Le prince explorateur

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

GLENAT

Collection :

Explora

Genre :

Aventure

Biographie

Document

Historique

Sortie :
ISBN : 9782344023433

Résumé de l'album Le prince explorateur

 
Albert Ier, prince héritier de Monaco, ne s'est pas contenté de son rang et des richesses dans lesquelles il pouvait puiser pour vivre comme un coq en pâte. Aventurier dans l'âme, avide de parcourir le monde en se rendant utile, il choisit d'apprendre le métier de marin puis de dédier son temps et son argent à la recherche en mer, apportant sa pierre aux progrès de la science dans des domaines comme la météorologie, l'étude des courants, l'inventaire d'animaux marins ou l'exploration des grands fonds...
 

Par Sbuoro, le 10/06/2018

Notre avis sur l'album Le prince explorateur

 
La collection Explora des éditions Glénat s'est enrichie avec cet album d'une nouvelle bande dessinée dédiée à un grand nom associé aux voyages et à l'exploration de notre planète Terre. Grand nom, Albert Ier de Monaco l'était déjà de naissance ! Mais sa curiosité et son esprit d'aventure (aidés par le confort de sa situation que ce soit au niveau des finances, de l'éducation ou des relations) l'ont poussé à marquer son temps autrement que sous les ors de la principauté de Monaco : en vouant sa vie à la recherche océanographique avec une vision humaniste à une époque où les progrès de la science en aidaient d'autres à moderniser la guerre.

Avant un cahier final où, sur 10 pages, des compléments biographiques et techniques sont apportés, 52 planches de BD nous retracent les grandes lignes de cette vie d'explorateur scientifique qu'a mené Albert Ier de Monaco. C'est bien évidemment trop peu d'espace pour une expérience si riche en événements et parfois, de facto, quelques transitions se font assez brutales. Mais "c'est déjà ça" pour nous donner un aperçu de cette aventure que fut la vie du prince héritier monégasque, pour nous apprendre à quels progrès il a participé, et pour nous donner à voir de beaux paysages, des animaux et de nombreuses représentations de bateaux.

C'est grâce à des pionniers que notre monde est devenu ce qu'il est de nos jours. Avec la collection Explora des éditions Glénat, partez pour d'étonnants voyages dans le passé aux sources des savoirs de nos civilisations d'aujourd'hui.
 

Par , le

Nos interviews liées

Interview du dessinateur Sandro Masin, marin voyageant au bout de son crayon.

Sceneario.com :Bonjour Sandro. Ton actualité récente est la sortie de Jusqu’au bout de la Terre, le premier tome de la collection Histoires de Bretagne. Mais avant de partir vers cette belle région qu’est la Bretagne : revenons sur ton parcours. Qui est donc Sandro Masin ?
Sandro Masin : Après avoir obtenu un BT dessinateur maquettiste, au lycée Auguste Renoir, j'ai commencé comme stagiaire dans une agence de com BD. J'ai fait de l'illustration BD pour de la pub, et divers éditeurs avant de signer mon premier album sorti en 2003 "ECTIS" chez Nucléa 2. Malheureusement l'éditeur a fermé. C'est Jean-Luc Istin qui m'a proposé ensuite de participer au collectif "Les contes du Korrigan" T.7. L'essai fut concluant et l'aventure a ensuite continué chez Soleil avec des albums dans la collection celtic : "Le Sang de la Sirène" (one shot), "Le Gardien du feu" (diptyque) et "Jusqu'au bout de la Terre" (one shot) [...]

Lire la suite ›

Rencontre avec Steve Cuzor et Philippe Thirault pour O BOYS

Sceneario.com : Bonjour Philippe et Steve, vous commencez à vous forger une certaine réputation au sein du monde du 9ème art. Pouvez-vous nous conter vos ascensions respectives en ce milieu bien fourmillant ?
Philippe Thirault : J’ai eu la chance de commencer aux Humanos, il y a 10 ans tout juste, à une époque où les éditeurs Sébastien Gnaëdig (aujourd’hui Futuropolis) et Philippe Hauri (aujourd’hui Glénat) y travaillaient. Ils ont tous les deux "couvé" ma première série : Miss. Cette série a eu un beau succès critique mais surtout a été repérée chez les auteurs. Mes dernières collaborations avec des dessinateurs de la qualité de Steve Cuzor, Lionel Marty ou Bruno Duhamel ont pu avoir lieu parce que ces dessinateurs avaient apprécié Miss lors de sa parution. Cette série m’a donc apporté énormément et a été un précieux sésame [...]

Lire la suite ›

Sandro

Sceneario.com: Après une participation à un tome 7 ( "Les contes du Korrigan" ) et un album à suivre ( "Ectis T1" ) mais chez une maison d'édition qui a entre-temps mis la clé sous la porte (Nucléa), qu'est-ce que ça te fait de voir sortir aujourd'hui le one-shot "Le sang de la Sirène" ?
Sandro: C'est une renaissance... Après Ectis 1, avec Nicolas on a commencé le tome 2 mais ça sentait le roussi chez Nucléa. Le contrat stipulait que le tome 2 serait fonction du succès du tome 1... Donc, on attendait le feu vert officiel de Nucléa pour commencer officiellement le 2... Après 9 mois d'attente, une rupture de stock éditeur du tome 1 et quelques lettres recommandées restées sans réponse, conformément au contrat, on a récupéré les droits sur la série. Nucléa a mis la clef sous la porte et on a présenté Ectis  aux autres maisons d'édition qui n'ont pas été intéressées [...]

Lire la suite ›