ARISTOPHANIA #2 Progredientes

voir la série ARISTOPHANIA
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DARGAUD

Genre :

Aventure

Fantastique

Thriller

Sortie :
ISBN : 9782505075592

Résumé de l'album Progredientes

Adèle Francoeur est escortée par deux policiers dans un train pour être conduite vers une autre prison. Soudain le train s'arrête, les deux agents la sortent du wagon et la laissent sur la voie, menottée. Un homme s'approche d'elle, il dit se nommer le Roi Banni, il lui propose la liberté, afin de retrouver ses trois enfants, à condition qu'elle lui révèle tout au sujet du grand secret de son époux décédé. Mais Adèle refuse. Alors le Roi Banni utilise un Calamyrh, une chose qui absorbe toute vie, toute lumière et toute énergie…
Deux jours plus tard, Adèle est retrouvée, semble-t il dans le coma. Les enfants espèrent qu'elle va s'en sortir, mais tant qu'Aristophania n'est pas de retour, ils ne peuvent s'approcher d'elle...

Par Berthold, le 12/11/2019

Notre avis sur l'album Progredientes

La nouvelle série de French Fantasy conçue et imaginée par Xavier Dorison et Joel Parnotte se poursuit avec ce second volume.

Xavier Dorison nous révèle un peu plus les secrets d'Aristophania, ses pouvoirs et sa "mission" qui est de protéger les trois enfants. Mais surtout, nous découvrons qu'elle n'a qu'un délai de sept jours pour parvenir à ses fins. Sur ses traces, il y a toujours le Roi Banni et ses Laquais. Nous assistons d'ailleurs à l'attaque de deux de ses sbires contre Aristophania et Victor.
Cet univers est des plus réussi, il fonctionne très bien. L'idée d'avoir transposé ce monde de "fantasy" à Marseille est une excellente chose. L'intrigue avance bien, le lecteur est ensorcelé. Ce tome réserve bien des surprises et les rebondissements sont très bien amenés.

Quand à Joel Parnotte, son graphisme s'impose à nouveau. C'est tout simplement magnifique. Il amène de la poésie et de la magie dans ce récit où la noirceur et le drame ne sont pas loin. Il propose de superbes scènes dont une de "vol". Il y a de l'audace sur certaines cases et dans la disposition des planches.

Ce second tome nous offre encore un grand moment de lecture et prouve le grand potentiel de cette série.
Vivement la suite.

 

Par , le

Les albums de la série ARISTOPHANIA

Nos interviews liées

Un entretien avec Xavier Dorison pour la sortie de sa nouvelle série : Red Skin

Avec Red Skin, Xavier Dorison nous plonge dans un univers inspiré comics qui entremêle bien harmonieusement super-héros, humour, sensualité, action en tout genre et affrontements idéologiques.

Interviewer : Olivier
Images et Son : Mat
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Xavier Dorison Scénariste de Long John Silver

Sceneario.com : comment à débuter cette association avec Matthieu Lauffray ?
Xavier Dorison: Entre Mathieu et moi, c'est une longue histoire d'amitié et de collaboration de plus de 10 ans et que je ne pourrais pas résumer ici... Pour faire court, j'ai écrit les séquenciers des 4 tomes de LJS en les "visualisant" dessinés par Mathieu... Et sans espérer une seconde que ce soit possible ! A la fois pour des raisons de disponibilité et, sans doute, parce que je n'osais pas espérer qu'ils lui plaisent. François Lebescond a eu le courage que je n'avais pas et a joué les entremeteurs. Mathieu a aimé et a trouvé la disponibilité en question....
Après, il s'est "emparé" du sujet (dans le meilleur sens du terme) et nous le travaillons ensemble. Nous sommes maintenant comme les personnages de cette histoire. Tous les deux sur le bateau, essayant de le faire avancer en utilisant nos forces et métiers respectifs [...]

Lire la suite ›

Sanctuaire Remined tome 1

Sceneario.com : Qu’est-ce qui vous a décidé à proposer une adaptation manga de votre série ?
Xavier Dorison : L’une des raisons de ce choix est liée au fait que, lorsque l’on travaille sur une BD franco-belge, on a une place limitée. Il y a une forme d’essentiel, de radicalisme. Le manga permet de développer les univers et les personnages. On savait que Sanctuaire offrait des pistes à emprunter et nous avions le choix des auteurs. Cela est donc apparu comme une bonne idée. En outre, cela permettait d’accompagner le développement de Shôgun mag. Sceneario.com : Aviez-vous des contraintes pour la reprise du scénario ?
Stéphane Betbeder : On avait toute latitude. On ne souhaitait pas faire une simple adaptation mais une réelle interprétation. L’objectif était de s’approprier l’univers de Sanctuaire [...]

Lire la suite ›