Albert Londres doit disparaître

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

GLENAT

Genre :

Aventure

Fiction

Historique

Sortie :
ISBN : 9782749309323

Résumé de l'album Albert Londres doit disparaître

En décembre 1931, Albert Londres embarque pour la Chine pour un mystérieux reportage, qui inquiète en plus haut lieu, à commencer par les autorités militaires. Filé par un autre journaliste, le grand reporter va devoir faire preuve d’audace et de courage pour mener à bien cette dernière enquête !

Par V. Degache, le 08/05/2022

Notre avis sur l'album Albert Londres doit disparaître

Frédéric Kinder prend comme postulat de départ à son scénario les doutes qui planent encore aujourd’hui sur la mort du grand reporter Albert Londres, en 1932, dans le paquebot qui le ramenait de Chine en France, suivie de celles du couple Lang-Willar dans un accident d’avion, alors qu’ils ramenaient ses feuilles à Paris pour être publiées dans le quotidien Le journal, et contenaient potentiellement des révélations sur ce que le journaliste avait découvert en Chine.

Londres, au sommet de sa gloire après ses récits sur le Tour de France, les Bolchéviks, le bagne en Guyane, ou bien encore la réalité du système colonial français, se retrouve donc en Chine pour une mystérieuse enquête, suivi par un autre journaliste qui doit découvrir ce qu’il trame. La Marine française n’est pas loin derrière, ce dernier baroud du reporter inquiétant en plus haut lieu !
Kinder et le dessinateur Borris utilisent l’invasion japonaise de 1931, aboutissant la formation de l’Etat fantoche du Mandchoukouo, comme cadre à cette aventure dont le héros est bel et bien Albert Londres.
Si le conflit n’est jamais très loin, si l’on croise le tout juste démissionnaire de la présidence de la République chinoise Tchang Kaï-Chek, ou le Commandant du Kuomintang Tsaï Ting Kaï, c’est bien à une frénétique course poursuite que l’on assiste, avec au cœur de l’intrique les révélations qu’A. Londres doit absolument ramener en France !
On y découvre une Chine ouverte au commerce international, et un Shanghai dans lequel les puissances occidentales ont implanté leurs intérêts. Le dessin du trop rare Borris, que l’on a pu apprécier dans les excellents Lutte majeure (Kstr, 2010) et Charogne (Glénat, 2018), dépeint joliment les salons où se nouent les tractations diplomatiques, ou les scènes de la vie quotidienne d’une Chine déchirée par le conflit. Les personnages secondaires sont bien campés, et participent à tisser cette toile dans laquelle Londres s’empêtre peu à peu, tout en tentant de mener à terme sa dernière enquête.

Albert Londres doit disparaître est un récit passionnant et intense, proposant une version pour le moins intéressante des secrets emportés par le reporter dans sa mort teintée de mystères !

Par , le