APRES LA NUIT #ES Edition spéciale

voir la série APRES LA NUIT
Dessinateur :


Scénaristes :



Éditions :

DELCOURT

Genre :

Drame

Noir et Blanc

Western

Sortie :
ISBN : 9782756014098

Résumé de l'album Edition spéciale

Oklahoma, 1876.
Un homme arrive dans la ville de Bartlesvile. Devant le bureau du shérif, il jette deux cadavres. Et ne laisse pas ses armes aux suppléants. Cet homme se rend à l'hotel où il prend une chambre. Il dit se nommer Jedediah Cooper.
Ce qui inquiète le shérif Jude Stanton...
 

Par Berthold, le NC

Notre avis sur l'album Edition spéciale

Avec Après la nuit, Richard Guérienau délaisse le Chant des Stryges et change de registre. Avec la complicité au scénario d'Henri Meunier, on le retrouve dans un western.

Mais Après la nuit n'est pas un quelconque western. Il se place dans un style proche de Clint Eastwood avec L'homme des hautes plaines, de John Ford, Hawks ou Peckinpah. Vraiment, dès les premières cases, je suis rentré dans ce récit où le mystère plane tout du long. Les auteurs ont su y mettre une ambiance, une atmosphère qui fait partie de l'histoire. D'entrée, on sait qu'il va se passer quelque chose entre l'étranger et le shérif. D'entrée, on voit que cet étranger n'est pas un homme ordinaire avec sa façon de porter ses revolvers et dont les crosses sont marquées par des entailles. D'entrée, on sent qu'un drame couve. D'entrée, on sent que le shérif lui aussi cache quelque chose.
Mais, je ne vais pas trop vous raconter ce récit pour ne pas vous en gacher la lecture.

Delcourt a donc sorti une édition spéciale de ce récit avant la version couleur dans la collection Conquistador. 
Cette édition permet vraiment d'admirer tout le talent de dessinateur de Guérineau et surtout d'apprécier la force de son noir et blanc.
Il y a des scènes très fortes ici et des scènes d'anthologies assez violentes comme la mort de l'homme dans une chambre d'hotel (j'en dis pas plus). Guérineau maitrise très bien le sujet et permet à Après la nuit de devenir une oeuvre majeure du genre western.
Comme on dit ces temps-ci : non, le western n'est pas mort. La preuve !
Guérineau et Meunier revisitent le genre avec brio et nous offre une nouveau chef d'oeuvre du genre. En tout cas, pour ma part, j'ai pris une claque et je reste admiratif du travail effectué. De même, je trouve que le scénario est à la hauteur.

Un événement à ne pas rater et que je vous conseille fortement que ce soit en édition spéciale ou édition courante !

Par , le

Les albums de la série APRES LA NUIT

Nos interviews liées

Un entretien avec Richard Guérineau

Un entretien avec Richard Guerineau à l'occasion de la sortie de Charly 9
    Interviewer : Olivier
Images et Son : Mathieu
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Richard Guérineau

Sceneario.com : Commençons par l’incontournable une petite présentation :o)
Richard Guérineau : J’ai commencé à faire de la bande dessinée en 93/94. J’ai réalisé une première série qui s’appelait L’as de pique chez Dargaud. Elle a été rééditée depuis chez Delcourt en version intégrale noir et blanc. Ensuite j’ai travaillé sur Le chant des Stryges. En parallèle je fais un peu d’illustration et quelques bricoles à droite à gauche. Je viens de terminer quelques couvertures de romans pour les éditions J’ai lu. J’ai relooké les romans de Lovecraft, des choses diverses comme ça. Sceneario.com : Uniquement chez J’ai lu ?
Richard Guérineau : Essentiellement. Ils étaient venus me trouver il y a quelques années parce que j’avais fait un porte folio avec la librairie Ciné flash sur des thèmes gothiques fantastiques, époque 19e et ça leur avait bien plu [...]

Lire la suite ›