AQUABLUE #15 Gan Eden

voir la série AQUABLUE
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DELCOURT

Genre :

Aventure

Science Fiction

Thriller

Sortie :
ISBN : 9782756062952

Résumé de l'album Gan Eden

Une prise d'otages a eu lieu à bord du Standard-Island. Celle-ci a mal tourné : Melkeïok a été executé ! Les pirates, originaires d'Aquablue, n'ont qu'une seule exigence : le départ de tous les terriens d'Aquablue.
Nao, Carlo et Cybot, à bord du Stabdard-Island, tentent de trouver une solution rapide pour mettre un terme à cette situation. Mais le temps leur est compté s'ils ne veulent pas que les passages meurent...
Pendant ce temps, sur Terre, Dupré mène sa propre enquête sur la compagnie qui s'est occupée du Standard-Island.

 

Par Berthold, le 30/11/2015

Notre avis sur l'album Gan Eden

Et nous voilà de retour sur Aquablue avec ce quinzième tome de cette série. C'est avec plaisir que nous retrouvons nos héros là où nous les avons laissés dans l'aventure précédente.

Le scénario est toujours à la hauteur de nos attentes. L'intrigue nous donne le frisson. Il y a un sacré suspense dans ces pages, on se demande si nos héros vont s'en sortir. Car la situation s'envenime petit à petit. Hautière nous plonge dans l'horreur de la situation, avec cette prise d'otages qui risque de vite mal finir. Car, comme on va vite le voir, la situation se dégrade rapidement.
Hautière place Nao en fâcheuse posture. Mi-Nuee, elle aussi, participe à l'aventure. Carlo et Cybot font leur possible pour sauver leurs amis et les passagers. Nous suivons aussi Maurice Dupré qui mène son enquête de son côté et trouve des réponses à ses questions.
Et là, Hautière est très fort, avec une révélation qui relance l'intêret pour l'univers d'Aquablue !

Quand à Reno, son talent n'est plus à présenter. Même si nous sommes loin du trait de Vatine, de Tota et de Siro, il impose son style et sa vision des choses. C'est vrai que son travail est magnifique et nous offre des pages superbes lorsqu'il met en scène les espèces marines d'Aquablue dans les fonds marins, et nous invite à les visiter !
Reno est tout aussi à l'aise dans les scènes d'action que dans l'intimisme, il nous faire comprendre les situations dramatiques qui se jouent devant nos yeux ébahis !

Ce quinzième tome d'Aquablue, Gan Eden, ne nous déçoit pas. L'aventure est au rendez-vous, avec du suspense et des rebondissements qui se dévoilent dans ce récit.

 

Par , le

Les albums de la série AQUABLUE

Nos interviews liées

Interview Régis HAUTIERE pour Aquablue

Sceneario.com : En ce mois de novembre, sort le 12ème épisode d’Aquablue. Ce dernier signe un changement radical au niveau de la direction des opérations puisque vous voilà en tant que scénariste d’une nouvelle épopée futuriste. Comment vous êtes-vous lancé dans cette aventure ? Pourquoi cette participation ? Peut-on dire que l’équipe première était "essoufflée" ?
Régis HAUTIERE: C'est Guy Delcourt qui m'a contacté pour me proposer de reprendre le scénario de la série, suite au désir manifesté par Thierry Cailleteau de passer la main. J'ai accepté très rapidement parce qu'Aquablue était une série que j'aimais beaucoup et à laquelle j'avais l'impression (peut-être illusoire...) de pouvoir apporter quelque chose. En ce qui concerne les créateurs de la série, je ne pense pas qu'on puisse parler d'essoufflement [...]

Lire la suite ›

Interview Régis HAUTIERE

Sceneario.com
Bonjour Régis, pour les lecteurs de Sceneario.com qui ne te connaissent pas peux-tu décrire ton parcours ?

Régis Hautière (R.H.): Pour ce qui est du parcours universitaire, j'ai fait de la philo et un peu d'histoire, ainsi qu'un troisième cycle en ingénierie de la connaissance. Pour le reste, j'ai travaillé une dizaine d'années pour une association avant de commencer à vivre de la bande dessinée.

Sceneario.com
Comment s’est effectuée ta rencontre avec Romain Hugault

R.H.
Pour la petite histoire, Romain a d'abord rencontré Fraco (avec qui je travaille sur Dog Fights) sur Internet. Sur un site de fondus d'aviation et de simulation. Comme tous les deux cherchaient à faire de la bande dessinée, ils ont tout naturellement sympathisé et commencé à s'envoyer des extraits de leurs projets respectifs. Fraco m'a montré les planches de Romain et je lui ai dit ce que je pensais (ça devait être des trucs très positifs, du genre : "C'est nul [...]

Lire la suite ›