ARCHIPEL #2 Les marchands de sable

voir la série ARCHIPEL
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

DELCOURT

Collection :

Conquistador

Genre :

Fantastique

Planet Opera

Sortie :
ISBN : 2847894349

Résumé de l'album Les marchands de sable

Harry et Howard sont envoyés au bagne.
En chemin ils sont sauvés par un convoi de saltimbanques fervents défenseurs de la liberté.
Howard ne pense qu’à une chose, retrouver et libérer Sally.
Il retrouve sa trace grâce à une voyante suivant le convoi à destination d’un cimetière très particulier.
Il partira sauver Sally au mépris de tous les dangers.

Par Isa, le NC

Notre avis sur l'album Les marchands de sable

Un deuxième volume de la même trempe que le premier. On avance dans l’intrigue, c’est assez agréable quelque part de voir progressivement se résoudre certaines des énigmes majeures de l’histoire contrairement à certaines BD dont les albums se succèdent tout en laissant piétiner le lecteur …
Le graphisme et les couleurs sans être révolutionnaires sont originaux et rendent la lecture agréable.
Les couleurs de l’ensemble de la BD sont à dominante rose avec quelques passages dans les bleus/verts.
D’un point de vue graphique il y a un traitement différent des planches selon que l’on se trouve dans le domaine du rêve ou la réalité.
Le tout produit une atmosphère assez particulière.
La fin de ce deuxième tome reste ouverte, mais ne nous laisse pas sur notre faim ;o)
En tout cas s’il doit y avoir une suite je serai ravie.
Une bonne petite BD bien sympathique à découvrir.

Par , le

Les albums de la série ARCHIPEL

Nos interviews liées

Corbeyran nous parle d'Irina

Sceneario.com : Pourquoi le choix d’Irina ?
Eric Corbeyran : J’adore les filles qui portent des flingues. J’ai quelques héroïnes dans ce goût-là, des filles dangereuses, comme dans le Chant des Stryges où l’héroïne est une tueuse professionnelle, ou dans le Régulateur où les personnages principaux sont deux nanas. Donc le choix s’est naturellement porté sur cette tueuse.
Sceneario.com :
Eric Corbeyran : C’est facile, on a tendance à croire que trop de contraintes nuisent alors que c’est le contraire, c’est plus facile, j’aime les contraintes. J’ai adapté Assassin’s Creed, et il y avait beaucoup de contraintes, alors ici c’était de la « rigolade ».

J’avais toute liberté pour créer le personnage. Dans XIII on la voit tuer, c’est un comportement de tueuse stéréotypé [...]

Lire la suite ›

Eric Corbeyran et Brice Bingono pour Pavillon Noir chez Soleil

Sceneario.com : Comment vous êtes-vous rencontrés ?
Eric CORBEYRAN : C'est Jean Wacquet (de chez Soleil) qui nous a mis en contact. A l'époque Brice n'habitait pas loin de Bordeaux, nous nous sommes donc rencontrés "pour de vrai". Le courant est passé tout de suite...

Sceneario.com : Eric, qu'avez vous apprécié chez Brice pour avoir envie de travailler avec lui ?
Eric CORBEYRAN : D'abord, j'ai vu quelques uns de ses anciens travaux, des pages de bd mais aussi des illus. Ca a été très positif tout de suite. Le déclic s'est produit et la machine s'est mise en marche dans ma tête. Ensuite, j'ai rencontré le bonhomme et il m'a plu d'emblée. Après, je n'ai cessé d'être enthousiasmé par les planches de Pavillon noir. Chaque livraison était un petit événement tant son trait est énergique et attachant [...]

Lire la suite ›