy Delcourt. J’étais très frustré, après avoir terminé la série 7, de ne pas avoir pu travailler, pour diverses raisons, avec tous les gens avec qui j’aimerais travailler (et ils sont nombreux, que ce soit en France ou à l’étranger…). Guy avait envie qu’on relance une mini-série « à thème », mais encore fallait-il trouver le thème en question, et le bon. Nous avons tourné en rond autour de l’idée, jusqu’au moment où il s’est souvenu que « 7 Voleurs » était une histoire de « casse », mais dans un univers inhabituel : celui du médiéval fantastique. Il m’a proposé l’idée, que j’ai trouvé excellente [...]

Lire la suite ›

Rentrée chargée pour le scénariste David Chauvel !

Scénario.com  : Bonjour David Chauvel. Vous êtes un scénariste de bandes dessinées qui a déjà à son actif un bon nombre de séries. En ce mois de septembre, vous avez une actualité chargée : chez l´éditeur Guy Delcourt sortent 3 nouveautés : Le Sabre et l´Épée tome 3, un nouveau tome de la collection Sept avec 7 voleurs et l´adaptation en bandes dessinées de l´oeuvre de R.L.Stevenson : L´île au trésor (pour la collection ex-Libris) ainsi que chez Glénat, le troisième tome de Black Mary. Commençons donc par vous présenter aux lecteurs... Comment avez-vous débuté dans ce métier ?
 

David Chauvel : En lisant "V pour Vendetta" de David Lloyd et Alan Moore et en me disant "je veux faire ça, moi aussi" [...]

Lire la suite ›