ANTARES #5 Episode 5

voir la série ANTARES
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DARGAUD

Genre :

Aventure

Science Fiction

Sortie :
ISBN : 9782205071276

Résumé de l'album Episode 5

 
Après un très long trajet, l’expédition vers Antarès 4 arrive enfin à proximité du point X d’où serait parti le rayon ayant fait disparaître la fille de Kim. Cette approche de leur objectif devrait être une excellente nouvelle pour les participants, mais des tensions sont attisées dans le groupe par Monsieur Jedediah qui, non content de pourrir l’ambiance, met les autres en danger. Sans compter la déception (non dénuée de surprise) des expéditionnaires lorsqu’ils parviendront au fameux point X et la frustration de Kim qui l’emportera sur la joie qu’elle aura furtivement eue lorsqu’elle a pu "entrer en contact" avec sa fille...
 

Par Sylvestre, le 13/10/2013

Notre avis sur l'album Episode 5

 
Le premier paragraphe de ma chronique sur le tome 4 de cette série Antarès était donc mal vu : bien que cela reste à confirmer, il n’y aura peut-être pas de quatrième cycle à la saga des Mondes d’Aldebaran... Par contre, j’avais vu juste en disant qu’un seul album me paraissait trop court pour que l’auteur nous amène au bout de l’aventure en cours et ce tome 5 est là pour me donner raison sur ce point puisque (une fois n’est pas coutume) ce cycle ne s’arrêtera pas comme les précédents avec son cinquième opus. Un sixième est d’ores et déjà annoncé, mais... sans donc qu’on puisse être aujourd’hui 100% sûrs qu’il sera le dernier !

Non, on ne peut pas trop faire de pronostics, la progression du récit dans ce tome 5 n’étant pas des plus fortes. Je dirais même plus qu’on a l’impression que l’essentiel aurait pu tenir en quelques planches... Dommage ? L’auteur Leo semble avoir quelque peu dilué l’action et cet épisode en ressort lent voire peu utile encore qu’il faille le considérer avec le recul nécessaire dans le contexte de l’œuvre globale.

Ce qu’on aime beaucoup, généralement, dans les albums de Leo, c’est le côté invention d’univers et des créatures qui vont avec. On apprécie aussi fortement les côtés Psychologie et Relationnel. Cette fois encore, on est servi, mais on ne peut cependant pas s’empêcher de trouver que Monsieur Jedediah fait tache : parce qu’il est le grain de sable dans le mécanisme, c’est un fait, mais aussi parce que pour le coup, son personnage est doté d’une psychologie proche de zéro. Ce qui en fait un personnage beaucoup moins crédible dans le casting.

Les choses n’auront donc pas beaucoup avancé durant cet opus, mais un bout de chemin a tout de même été fait. Au final, on est d’ailleurs mieux informés que Kim Keller (et ceux qui l’accompagnent) sur la solution au mystère, car il est donné au lecteur de voir certaines scènes et de lire certains dialogues qui nous mettent sur la voie. On n’aura donc peut-être pas une énorme surprise à l’arrivée - encore qu’on fasse confiance à Leo et à son don de pouvoir nous épater - mais il nous tardera quand même d’en être là : malgré les petites déceptions, on reste quand même magiquement captivés !
 

Par , le

Les albums de la série ANTARES