ALIM LE TANNEUR #3 La terre du prophète pâle

voir la série ALIM LE TANNEUR
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DELCOURT

Collection :

Terres de Légendes

Genre :

Aventure

Fantasy

Sortie :
ISBN : 9782756003696

Résumé de l'album La terre du prophète pâle

10 ans déjà que Pépé est mort, qu'Alim a perdu sa fille Bul et qu'il fut recueilli par un sorcier, le dénommé Um'Guz qui le retient prisonnier, puis qu'il fut recueilli par Gumseh. Mais il est vite rattrapé par l'Empire jézaméthien. L'ancien peuple d'Alim a traversé les océans pour venir porter la parole de Jézameth dans ces contrées lointaines.
Alim va se retrouver face à Khélob le Victimaire devenu Khélon, le Grand Timonier, le Saint Empereur....

Par Berthold, le NC

Notre avis sur l'album La terre du prophète pâle

C'est avec un grand plaisir que je me suis pressé pour lire ce nouveau tome d'Alim le Tanneur, dans ma hâte de savoir ce qui était advenu de lui, de sa famille et de ses amis. Quelle ne fut pas ma surprise de le retrouver 10 ans plus tard ! Et dès le départ, je fus perdu. Mais, assez vite, je me suis repris et ai suivi avec plaisir cette nouvelle aventure d'Alim.

Nous découvrons donc ce qu'il advint de notre héros suite à sa fuite (voir tome 2). Assez vite, nous découvrons ce qu'il advint du monde et de ce qu'en a fait Khélob. Alim va donc rencontrer d'autres gens et se retrouver face à son passé. Et nous, nous nous demandons ce qu'est devenue sa fille, Bul. Des scènes nous renvoient au passé, juste à la naissance de Bul ou bien à l'enfance d'Alim. Cela donne une touche d'émotion à ce récit. Et puis, il y a ce sorcier Um'Ghuz, qui en fait connait des choses qui permettraient à Alim de sûrement retrouver sa fille (mais ça, c'est pour une autre histoire).

Néanmoins, Lupano a écrit un tome 3 réussi, qui sait nous passionner, et où nous suivons Alim dans sa nouvelle vie. Je dirais que c'est un récit de transition nécessaire pour nous amener aux prochaines aventures.
Le dessin de Virginie Augustin est toujours aussi superbe. Ses planches sont un véritable bonheur, un plaisir pour nos yeux.
J'apprécie beaucoup ses couleurs assez chaudes qui nous donnent en fait une idée de l'endroit où nous nous trouvons. Bien sûr, nous le devinons avec les personnages mais, bon, il y a aussi ces peintures qui jaillissent de ces pages.

Alim le Tanneur tome 3 est un titre réussi, même s'il n'y a pas de grandes scènes et qui nous fait voyager dans d'autres mondes. C'est toujours un agréable moment de lecture.
 

Par , le

Pour ma part, j'ai été franchement déçu par ce tome. Si ce n'est pas par le dessin, c'est par le scénario.
Certes ça fait un album de transition, mais je la trouve un peu brutale. 
Au changement géographique, auquel nous sommes habitués depuis le début de la série s'ajoute le décalage temporel. C'est un changement de trop. 
Certes ça ouvre de nouvelles portes, mais était-ce bien utile ? La transition entre les deux tomes est vraiment mal gérée. On passe tout un tome à développer des personnages que l'on fait disparaître dans un long voyage comme si de rien n'était. Certes au vu du tome deux la situation était mal embarquée, mais c'est un tantinet peu élégant. S'il n'y avait le titre de Alim le tanneur, on aurait pu croire que c'était une nouvelle série. 
Il manque une chose aussi,  on ne retrouve pas le petit côté espiègle qu'apportait Bul. Paradoxalement ce tome est bien construit, mais il laisse une grande impression de trop peu. Maintenant je ne doute pas que le prochain tome apporte toutes les réponses qui nous manquent, surtout sur le sort de Bul. Mais une adolescente de 16 ans sera-t-elle aussi amusante que la gamine de 6 ans qui nous faisait rire dans les deux premiers tomes?

Par , le

Les albums de la série ALIM LE TANNEUR

Nos interviews liées

Wilfrid Lupano : rencontre avec ses Sept Nains et son Traquemage

Rencontre avec Wilfrid Lupano à l'occasion de la sortie de Traquemage et des Sept Nains


Interviewer : Olivier
Images et Son : Mathieu
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Un entretien avec Wilfrid Lupano et Rodguen

    Interviewer : Aubert
Images et Son : Mat
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Wilfrid Lupano

Sceneario.com : Bonjour Wilfrid. En ce mois d'avril 2011, votre actualité est des plus fournies. Pas moins de trois albums font l'objet d'une publication chez Delcourt (L'homme qui n'aimait pas les armes à feu, L'honneur des Tzarom et Le droit chemin). Hasard de calendrier ou boulimie de travail permanente ?
Wilfrid LUPANO : Hasard complet. J’ai écrit ces ouvrages à des moments très différents ( le T2 de l’honneur des Tzarom, par exemple, est écrit depuis 2005!) C'est simplement le temps nécessaire à leur fabrication, le temps de trouver les bons dessinateurs et le choix de l'éditeur de programmer à telle ou telle date. Pour le Droit Chemin, par exemple, le premier album est achevé depuis longtemps, mais nous avons décidé d'en retarder la sortie pour pouvoir raccourcir le délai entre les deux premiers tomes, pour que les lecteurs attendent moins. C'est donc là encore un scénario écrit il y a deux ans environ [...]

Lire la suite ›

Wilfrid LUPANO pour L'Honneur des Tzarom chez Delcourt

Sceneario.com: Comment vous est venue cette histoire de tziganes intergalactiques ? Erriez vous sur une aire de gens du voyage, face à la pleine lune, lorsque l’inspiration est venue ?   Wilfrid LUPANO: Presque. J’avais, je crois, envie d’un grand bol d’air. Et paradoxalement, je suis allé le chercher là où il n’y en a pas : dans l’espace. La science-fiction ne m’intéresse plus beaucoup, car elle est assez largement en panne, mais c’est un genre qui offre encore de belles possibilités sur le registre du comique. L’espâââce reste un espace de libertés, alors profitons-en.   Sceneario.com: Les tziganes représentent le lointain, la liberté, la rébellion contre les codes établis. Ce sont des thèmes qui semblent vous attirer en permanence non ?   Wilfrid LUPANO: C’est exactement ça. A l’heure des caméras partout, des GPS, des passeports biométriques, les gens du voyage me paraissent finalement des gens assez libres [...]

Lire la suite ›

Interview de Wilfrid LUPANO sur l'Ivresse des Fantômes

 
Sceneario.com : Bonjour, et merci de nous accorder cette interview. Pourriez-vous vous présenter pour les internautes ?

Wilfrid Lupano :
Je suis Wilfrid LUPANO, j’ai 36 ans, je suis père d’un petit garçon. Je suis venu à la bande dessinée il y a une petite dizaine d’années, par hasard, ma première activité ayant été le monde de la nuit comme on dit. J’ai travaillé dans le monde de la nuit pendant 15 ans ; j’ai commencé tôt. En parallèle, j’écrivais. J’ai toujours plus ou moins écrit, mais pour moi. En même temps, je lisais de la bande dessinée mais bizarrement, je n’avais pas fait le lien entre les deux activités. D’abord parce que je n’aurais pas su comment m’y prendre et puis, je ne sais pas pourquoi, mais je ne faisais vraiment pas le lien [...]

Lire la suite ›