ANGOR #2 Mansïouran

voir la série ANGOR
Dessinateur :


Scénariste :


Coloristes :



Éditions :

SOLEIL

Genre :

Aventure

Fantasy

Sortie :
ISBN : 9782302006362

Résumé de l'album Mansïouran


Sous l’apparence adulte que leur a donnée la magie du médaillon qu’ils ont trouvé, Lorky, Evrane et Talinn tentent de se soustraire à l’homme en noir mais celui-ci a passé un contrat avec Wetlik qui réussira à leur arracher le pendentif alors qu’ils se faisaient conduire par un commerçant à Navelkol.

Les trois amis, Lorky ayant repris son corps d’enfant, vont récupérer le précieux objet encore une fois grâce à l’aide de Mansïouran qui leur expliquera son rôle de "Guetteur", le contexte des confréries sur le continent et les ambitions de chacune d’entre elles.

Embarqués sur un bateau afin de s’éloigner des menaces qui pèsent sur eux, nos trois héros vont cependant être rattrapés par un Wetlik décidément déterminé qui fera sombrer leur navire. Par chance, ils pourront s’échapper mais trouveront refuge sur une île ou d’autres problèmes semblaient les attendre...
 

Par Sylvestre, le NC

Notre avis sur l'album Mansïouran


Nos trois héros sont en possession d’un médaillon magique qui leur permet, lorsqu’ils prononcent une certaine formule, de changer d’âge. Voilà qui est tout simplement génial, d’autant plus qu’on se rend compte avec bonheur que Jean-Charles Gaudin n’oublie pas qu’au départ, les nouveaux possesseurs de ce bijou (Talinn, Evrane et Lorky) sont... des enfants. Avec leurs caprices, avec leurs idées, avec leurs rêves et leurs questions. Et c’est tant mieux, car si on devait avoir affaire à des adultes d’esprit, le plaisir serait moindre !

Et les surprises, aussi ! Car en plus donc d’une aventure comportant des éléments classiques du genre (courses-poursuites, combats, créatures, etc...), on a droit à de mémorables scènes directement liées à ce phénomène de changement d’âge. Pour n’en citer qu’une, je vous toucherais mot par exemple de Lorky, ravi de voir comment ses attributs masculins ont évolué, mais bien désemparé lorsque, sous son apparence d’adulte, une femme entreprenante veut s’offrir à lui ! Là, c’est un exemple "humour". Mais tenez-vous bien... Il y a aussi dans ce tome 2 des exemples "stratégie" ou "action"...

Dans cet album, vous verrez vos trois héros s’essayer au pouvoir qu’ils ont grâce au médaillon et le maîtriser de mieux en mieux. Vous en apprendrez aussi plus sur le contexte d’inimitié entre les confréries des guetteurs et des sombres. Vous compterez également avec Mansïouran, maintenant, puisqu’il acquiert ici une place non seulement importante de par ses connaissances, mais aussi parce qu’il s’impose comme le quatrième héros (gentil ! ^^ ). Enfin vous assisterez à des actions décoiffantes, ce qui ne gâche rien.

Par contre, on ne sait pas trop encore comment accueillir la fin : Evrane, Talinn, Lorky et Mansïouran changent en effet de décor et arrivent au beau milieu d’une intrigue nouvelle. On espère que le lien sera logique avec tout ce dont on a déjà profité : il ne faudrait peut-être pas que leur maîtrise du pouvoir du médaillon devienne prétexte à ouvrir des aventures annexes qui n’auraient pour but que de faire croître le nombre d’albums que comptera la série... If you know what I mean...

Comme le premier tome, ce deuxième opus de Angor se lit en tout cas vraiment très bien. Il faut dire qu’il est vraiment entraînant et que le dessin au top et les superbes couleurs (signées Dimitri Armand mais aussi Cyril Vincent qui remplace Ariatib) multiplient les chances que cette série vous séduise !

Bravo aux auteurs, et vivement la suite !

Par , le

Les albums de la série ANGOR

Nos interviews liées

Jean-Charles Gaudin et Frédéric Peynet

Sceneario.com : Au mois d'août prochain, sort Phoenix, votre dernier "nouveau-né" à tous les deux, thriller moderne aux ambiances fantastiques. Après Le Feul, votre association semble se péréniser ? Comment traduisez-vous le travail de l'autre ?
Jean-Charles GAUDIN : Je connais Frédéric depuis pas mal d’années et je l’avais vu arriver avec une bd complète et de somptueuses illustrations pour l’examen de son école. Il était plus qu’évident que Frédéric Peynet avait un talent fou. J’ai eu de suite envie de travailler avec lui. Depuis, il a progressé pour arriver à ce trait si précis et si séduisant. Je suis toujours aussi stupéfait de ses planches. Tous les détails y sont sans alourdir le propos. Son trait est à la fois efficace et élégant. Pour moi, Frédéric Peynet est un grand du 9ème art !
Frédéric PEYNET : Jean-Charles et moi nous connaissons depuis 1997 [...]

Lire la suite ›

Jean-Charles Gaudin

Sceneario.com: Peux-tu te présenter et nous dire ton parcours en tant que scénariste ?
Jean-Charles Gaudin :
J’ai commencé par écrire et réaliser des courts-métrages. C’est là que j’ai appris l’écriture de scénarios. Le fait de réaliser moi-même m’a fait progresser sur les choses qui fonctionnent à l’écrit et qui marchent moins bien une fois en images. La BD est venue par la suite. C’est Crisse qui, au sortir d’une de mes projections de film, m’a tendu la perche. Je l’ai saisie et voilà…

Sceneario.com : Comment s’est effectuée ta rencontre avec Trichet ?
Jean-Charles Gaudin :
Trichet faisait partie de ces dessinateurs assidus à une réunion que nous organisons tous les mois dans un café de la Roche sur Yon en Vendée. Je commençais tout juste mes travaux sur MARLYSA [...]

Lire la suite ›