ANITA BOMBA COMICS #2 Cosmos infini, punaises de lit

voir la série ANITA BOMBA COMICS
Dessinateurs :






Scénaristes :





Coloriste :


Éditions :

AKILEOS

Genre :

Fantastique

Thriller

Sortie :
ISBN : 9782355742675

Résumé de l'album Cosmos infini, punaises de lit

Alors qu'Anita Bomba et Sig 14 entrent dans le mystérieux coffre fort de l’hôtel, alors que Butch et Bitch répondent à l'appel du standard et se rendent à l’hôtel particulier... Un petit vaisseau individuel débarque de l'hyperespace, avec à son bord ni plus ni moins que La Rafale, qui recherche un enfant de la planète sans nom... Et ses robots espions lui signalent la présence sur Terra II d'un autre habitant de la planète sans nom... Bitch...

Par Fredgri, le 09/06/2016

Notre avis sur l'album Cosmos infini, punaises de lit

Que de temps passé depuis la sortie du premier numéro de ces Anita Bomba Comics !!! Un an et huit mois, ni plus ni moins. De quoi perdre le fil, lâcher prise avec les turpitudes d'Anita, de quoi se demander surtout ce que l'héroïne a bien pu trouver dans ce coffre !!!! Quel suspense !

Et contre toute attente, Cromwell, Catmalou et Eric Gratien ont préféré se concentrer sur La Rafale, nouveau personnage énigmatique, une sorte de chasseuse de prime dont la simple évocation du nom suffit à effrayer même les plus endurcis ! Mais on n'y perd pas réellement au change, car, dans ces pages ou la mystérieuse silhouette se traîne jusqu'à son motel miteux, ou elle se repose, on est une nouvelle fois conquis par le dessin de Cromwell, par ses cadrages et ce sens de la mise en scène !
Ça se lit peut-être un peu vite, c'est vrai, mais c'est du lourd, avec une attention toute particulière portée sur les ambiances et les éclairages, sur le rythme de la narration cadencée par les textes très incisifs de Catmalou et Gratien !

On a envie d'en avoir encore plus, de retrouver Anita elle même, d'autant qu'encore une fois on reste dans de l'introductif jusque là, le récit ne s'est pas réellement lancé, les personnages continuent de se positionner, lentement ! On sent que le meilleur reste encore à venir.

Mais Cromwell semble avant tout s'éclater avec cet univers, c'est très beau et c'est un vrai plaisir de le retrouver ainsi en pleine forme.
En contre partie, on continue de s'éloigner du canevas habituel de la série en album, les auteurs étirent leur trame, alors qu'auparavant les épisodes étaient très condensés, ce qui créé au fil du temps une sorte de frustration, dans l'attente de la suite !

Alors, en effet, l'attente est longue, d'autant qu'il était initialement prévu d'intercaler entre chaque numéro une sorte de version Work in Progress, histoire de patienter. Toutefois, il est important de laisser Cromwell et ses camarades "libres de leurs mouvements", quand bien même le lecteur lambda aimerait avoir sa dose plus régulière d'Anita. L'artiste est occupé, il œuvre minutieusement à nous concocter d'autres planches pour la suite tout en continuant ses autres projets (planches, illustrations, musique...).
Anita Bomba reste un projet en marge, hors norme devrais-je plutôt dire, qui définit ses propres contours, et si pour préserver cela nous devons patienter davantage, pourquoi pas... Après tout, faites comme moi, relisez tout au fur et à mesure, ça fait durer le plaisir !

Un savoureux moment de lecture que je vous conseille vivement !

Par , le

Les albums de la série ANITA BOMBA COMICS

Nos interviews liées

Anita Bomba, le retour de l'emmerdeuse

 Un bel entretien avec Cromwell, Catmalou et Josepe lors du festival Quai des Bulles 2014.


Interviewer : Olivier
Images et Son : Mathieu
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Cromwell

Sceneario.com : Cromwell bonjour, ton dernier album, le dernier des Mohicans a été salué par la critique, peux tu nous parler un peu de sa genèse?
Cromwell  Il y a presque trois ans, Clothilde Wu m'a appelé. Elle sait que je suis assez féru de maquettes, elle voulait donc des conseils et des renseignements. Au cours de la discussion, elle m'a parlé de la collection, du format et des auteurs des titres à venir.
Au départ je n’étais pas vraiment intéressé dans la mesure où les adaptations ne m'ont jamais emballé. Les collections des éditeurs comme Delcourt ou autres collent au texte, elles sont institutionnelles et pas vraiment intéressantes. Lorsque j’ai dit ceci à Clothilde elle m’a répondu que ce projet n’avait rien à voir, car il s’agissait d’adaptations vraiment libres. Cela me semblait déjà un peu plus mystérieux, il y avait des choses à explorer [...]

Lire la suite ›