Dessinateur :


Scénaristes :



Coloriste :


Éditions :

Réflexions

Genre :

Action

Comics

Fantastique

Super Heros

Sortie :
ISBN : 9791093603254

Résumé de l'album Volume 1

(Ant (2005) 1 à 5)
Hannah Washington se souvient juste d'avoir réussi à fuir l'hopital psychiatrique ou elle était enfermée. Elle a du mal à recoller les souvenirs éparses qui lui viennent, comme ces flashs de son enfance, avec cette chipie de Carrie, ou la tendresse de son père. Elle s'est retrouvée en pleine campagne, avec seulement un carnet sur lequel sont notées des choses qu'elle ne comprend pas réellement. Mais un nom revient, Steven Richards, peut-être pourra-t il l'aider à recoller les morceaux, à lui expliquer le lien qui la lie avec cette mystérieuse super héroïne, Ant, par exemple. Lorsqu'elle apprend que Richards est en dédicace à New York, dans une convention de comics, elle se rend sur place. Mais alors qu'il entre en scène, il est attaqué par Jessica Mime qui en profite pour l'enlever, bien que Ant ai tenté de s'interposer...

Par Fredgri, le 03/06/2018

Notre avis sur l'album Volume 1

Alors qu'il purgeait une légère peine de prison pour un cambriolage, Mario Gully a eu une sorte de révélation, il lui fallait reprendre sa vie en main et se lancer corps et âme dans sa passion, le dessin. Après quelques contacts auprès d'Image, il lance en 2004 une première mini-série sur Ant, en quatre numéros.
On y découvre la petite Hannah qui se réfugie de plus en plus dans un monde imaginaire ou elle incarne une super héroïne super puissante appelée Ant et ou son meilleur ami, Steven, y est représenté comme un acolyte ingénieux sous le nom de Gadget Man. Mais autour de la fillette, le monde s'écroule, sa mère n'est plus présente et on arrête son père en l'accusant de meurtre. Développant alors une sorte de renfermement schizophrénique, Hannah est enfermé en hôpital psychiatrique pendant des années, malgré le retour de sa mère qui veut renouer avec sa fille et reconstruire leur relation.
La mini série se termine par l'étrange évasion de la jeune fille qui laisse derrière elle le mur de sa chambre complètement détruit...

Cette seconde série commence donc par le retour d'Hannah qui a été retrouvée par un camionneur, alors qu'elle errait seule dans la campagne. Elle a son journal avec elle, mais elle ne comprend pas trop les délires qu'elle y a écrit elle même, des pages entières recouvertes du mot "Ant", ou encore cette référence à un certain Steven Richards qui pourrait l'aider... Une fois à New York, sur les traces de Richards, elle est soudain entraînée en pleine aventure digne d'un comics. Elle porte le costume de Ant, combat son ennemie Jessica Mime et rencontre Spawn et Savage Dragon. Toutefois, elle se rend compte qu'il y a des trous dans ce qui se passe, elle ne se souvient pas de certaines scènes, de certaines transitions, elle est même assez étonnée de vraiment être cette super héroïne qui aurait déjà rencontré ces autres héros, qui aurait un passif avec la ville...
Que se passe-t il réellement ?

Si vous ne connaissez pas la première mini-série, ça n'est pas réellement très grave en fait, on passe juste à côté de certains détails, mais ce premier volume se tient très bien seul. Toutefois, ça aurait mérité d'être davantage introduit, ne serait-ce que pour mieux comprendre le personnage de Hannah elle même, son rapport complexe à la réalité et le lien avec son père et sa mère.
Cependant, je dois bien dire que l'histoire est ici très intrigante. On se pose des questions sur ce que l'on lit, sur cette héroïne en rouge ultra sexy qui semble appartenir à plusieurs pans de la réalité... imaginaire, fictive, réelle ? Sur Hannah qui semble vraiment avoir du mal à saisir qui elle est...
On est sans cesse transporté dans un sens, puis dans l'autre, sous la plume très habile de Mario Gully qui prend un malin plaisir à semer ses fausses pistes, à nous tromper.

Je peux reconnaître que ça peut être déstabilisant. Rien n'est vraiment tel qu'on le voit au premier abord et cette jeune femme perdue, qui garde tout du long des poses ultra lascives, n'est pas là pour nous aider, mélangeant impressions directes avec ses fantasmes héroïques. Mais c'est justement là que je trouve le travail de Gully intéressant, il transforme ce qui peut sembler être un comics de bad girl sexy en un comics introspectif, un chouilla méta, assez profond.
On a hâte d'en savoir plus, de voir ou veut nous mener cet auteur !

A ce jour la série ne compte que 11 numéros avec une suite "Ant Unleashed" en 6 numéros dessinés par un autre artiste. Donc de quoi tenir encore deux autres albums... Mais peut-être que Gully se décidera à revenir près de 10 ans après la fin des aventures de son héroïne rouge !!!

Graphiquement, le style Gully s'est vraiment affiné depuis la première mini-série, même s'il garde les mêmes références... Son style semble être un amalgame entre McFarlane et Scott Cambpell, tout en ayant cette petite personnalité qui émerge progressivement. Je trouve juste qu'il a parfois tendance à tomber dans le problème de beaucoup d'artistes Image, la pose, Hannah se cambre d'un bout à l'autre, comme sur les posters. Ca n'est pas désagréable, loin de là, mais parfois je trouve ça trop systématique, pas naturel !

Il n'en reste pas moins que c'est une très agréable surprise, vivement la suite avec les éditions Réflexions, une petite boite à surveiller de très près !

Par , le

Les albums de la série ANT