ANGEL VOICE #1 Volume 1

voir la série ANGEL VOICE
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

KANA

Collection :

DarkKana

Genre :

Action

Ado

Manga

Sport

Sortie :
ISBN : 9782505007319

Résumé de l'album Volume 1

Les dirigeants du lycée Ranzan sont désespérés. Le club de football est devenu un repaire de voyous, à tel point que bien des vauriens sont attirés par l’établissement pour tenter d’entrer dans ce club. Pour eux, un seul critère, la bagarre.

Bien des professeurs sont d’avis de supprimer le club, mais le directeur veut encore tenter une expérience. Il propose le poste d’entraîneur au professeur Kuroki, réputé pour avoir remonter d’autres clubs qui étaient aussi sur la mauvaise pente.

De son côté, Shingo Narita vient encore d’être viré du lycée à cause de ses penchants bagarreurs. Il aimerait pourtant pouvoir en remontrer à un autre nouveau, Kiyoharu Inui, qui fut, à une époque, appelé le “génie du foot”. De cette rivalité et de la motivation de Kuroki, un nouveau club peut-il renaître du chaos ?

Par Legoffe, le 03/07/2010

Notre avis sur l'album Volume 1

La Coupe du Monde de football inspire aussi les éditeurs de mangas ! Après Captain Tsubasa (Glénat), le ballon rond dévale à nouveau les pages des auteurs nippons. Mais le style, ici, est radicalement différent. La série Angel Voice est, d’ailleurs, éditée dans la collection Dark Kana.

La raison de ce choix éditorial tient sans doute à quelques scènes de bagarres. La violence s’invite dans les couloirs du lycée et promet de vilains coups. Nous sommes néanmoins très loin des scènes sanguinolentes de Gang King, pour ne citer que celui là.

Nous découvrons donc un professeur et quatre élèves bagarreurs qui filent vraiment du mauvais coton. Shingo, qui sait qu’il doit se tenir à carreau, fait des efforts, mais il finit par être rattrapé par ses penchants pour la baston.

Le récit présente, d’abord, cette ambiance tendue, installant le décor. Ainsi, vous verrez peu de ballons de football dans ce premier tome. Il s’agit, avant toute chose, de faire connaissance avec les personnages et de justifier ensuite l’hymne au sport comme outil fédérateur et porteur de valeurs. Des éléments à méditer et à rappeler parfois à certains vrais footballeurs qui les ont, hélas, oubliés.

Il va sans dire, en tout cas, qu’en partant de ces bases, le message (que l’on pressent dès les premières pages) va s’avérer classique. Idem pour le coup de l’entraîneur qui va vous transformer (enfin, on imagine) une bande de voyous en Zinedine Zidane (ils maîtrisent aussi bien que lui le coup de tête d’ailleurs). Malgré cela, le récit n’est pas déplaisant à suivre car l’auteur prend le temps de parler de la vie de lycée et ne limite pas (tous) ses personnages à de vulgaires bagarreurs.

L’auteur a choisi un style très réaliste pour sa mise en scène, ce qui convient bien à l’ambiance. Par contre, il use et abuse de têtes déformées. L’exercice est certes typique en manga, mais il est ici dessiné de façon extrêmement grossière et s’avère totalement incompatible avec l’esprit graphique général. C’est assez regrettable.

Voilà donc une production sans prétention qui assurera néanmoins la récréation, à l’image finalement de bien des... matchs de foot !

Par , le

Les albums de la série ANGEL VOICE