ALLAN QUATERMAIN ET LES MINES DU ROI SALOMON #2 En territoire hostile

voir la série ALLAN QUATERMAIN ET LES MINES DU ROI SALOMON
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Collection :

1800

Genre :

Adaptation

Aventure

Sortie :
ISBN : 9782302018204

Résumé de l'album En territoire hostile


Après de longs mois, Allan Quatermain et ses compagnons d'équipée ont atteint la cité royale fortifiée de Loo en plein territoire Koukouana. C'est en ces hauts lieux pour le moins secrets qu'ils apprennent qu'Ignosi, l'un de leurs serviteurs, n'est autre que le descendant direct de l'ancien roi Imotu, chassé par le maître actuel de la cité, Touala. Alors que commencent les réjouissances en hommage des nouveaux arrivants, ces derniers s'aperçoivent que leur hôte est un véritable despote sanguinaire. Aussi, la venue inespérée d'Ignosi semble faire des émules qui, pour le suivre dans sa reconquête du trône, attendent quelques signes forts de sa personne. L'éclipse prochaine de la lune va être l'occasion de lui donner un certain pouvoir. Mais suffira-t-il à motiver ses nouveaux partisans pour faire basculer l'ignoble Touala ? De même, Allan Quatermain et ses équipiers pourront-ils à l’approche de ce conflit inévitable poursuivre leurs recherches du frère de Sir Henry et atteindre, de fait, les fameuses Mines du Roi Salomon ?


 

Par Phibes, le 22/12/2011

Notre avis sur l'album En territoire hostile


Cet opus signe la clôture de l’adaptation du célèbre roman d’aventures écrit au 19ème par Henry Rider Haggard. Pour ce faire, Dobbs et Dim. D restent à la manœuvre et, forts de leur talent respectif, nous dévoilent les suites mouvementées de l’expédition engagée par Sir Henry pour retrouver son frère disparu, sous l’égide de l’explorateur Allan Quatermain.


Le précédent épisode nous plongeait dans les ambiances victoriennes, au temps de la découverte du territoire africain et, de fait, lançait la fameuse équipée jusqu’à atteindre la forteresse de Loo. Elle était l’occasion de nous plonger dans une triple quête, à savoir la recherche d’un parent disparu, la découverte d’un trésor et la reconquête d’un trône par un enfant du pays.


Avec ce dernier volet, l’aventure monte d’un cran et se veut verser dans un conflit intestin ensanglanté qui ne manquera pas de mouiller les protagonistes principaux. Dobbs gère au mieux, et pourrait-on dire comme à son habitude (Mister Hyde contre Frankenstein, Alamo, Ed Gein, Ted Bundy…), son récit linéaire au travers d’une narration intimiste à la manière d'un carnet de voyage qui mêle harmonieusement aventure d’antan aux effluves classiques inhérents au roman original, actions en tout genre, suspense et exotisme barbare lié au territoire découvert. Malgré les quelques césures que cette adaptation a nécessité, on concèdera que le scénariste a su la rendre assurément entreprenante et cohérente jusqu’au bout, pour un résultat réellement appréciable.


La partie graphique est de grande qualité et conforte sans ambigüité le talent de Dim. D (Les contes de Korrigan, Le seigneur d'Ombre…). dans l’art de produire un dessin réaliste et actif, de la plus petite vignette à la planche complète. L’univers richement colorisé qu’il développe dans cette saga est d’une beauté certes conventionnelle, mais mettant en exergue des personnages multiraciaux charismatiques dans des affrontements sanglants bien maîtrisés et suffisamment prenants. Par ce biais, il nous replace avec élégance et justesse dans les ambiances colonialistes que l’on a pu saisir par ailleurs dans les adaptations cinématographiques de l’œuvre originale telles celles de J. Lee Thompson ou de Compton Bennett et Andrew Marton…


Une très bonne fin d’adaptation d’une aventure qui intègre parfaitement la collection 1800 et qui, de par sa qualité, a pour avantage de sensibiliser un lectorat méconnaissant l’œuvre d’Henry Rider Haggard.


 

Par , le

Les albums de la série ALLAN QUATERMAIN ET LES MINES DU ROI SALOMON

Nos interviews liées

Un entretien avec Dobbs

Un entretien avec Dobbs


Interviewer : Olivier
Image & Son Mathieu et Raph
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Remember Alamo !

Sceneario.com : Bonjour Dobbs. Ton actualité récente est donc la sortie du premier tome d’Alamo dans la collection 1800 de chez Soleil. 1800 est d’ailleurs une collection où tu as déjà écrit quelques titres et dont le fantastique faisait partie. Mais quand on lit Alamo, nous sommes plus dans un ton « historique » sans fantastique autour. Ici, tu t’intéresses à ce qui s’est passé ce jour de mars 1836. Pourquoi ce choix ? Pourquoi le drame d’Alamo ?
Dobbs :En fait, depuis très longtemps, j’avais envie de raconter cette histoire qui reste très chère au cœur des Américains. Mais je voulais en faire le récit à ma façon, bien sûr avec l’aval du directeur de la collection Jean-Luc Istin, que je remercie encore pour son soutien sur ce projet. Ce qui m’a attiré, c’est cette histoire des terribles jours de mars 1836 où nous sommes en plein tournant de la guerre d’indépendance du Texas contre le Mexique… là où ce satané fort Alamo devient un symbole de résistance, et quelque part le déclencheur du retournement de situation militaire et politique qui suivra, à cause des martyrs qu’il aura créés…
Sceneario [...]

Lire la suite ›

La rencontre de Mister Hyde avec Frankenstein vue par DOBBS

Bonjour Dobbs, Sceneario.com : Au mois de mars dernier, est sorti ton nouvel ouvrage Mister Hyde contre Frankenstein consacré à deux illustres personnages de romans chers à Robert Louis Stevenson et Mary Shelley. Qui est à l’origine de ce mixage pour le moins intrigant et pourquoi, au travers de ta fiction, avoir choisi de les remettre au goût du jour en mêlant les deux ambiances fantastiques qu’ils véhiculent?
Dobbs : Alors, pour cet ouvrage c’est une idée commune que nous avons eue avec Jean-Luc Istin, le directeur de collection de 1800. On se disait quel type de cross-over psychologique et physique pourrions-nous mettre en avant dans une ambiance assez glauque… L’intérêt s’est très vite porté sur ces deux créations/créatures qui sont un peu le fer de lance d’un premier mouvement de la science fiction et du gothique. Les deux romans portant aussi en eux des éléments classiques liés au romantisme et à la fatalité, ainsi que de grands questionnements sur l’humanité, la morale et la science [...]

Lire la suite ›

Les confessions de DOBBS sur Ed Gein et Welcome to Paradise

Bonjour Dobbs, Sceneario.com : 2009 semble être ton année de naissance en tant que scénariste de bande dessinée ? Comment s'est passée cette venue au monde du 9ème art ?
Dobbs : En fait, j’ai commencé à écrire des scénarii dans le domaine du jeu de rôle, il y a déjà quelques années de ça. Après 2000, j’ai également débuté en écriture BD jeunesse au Journal de Mickey pour une série de gags en planches appelée « Après la Classe », avec au dessin Philippe Fenech. C’était une belle occasion pour travailler pour une revue qui avait marqué ma jeunesse, au même titre que Strange et Pif Gadget… Par la suite, après plusieurs envois de projets aux éditeurs, deux directeurs de collection m’ont fait confiance : Jérôme Martineau et Jean-Luc Istin [...]

Lire la suite ›

DIM D & ISTIN

Sceneario.com: Comment vous êtes vous rencontrés?
Istin :
: C'est Guy Michel, le dessinateur d'Aquilon et des Contes du korrigan qui nous a présenté. Il nous connaissait tous les deux. Je travaillais déjà avec lui et il connaissait Dim D. On n'a pas bossé le jour même ensemble. Ça s'est fait petit a petit. On a participé à un fanzine municipal à peu près au bout d’un an après notre rencontre. On a d'abord eu une relation d'amitié avant d'avoir une relation de travail. Sceneario.com: J'ai vu dans tes influences que tu parles beaucoup des peintres ambulants, tu peux nous donner plus d'explications ?
Dim D :
Ce sont des peintres hyper réalistes russes du début du XIXieme siècle, Kramskoi, Repin, . Il y a un site sur Internet qui parle de cette école de peinture [...]

Lire la suite ›