AMERE PATRIE #1 Tome 1

voir la série AMERE PATRIE
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DUPUIS

Collection :

Aire Libre

Genre :

Chronique sociale

Drame

Sortie :
ISBN : 9782800140070

Résumé de l'album Tome 1

On suit en parallèle deux destins. Tout d'abord celui de Jean Gadoix, un jeune fils d'agriculteur, braconnier surdoué mais destiné à finir sa vie dans cette ferme avec son père, sa mère et ses soeurs. Ensuite celui de Ousmane Dioum, un jeune Sénégalais qui va vite devoir prendre la responsabilité de sa soeur et de ses enfants. Peut-être un seul moyen pour sortir de tout ça  : l'armée... Faut y réfléchir !
 

Par Fredgri, le NC

Notre avis sur l'album Tome 1

Bon, le scénario de Lax est assez touffu, certes on arrive à bien suivre ces deux vies, mais même si on sait qu'il va forcément les rassembler dans le deuxième tôme on a du mal à bien comprendre où il veut en venir, d'autant que ces deux destins n'ont rien de bien remarquable en fin de compte, si ce n'est qu'ils permettent de mettre en avant un certain nombre d'idées ultra remâchées comme la difficulté de vivre dans la campagne dans les années 1910, le poids des traditions tribales au Sénégal, l'image de la femme dans notre civilisation, etc... Malgré tout j'ai assez aimé, paradoxalement, le jeu scenaristique entre les deux lieux, entre les deux personnages, parfois on est ici, parfois c'est là-bas que ça se passe.
Globalement je trouve que le scénario est assez convenu, sans véritable risque vis-à-vis du sujet, on reste assez dans une banale chronique sans énergie. Le dessin de Blier est souvent assez agréable, bien dans le ton de l'ensemble, peut-être un peu molasson et figé mais j'aime bien justement cette grâce des personnages ! Un dessinateur à surveiller, en tout cas !
 

Par , le

Les albums de la série AMERE PATRIE

Nos interviews liées

Entretien avec Christian Lax

Interview réalisée par Melville et Placido à Angoulême à l’occasion du 39ème Festival International de la bande dessinée (janvier 2012).


Sceneario.com : Pain d’alouette est la suite de L’Aigle sans orteils sans toutefois réellement l’être. Comment est né votre projet ?
Christian Lax : Quand j’ai fais L’Aigle sans orteils je ne l’avais pas conçu comme pouvant avoir une suite mais vraiment comme un one shot, pour preuve la disparition d’Amédée. Mais il y a eu deux principales raisons pour lesquelles j’ai rebondis. La première est tout bêtement mercantile, comme L’Aigle… avait bien marché je me suis dit qu’il y avait peut-être un sillon à creuser. La seconde est que j’aime le vélo (c’est un sport que je pratique) et j’avais envie de revenir dans cet univers du cyclisme et de cette époque de l’entre-deux guerres, donc pourquoi pas raccrocher cette histoire à L’Aigle… de manière à avoir une « œuvre » qui se tienne un peu [...]

Lire la suite ›