AMERIKKKA #2 Les bayous de la haine

voir la série AMERIKKKA
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

EMMANUEL PROUST

Genre :

Polar

Policier

Thriller

Sortie :
ISBN : 2258059259

Résumé de l'album Les bayous de la haine

Mai 2001. Tallahassee, Floride.
Steve Ryan et Angela Freeman, accompagnés par Alberto Ibanez, un des responsables de l'A.K.N. de Floride, enquêtent sur la mort de Mr Jack Lancaster. Ce dernier était un témoin d'une affaire qui s'est déroulée à Birmingham, Alabama, en 1953. Le chef de la police locale, le capitaine Lafarge, ne pense pas que ce soit un crime lié à cette affaire. Pourtant, d'autres crimes vont avoir lieu dans le coin et tous ont un lien avec le Klan...

Par Berthold, le 10/04/2010

Notre avis sur l'album Les bayous de la haine

Amerikkka est donc une bonne série.
Ce Bayou de la haine confirme bien ce que je disais par rapport à ce que j'avais pu voir lors de la lecture du tome 1.

Le scénariste Roger Martin signe une nouvelle fois une œuvre forte avec ce tome 2. De plus, il écrit un très bon récit policier, je trouve.
Ce que j'ai bien aimé dans cette nouvelle enquête, c'est que le mystère est tenu jusqu'au bout tout comme l'identité de l'enfant de sal..., pardon, du gars qui dirige tout cela en douce.
Outre Angela et Steve que nous connaissons déjà, nous allons croiser tout un panel de personnages assez intéressants. Comme le capitaine Lafarge, un officier de police "de couleur". Ce caractère est d'ailleurs assez prenant et prend un peu la tête d'affiche. Quant aux lascars du Klan, ils sont tout aussi réussis dans le rôle de "beaux salauds". Roger Martin ne pousse pas dans la caricature, il sait rester dans la limite.
J'ai bien aimé la fin aussi. Elle est parfaite dans le genre.

Ces histoires sur le K.K.K. nous font réfléchir et font peur aussi. Ça fait bien froid dans le dos.

Le graphisme de Nicolas Otero a su évoluer aussi. Son style s'est amélioré, il est plus recherché, plus fouillé, plus strict. Bien sûr, certains de ces personnages ont de bonnes gueules mais cela reste dans les limites de la caricature.

A noter le dossier concernant le K.K.K. à la fin. C'est toujours aussi passionnant et instructif.
Le bayou de la haine est donc un excellent polar qui séduira forcément les amateurs du genre.

Par , le

Les albums de la série AMERIKKKA

Nos interviews liées

A l'occasion de la sortie du tome1 de l'integrale Amerikkka

Sceneario.com : Bonjour Nicolas. Ton actualité est la sortie du premier tome de l’integrale d’Amerikkka en ce mois de mars. Mais avant d’aborder autre chose, peux tu faire une présentation de Nicolas Otero et de son parcours pour en arriver à la BD ?
Nicolas Otero : Le truc horrible à faire, de base, histoire de bien commencer!!!^^ J'ai 34 ans, dans la BD depuis bientôt dix ans (rhaaa!), et mon parcours peut se résumer ainsi...chaotique!!! Le dessin m'a gratté d'aussi loin que je me souvienne, apaisé autant qu'il me grattait aussi...J'ai compris assez tard qu'on pouvait réellement en faire un métier malgré que je l'ai toujours su...et après moultes aventures dantesques, j'ai atterri à Lyon et suis sorti diplômé de l'ecole Emile Cohl, un contrat BD déjà en poche malgré mon incapacité chronique à anticiper ou à gérer quoi que ce soit dans toute cette affaire!!!!! Cours et confus, dessiner et apprendre à le faire le mieux possible pour pouvoir en vivre et continuer à le faire encore longtemps, tels étaient les objectifs, la BD étant juste le langage qui me sied le mieux, où je me sens bien [...]

Lire la suite ›