ALICE MATHESON #5 Les obsessions de Sam Gibbs

voir la série ALICE MATHESON
Dessinateurs :



Scénaristes :



Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Collection :

Anticipation

Genre :

Fantastique

Horreur

Sortie :
ISBN : 9782302053618

Résumé de l'album Les obsessions de Sam Gibbs

A Londres, au 3ème sous-sol du St Mary’s Hospital, rien ne va plus. Plusieurs employés ont été pris en tenaille par un gros parti de zombies et se défendent désespérément pour échapper aux morsures mutagènes de leurs agresseurs. C’est à ce moment que débarque de l’ascenseur Sam Gibbs, un agent hospitalier corpulent, qui, grâce à une armure improvisée, parvient à rejoindre ses collègues encerclés dans lesquels se trouve son égérie, l’infirmière Shirpa Rays. Là, il n’hésite pas à supprimer un collègue et son supérieur pour trouver refuge dans la vieille salle des machines et sauve ainsi la vie de l’infirmière et de sa collègue Berthie. C’est dans cette promiscuité que Sam Gibbs va faire en quelque sorte son analyse et se remémorer tous ces moments passés à épier Shirpa Rays, troublante soignante dont l’aura l’obsède profondément au point de provoquer l’inconcevable rien que pour se l’accaparer.

Par Phibes, le 03/10/2016

Notre avis sur l'album Les obsessions de Sam Gibbs

Avec ce nouveau volet, l’on replonge dans cette ambiance d’invasion de morts-vivants qui touche la ville de Londres et dont les ramifications s’étendent jusqu’à l’inquiétant centre hospitalier du Docteur Skynner. Pour les besoins de ce récit, Jean-Luc Istin revient épauler son collègue Stéphane Betbeder pour lui permettre de continuer à faire le tour de sa galerie de portraits qui œuvrent dans le giron de la troublante Alice Matheson, personnage principal de cette saga mortifère dont le caractère a été généreusement évoqué dans les 3 premiers tomes.

Après l’intrigant Docteur Skynner, c’est donc Sam Gibbs, un agent du St Mary’s Hospital que l’on a déjà croisé antérieurement, qui fait l’objet d’un focus personnalisé. Par son biais, les coscénaristes nous plongent dans une histoire à sensations, sous le couvert d’une obsession que l’on doit découvrir.

Il ne fait aucun doute que l’intrigue qui en découle est efficace à souhait, surtout par le fait qu’elle se déroule lors d’un affrontement sanglant et angoissant. Grâce à un alternat ajusté entre situation présente et scènes passées, on se fait progressivement une idée et du personnage et de son trouble qu’il entretient au contact de l’infirmière Shirpa Rays. De même, on découvre le pourquoi de cette invasion au 3ème sous-sol. Le résultat est des plus frémissants par son côté impitoyable et sans appel.

Par ailleurs, comme il se doit, cet album entretient le fil rouge mis en place dès le début de la saga et concernant l’origine du virus qui transforme les gens en zombies. Ici, les vicissitudes de Sam Gibbs donnent l’occasion de se rapprocher un peu plus près de la vérité sans toutefois la dévoiler. De même, s’il ne lui est pas dédié, Alice Matheson a tout de même droit au registre et ce, dans des dispositions qui lui sied à merveille.

Pour les besoins de cet album, c’est le duo constitué par Lucio Leoni et Emanuela Negrin qui assure le dessin. Ce travail à quatre mains se veut de belle facture, assurément conforme à la charte graphique générale de la série, que ce soit au niveau des personnages comme des décors. On saluera tout de même le niveau de détails des nombreuses vignettes et surtout la réalisation assez saisissante des scènes d’affrontement avec les zombies.

Un album « hémoglobineusement » efficace qui complète parfaitement la saga.

Par , le

Les albums de la série ALICE MATHESON

Nos interviews liées

ELFES tome 1 chez Soleil

Sceneario.com : Sous le couvert de la maison Soleil, sort ce mois-ci le premier opus d'une saga intitulée Elfes qui introduit, pour la première fois chez cet éditeur, la notion de série-concept. Qu'est-ce qui a motivé cette initiative éditoriale qui rejoint celle déjà utilisée chez d'autres éditeurs et en quoi se veut-elle, éventuellement, différente ?
Jean-Luc ISTIN A tort ou à raison, j’ai l’impression que les lecteurs, notamment ceux de ma génération en ont assez d’attendre un an minimum pour lire la suite d’un album lu en 30 minutes. Nous sommes depuis notre enfance baignés par des comics américains et des mangas qui ont un rythme de parution mensuel. J’ai donc l’impression que les séries concept sont une réponse à cette demande et c’est ce qui a motivé ma démarche. Le fait d’être une plus grosse équipe de créateurs nous permet de sortir des albums dans une période réduite [...]

Lire la suite ›

Interview de la team Lancelot au complet !

Sceneario.com : Bonjour ! Le tome 2 de la série Lancelot vient de paraître, un an et demi après le premier. C’est une bonne occasion pour vous poser quelques petites questions ! Bien des choses s’y passent, dans ce tome 2, et on y voit notamment grandir le héros Galaad qui va, durant l’album, changer non seulement de nom mais surtout découvrir sa vraie nature. Vous vous êtes donc réapproprié un personnage légendaire pour le changer sur le fond mais sans finalement que cela ne joue trop sur l’action en tant que telle, en tout cas jusque là. Comment est née cette idée que Lancelot put avant tout être une femme ?
Jean-Luc Istin : Une idée comme ça, qui m'est venue je ne sais plus trop comment. En fait, je voulais écrire l'histoire de Lancelot mais le personnage tel quel m'ennuyait ! Je me suis dit "Et si...", vous savez comme dans les comics : "et si Spiderman n'avait pas été piqué par une araignée [...]

Lire la suite ›

Istin et Jigourel, druides du 9ème art

Sceneario.com : Jean-Luc, Le succès des Druides ne se dément pas puisque le quatrième opus est classé dès sa sortie 15ème au TOP 15 BD Livres Hebdo / Ipsos, comment expliquez vous cela ?

Jean-Luc ISTIN : Peut être par l’adéquation du titre, du scénario et du dessin. Lorsque ces 3 choses sont au rendez vous, vous pouvez être quasiment sur que vous tenez un succès. L’aspect graphique est indéniablement séduisant et qualitatif et jacques assure également la fluidité du récit. Il n’en faut pas moins. 

Ensuite, le scénario que nous écrivons est basé sur un mystère et, qui plonge dans un mystère désire l’élucider.
Vous y ajoutez un peu de chance et vous secouez le tout. 

Sceneario.com : On voit se multiplier dans la littérature les Thriller ésotériques, pensez vous qu’il s’agisse d’un simple phénomène de mode, ou d’un malaise plus profond vis-à-vis de la religion ?

Jean-Luc ISTIN : Il faut se poser 2 questions :

1/ pourquoi autant de romanciers se mettent au thriller ésotérique ?

2/ Pourquoi autant de lecteurs pour ce genre ?

- Concernant l’abondance de roman de ce genre, on ne peut écarter l’effet da vinci code [...]

Lire la suite ›

Sanctuaire Remined tome 1

Sceneario.com : Qu’est-ce qui vous a décidé à proposer une adaptation manga de votre série ?
Xavier Dorison : L’une des raisons de ce choix est liée au fait que, lorsque l’on travaille sur une BD franco-belge, on a une place limitée. Il y a une forme d’essentiel, de radicalisme. Le manga permet de développer les univers et les personnages. On savait que Sanctuaire offrait des pistes à emprunter et nous avions le choix des auteurs. Cela est donc apparu comme une bonne idée. En outre, cela permettait d’accompagner le développement de Shôgun mag. Sceneario.com : Aviez-vous des contraintes pour la reprise du scénario ?
Stéphane Betbeder : On avait toute latitude. On ne souhaitait pas faire une simple adaptation mais une réelle interprétation. L’objectif était de s’approprier l’univers de Sanctuaire [...]

Lire la suite ›

DIM D & ISTIN

Sceneario.com: Comment vous êtes vous rencontrés?
Istin :
: C'est Guy Michel, le dessinateur d'Aquilon et des Contes du korrigan qui nous a présenté. Il nous connaissait tous les deux. Je travaillais déjà avec lui et il connaissait Dim D. On n'a pas bossé le jour même ensemble. Ça s'est fait petit a petit. On a participé à un fanzine municipal à peu près au bout d’un an après notre rencontre. On a d'abord eu une relation d'amitié avant d'avoir une relation de travail. Sceneario.com: J'ai vu dans tes influences que tu parles beaucoup des peintres ambulants, tu peux nous donner plus d'explications ?
Dim D :
Ce sont des peintres hyper réalistes russes du début du XIXieme siècle, Kramskoi, Repin, . Il y a un site sur Internet qui parle de cette école de peinture [...]

Lire la suite ›