Archibald le marin

Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

SEPIA

Genre :

Biographie

Fiction

Sortie :
ISBN : 9791033401766

Résumé de l'album Archibald le marin

 
On ne savait trop rien, jusque-là, du Capitaine Haddock. Il apparaît dans l'album Le crabe aux pinces d'or (qui est paru à partir d'octobre 1940 dans la revue Le Petit Vingtième) pour ne plus quitter Tintin jusque dans les pages de l'Alph'Art. De lui, tout le monde connaît la barbe et la casquette, le pull marin et la collection d'insultes qu'il aime à distribuer ! Mais quid du reste ? Quid de sa vie avant le Karaboudjan ?

Par Sylvestre, le 13/12/2020

Notre avis sur l'album Archibald le marin

 
Ce qu'on ne savait pas non plus, c'est que le Capitaine Haddock s'est attelé à l'écriture de ses mémoires. Or, Yvon Thalamer, l'auteur de Archibald le marin, a eu accès à ces fameux écrits et il nous en dévoile ici quelques précieux extraits. C'est qu'avant de vivre moult aventures autour du monde avec Tintin et Milou, "Archie" en a vécu au moins autant dans sa jeunesse ! En mer, sur terre, voire... dans les bras de femmes !

Dans ce livre, Yvon Thalamer donne la parole au Capitaine Archibald Haddock et à son ami le Capitaine Chester. Chacun des deux parle à la première personne et leurs témoignages nous racontent la vie du Capitaine Haddock avant que les lecteurs ne fassent sa connaissance.

L'idée est intéressante et l'exercice est bien fait dans la mesure où il a fallu que cette bio-fiction soit bien "raccord" avec l'oeuvre de Hergé. Elle est surtout un très libre regard que pose Yvon Thalamer sur le personnage du Capitaine Haddock "officiel" en lui inventant une vie dont on ne sait en réalité vraiment pas grand-chose.

On est tout d'abord surpris d'observer le style de la narration de Haddock : on est loin du marin bourru qui s'emporte facilement ! On attrape par contre mal aux yeux, et c'est bien dommage, tant on rencontre de fautes de français ou de coquilles...

Chapitrée par périodes de vie et richement illustrée, cette biographie a demandé un certain travail de recherche iconographique à son auteur ; et de nombreuses photos d'archives en noir et blanc jalonnent le récit. Des photos de bateaux, surtout. Normal, me direz-vous, puisqu'il s'agit de la vie d'un Capitaine ! Les lecteurs fans de marine et de termes techniques relatifs aux bateaux seront donc comblés, mais si l'originalité de l'exercice nous motive dès les premières pages, la succession des allées et venues du Capitaine finit malheureusement par lasser. Le truc c'est que comme on sait que tout ça n'est qu'invention, il faut que le curseur soit placé au bon endroit : il en faut assez, mais pas trop ! Or là, il y en a peut-être un tout petit peu trop. A mon goût, en tout cas. Mais sans doute parce que personnellement je ne suis pas trop branché marine et qu'à l'image des aventures de Tintin, j'espérais que cette vie de Haddock soit plus... multidisciplinaire. M'enfin !

Enfin on comprend et on salue l'idée de l'auteur, mais on se demande aussi au final si on "voulait savoir"... Car quand un héros plein de mystères n'en a soudain plus, ou beaucoup moins, reste-t-il toujours le même à nos yeux ? Des faits racontés dans ce livre colleront-ils à la peau du Capitaine Haddock par la suite ? Il est facile de penser qu'Yvon Thalamer aimerait bien ! Et on le lui souhaite ! Mais rien n'est moins sûr ! Car, mine de rien, il "augmente" d'un seul coup, en un peu moins de 200 pages, un personnage que le monde entier connaissait en acceptant de n'en pas trop savoir sur lui. Et peut-être que cette "augmentation", toute millimétrée qu'elle est, est trop soudaine. 
 
Au lecteur de se faire son propre avis, donc. Et pour cela : embarquement immédiat !
 
 

Par , le