ARCANE MAJEUR #5 Lady Luck

voir la série ARCANE MAJEUR
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DELCOURT

Collection :

Série B

Genre :

Fantastique

Suspense

Thriller

Sortie :
ISBN : 9782756004068

Résumé de l'album Lady Luck

Les U.S.A., dans les années 1960.
Pandora circule sur les routes de l'Amérique en quête de joueurs à truander et  plumer. Sa route va la conduire au Lady Luck, un grand casino perdu dans le Colorado. Elle y rencontrera un homme qui porte malchance. Un homme qui est manipulé par le propriétaire du casino, Wilkinson,  qui ne le laisse pas partir et l'utilise à bon escient. Elle va venir à son aide, tandis qu'un autre joueur entre en piste, un homme qui veut la peau de Wilkinson depuis des années. Un homme qui connait Chance...

Par Berthold, le NC

Notre avis sur l'album Lady Luck

J'avais beaucoup apprécié le premier cycle, celui du Roi en jaune. Et c'est avec impatience qu'il me tardait de mettre la main sur le nouveau tome et de découvrir ce qui attendait Pandora. Et voilà, que sort ce Lady Luck, le tome 5 de la série. Tiens, après un premier cycle où les couvertures étaient sur un fond sombre, voici que nous avons droit à une couverture lumineuse avec une Pandora blonde !!! Je la préfère brune, mais cette couleur lui va bien aussi. Mais revenons à la lecture de cet opus, voulez-vous.

Ce tome 5 peut se lire d'ailleurs indépendamment. Un nouveau lecteur qui ne connaît pas Arcane Majeur peut très bien se lancer dessus sans hésiter, et se faire une idée du ton de la série. De plus, le récit se termine à la fin de ce tome.

Lady Luck est une très bonne réussite. J'ai pris plaisir à lire cette aventure. J'ai été aussi surpris par le ton du récit, son ambiance (celle des tables de jeux de poker ou de la Mafia entre autres). J'aime bien aussi le préambule avec ce retour sur cette période de la mafia où l'on retrouve des noms comme Meyer Lansky, Bugsy Siegel ou la Murder Inc.(d'aileurs, coïncidence, Chauvel et La Saec sortent ce mois-ci un nouveau Mafia Story chez le même éditeur, qui parle de la Murder Inc.). Et autre parenthèse, au sujet de personnalités connues, Zak croise la route d'un certain Kerouac, auteur du célèbre livre Sur la route. Pécau nous offre donc une excellente histoire qui, je trouve, fait du spin-off  Arcane Majeur la meilleure série de cette saga.  

Damien au dessin fait aussi un superbe travail. Il m'avait déjà bluffé sur Les fées noires, mais là, je suis un fan de son style.  Cette fois-ci, il est aidé pour les couleurs par Emanuele  Tenderini (100 âmes, Oeil de Jade...), et l'alchimie entre les deux auteurs marche très bien.
Bref, un opus à ne pas rater en ce mois de févirer 2008.

Par , le

Vous me permettrez en introduction d'être plus circonspect a l'égard de cet ouvrage que mon collègue.
Après un cycle qui ne pouvait trouver meilleure fin (bien que beaucoup d'interrogations subsistaient, on s'en souvient...), on attendait donc de pied ferme ce nouvel album.
Force est de constater que l'on change radicalement de registre concernant la couverture, à tort ou a raison d'ailleurs... 
Pour ma part, cette couverture me laisse littéralement de glace alors que celles des précédents me ravissaient en raison de leur côté orchestré. Il faut hélas ajouter au registre des déceptions le changement de coloriste car passez moi l'expression : le lecteur n'y a pas gagné au change c'est le cas de le dire.
Tout est : soit fluo tendance Golden City (ce qui sied bien a une série, ne sied pas forcément a une autre...) ,soit fade...
Un nouveau moment de déception malgré un dessin toujours réjouissant de la part de Damien.
Côté scénario, Lady luck est ce que j'appelle un "tome de transition" comportant une histoire complète, n'apportant pour l'instant rien de neuf à la trame principale, ce qui nempêche pas le récit d'être bien ficelé et je reconnais bien volontier avoir tiré beaucoup de plaisir à sa lecture.
Il y a malheureusement (encore!) quelque chose qui me chagrine... A quoi sert un album de transition au début d'un nouveau cycle, alors que celui-ci selon moi aurait plutot pour mission de faire replonger le lecteur au coeur de l'action, quitte a placer un tome de transition juste après?
Vous l'aurez compris, je suis plutot dubitatif vis a vis de ce nouvel opus, ni franchement raté, ni franchement réussi.
Je me décris comme étant en position d'attente et serais par conséquent beaucoup plus sévère à l'égard du tome à venir si celui-ci ne réunissait pas un peu plus de contenu.

Par , le

Les albums de la série ARCANE MAJEUR

Nos interviews liées

Fred Duval, Jean Pierre Pécau

Rencontre avec Fred Duval et Jean Pierre Pécau qui nous présentent l'Inspecteur Spadaccini


Interviewer : Olivier
Images et Son : Olivier
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Les auteurs de 100 Ames

Sceneario.com: Bonjour à tous les 3. Première question traditionnelle : pouvez-vous vous présenter aux lecteurs français ? Comment êtes-vous arrivés à la BD ?
ALEX : Salut à tous. Je m'appelle Alex Crippa et j’ai eu la chance de transformer ma passion en travail. J'ai toujours aimé le cinéma, la bande dessinée et la littérature "de genre" (horreur, gore, thriller, noir, mystère...). Depuis l’enfance j’aimais écrire des récits brefs et j’ai continué jusqu'à mes 20 ans. Ensuite un ami me conseilla le cours de scénario de l'École de Bande dessinée de Milan et depuis j’ai compris que c’est la forme d'écriture que je préférais. Lorsque je pense à une scène je la vois en images et les personnages en mouvement (j'ai du trop voir de films !) et je ne veux pas que mon idée reste "seulement" écrite sur du papier. J'aime le langage par les images, je le trouve très communicatif et expressif. J'ai essayé d’écrire de tout : bandes dessinées, cartoons, film, jeux vidéos [...]

Lire la suite ›

Damien: le dessinateur qui détient toutes les cartes

Sceneario.com : Peux tu te présenter en quelques mots ?
Damien :
Je suis dessinateur de BD, c’est un rêve d’enfant et j’ai la chance d’avoir réalisé ce rêve. J’ai 34 ans, je suis père de famille et j’habite à Angoulème.

Sceneario.com : Est ce que le fait d’habiter à Angoulème t’a aidé ?
Damien :
Non pas vraiment. J’ai attéri à Angoulème pour faire l’atelier BD d’Angoulème, et je n’arrive pas à quitter cette ville car les loyers n’y sont pas chers (rires), mais bon on s’y fait.

Sceneario.com : Comment es tu arrivé sur Arcanes Majeur ?
Damien :
J’ai commencé avec le même scénariste « Les Fées noires » aussi chez Delcourt, et grâce à ces trois albums, on a appris à se connaître et à collaborer ensemble [...]

Lire la suite ›