Amères saisons

Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

CASTERMAN

Collection :

Ecritures

Genre :

Autobiographie

Chronique sociale

Drame

Vie Quotidienne

Sortie :
ISBN : 9782203396388

Résumé de l'album Amères saisons

 
Parce qu’il finissait par accumuler les faux pas dans le cadre professionnel, ses états de service ont fini par voir remplacés les mots "fatigue" ou "indisposé" par "alcoolisme" ou "ivre". Etienne Schréder travaillait dans l’administration pénitentiaire, il a été invité à donner sa démission.

Ce dernier repère tombé, Etienne a glissé brutalement dans la déchéance. Manque de courage ? Problèmes de famille ? Pure addiction ? Alcool, clochardise... Il a touché le fond.

Des années après, il nous raconte cette parenthèse de sa vie en bandes dessinées. Une parenthèse dont il ne saura jamais si elle sera vraiment fermée un jour...
 

Par Sbuoro, le NC

Notre avis sur l'album Amères saisons

 
Amères Saisons
est un récit autobiographique dans lequel l’auteur raconte jusqu’où sa dépendance à l’alcool l’a mené. Sans détour, il met en scène ces quelques années de sa vie où du fonctionnaire qu’il était, il est devenu le clochard dont le seul bien restait la bouteille.

En noir et blanc, comme pour accentuer le drame, Etienne Schréder nous embarque dans une sorte de road-movie entre Belgique et sud de la France, des quartiers craignos où il s’est noyé aux refuges où il a maintes fois essayé de reprendre sa respiration.

Etienne Schréder est aussi connu pour avoir dessiné ou scénarisé d’autres BD, chez Casterman ou Glénat, notamment, mais il lui a fallu du temps et du recul pour revenir nous parler de son alcoolisme. Son témoignage est fort. Rien que de savoir qu’il a bien repris le dessus nous fait mesurer la volonté dont il a dû faire preuve pour revenir parmi les gens se disant normaux. C’est d’ailleurs ce qui fait peut-être que la lecture ne met pas trop mal à l’aise : finalement, on sait qu’à la fin, le héros s’en sort...

N’empêche. Entre avoir vécu la déchéance, la dépendance, et en parler, il y a un monde. Etienne Schréder le fait simplement et avec talent. La parution d’Amères Saisons dans la prestigieuse collection Ecritures est à elle seule une belle félicitation !

On n’aura trop rien appris, finalement, en lisant Amères Saisons, car on a l’impression de "savoir". Savoir ce qu’est l’alcoolisme, savoir que c’est dur de s’en sortir, comme de toute addiction. Mais on aura quand même fait un sacré bout de chemin avec Etienne (certes, en observateur protégé), se disant qu’au final, on aura découvert plus en profondeur qui est derrière ce nom d’auteur.

Merci pour ce document, M. Schréder. Et surtout bravo, vous savez pourquoi !
 

Par , le

Nos interviews liées

Etienne Schréder, pour Amères Saisons

Sceneario.com : Bonjour. Quel rapport aviez-vous avec le dessin et la bande dessinée avant les événements que relate la BD Amères Saisons pour qu’à votre "sortie du tunnel" ce soit vers le 9ème art que vous vous soyez tourné ?

Etienne Schréder :
J’avais des facilités pour le dessin, mais sans talent exceptionnel ni réelle envie de développer cette aisance. Hormis quelques croquis humoristiques ( !) pour des publications de collège ou de boy-scouts, je ne dessinais guère. Par contre, jusqu’à l’âge de 23 ans j’ai été un grand lecteur de magazines BD : Tintin, Pilote, Charlie Mensuel, Phénix, Echo des Savanes… J’ai détruit toute cette collection dans un accès de boisson. Déjà l’équation « destruction – résurrection » ? Quoiqu’il en soit, une fois sorti de tunnel, je fus confronté à beaucoup de temps libre et fort peu d’argent [...]

Lire la suite ›