Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DARGAUD

Sortie :
ISBN : 2871295026

Résumé de l'album 297 km

Un jour les plombs de n'importe quel homme peuvent péter... Ce jour là c'est un papa, qui séparé de ses enfants par la justice, les kidnappe après avoir étranglé son ex-femme. Un fais divers, disons presque anodin... sauf que le papa est un ministre en exercice !
Albertus M'Natogo, en route pour prendre ses fonctions dans une équipe de l'Europolice à Bruxelles, croise le chemin de cette cavale folle.
Les 297 km de macadam se feront dans la diplomatie et l'action, ou les polices internationales n'osent pas intervenir de peur de l'incident diplomatique.

Par Aub, le NC

Notre avis sur l'album 297 km

Cette BD se lit sans prendre une seule fois sa respiration, et je peux vous dire que ça fatigue. Je n'ai pas levé le nez des 50 planches.
Sous le coup de patte exceptionnel de Jean-David Morvan cette histoire est extrèmement prenante, et pourrait être relaté dans notre presse régionale sans aucun problème. C'est d'ailleurs certainement comme ça que Jean-David a fait pour trouver cette première histoire d'une série qui s'annonce très prometteuse. Le 2° tome est annoncé pour cette année aussi, et il y a même 4 pages en avant première à la fin de ce 1° tome.
Quant à Savoia, il est bien connu pour les illustrations des 5 tomes de Nomad.
Une bien belle équipe pour une bien bonne BD.

Par , le

Al'Togo, où le fabuleux retour de Savoia et Morvan, l'équipe du magnifique "Nomad" !!!
Quand j'ai vu ce titre, je me suis dis : "Arg ! Comme Nomad a bien marché, ils vont nous ressortir exactement le même type d'histoire !" (Al-Togo / Arrouan), ça sonne un peu pareil quoi !
Bon, toujours est-il que je me suis trompé, et à mon grand bonheur !!!
C'est au contraire un excellent album que nos deux compères signent ici !
Un très beau graphisme et un scénario qui nous tiens en haleine !
Vivement la suite !

Par , le

D'accord avec les avis précédents, cette bd est une très bonne surprise ! Le genre est celui du polar, il est rapide, efficace, dense. Les planches sont remplies, beaucoup de cases et peu d'espace vide. Le découpage est construit de façon à tenir le lecteur d'un bout à l'autre de l'album sans le laisser décrocher.
Le dessin et les couleurs font un ensemble parfait. Le trait est doux sans angles cassants, et les couleurs sont tendres, pas de fluo-flashy !
Le personnage principal, pour l'instant est un anti héros, il est gentil, rempli de compréhension, intelligent, diplomate et discret. En parallèle, l'histoire est triste et la narration est faite pour que chacun éprouve le sentiment qu'il veut surtout par rapport au héros de l'histoire : un ministre qui a tué sa femme !
J'ai passé un excellent moment à lire cette bd, et j'ai beaucoup aimé le format avec plus de planches et cette originalité d'insérer à la fin de l'album la bande annonce du suivant ! C'est drôle et c'est bien fait ;-)
Bref, à lire pour le plaisir !

Par , le

Je ne connaissais Sylvain Savoia que pour son travail dans Spirou et déjà j’aimais beaucoup son trait très souple, très personnel !
Un ami m’a fait dernièrement découvrir « Al Togo » scénarisé par Morvan. Le dessin y est encore plus précis, avec une narration ultra efficace, on devine un scénario réglé au millimètre. Du coup, même si le style est différent, je me suis vraiment laissé séduire par ces planches dynamiques, très enlevée et surtout par ce trait déjà fluide et efficace.
C’est du pur Morvan, je veux dire par là que cela correspond à ce que j’aime le plus chez lui, un scénario maîtrisée, une narration très équilibrée et une mise en scène parfaite. Je ne suis pas un fan de ce scénariste justement parce que je trouve qu’il est assez irrégulier et du coup, je peux m’enflammer sur tel album et ne pas supporter telle autre histoire, c’est vraiment très subjectif ! Il s’avère que pour le coup je le trouve très bon. C’est un récit qui ressemble à mille et un épisodes de séries allemandes/américaines, de l’action, un prétexte, des poursuites etc, mais cela fonctionne très bien, on se laisse entraîner sans se poser de question et on est content d’avoir passer un bon moment.
Si vous voulez passer une soirée agréable en lisant sans vous prendre la tête je vous conseille vivement la lecture d’Al Togo.

Par , le

Les albums de la série AL'TOGO

Nos interviews liées

SERIAL KILLERS nouvelle collection chez Glénat

Aubert pour Sceneario.com: Jean-David, comment êtes-vous arrivé sur cette nouvelle collection chez Glénat ? Qui a proposé ce thème ? Vous, Stéphane Bourgoin ou votre Editeur ?

Jean-David MORVAN: Je suis un enfant des serial killers, même si ça parait bizarre à dire. A 12 ans, j'ai lu Dragon Rouge, le livre de Thomas Harris qui précède le Silence des Agneaux. Après, et pendant des années, il n'y avait que des histoires de serial killer, tout le temps, partout : Cinéma, romans etc. Y'en avait qui étaient passionnantes, mais au bout d'un moment, c'était lassant. Il y avait toujours des scènes gores, d'autopsies. Je m'en suis un peu lassé. Un jour, Séverine Tréfouël, avec qui je travaille sur divers projet, m'a parlé de ça, en me disant que cet aspect psychologique des serial killers était très intéressant, avec une approche différente des gens par rapport à ma génération, même si nous n'avons pas tant d'années de ça de différence [...]

Lire la suite ›

Un entretien avec Jean-David Morvan

Un entretien avec Jean-David Morvan


Interviewer : Olivier
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Jean-David MORVAN et Philippe BUCHET pour leur série Sillage

Jean-David MORVAN et Philippe BUCHET nous parlent du tome 16 de leur grande série Sillage.
    Interviewer : Vincent
Images et Son : Mat
Montage: Vincent [...]

Lire la suite ›

Jean David Morvan.... et Spirou

Sceneario.com : Le tome 49 de Spirou vient de sortir. Pouvez-vous nous en raconter l'histoire de sa conception ?
Jean-David MORVAN : Hmm, l'idée d'envoyer Spirou à Tokyo date d'avant la création du 47. Je veux dire qu'avec Laurent Duvault de Dupuis, nous avions planifié les thèmes de 4 albums. Tokyo arrivait en troisième position. On s'y est tenu.
Je pense que c'est la ville qui fait rêver les nouvelles générations, elle a supplanté New-York. Et comme Spirou est une BD pour les jeunes...


Sceneario.com : On remarque tout de suite les costumes : rouge pour Spirou et bleu pour Fantasio. Ces couleurs sont souvent indissociables de nos héros. Hasard, ou volonté de conserver ce « code couleur » ? C’est important de ne pas choquer le lecteur, de garder les caractères des personnages ?
Jean-David MORVAN : Eh bien, ce n'est pas nous qui avons inventé ces codes couleurs [...]

Lire la suite ›

Interview de Sylvain Savoia

- Sceneario.com : Hello Sylvain et bienvenue sur Sceneario.com !! C’est un plaisir de recueillir pour la première fois tes propos, à l’occasion de la sortie du tome 2 de « Marzi » à paraître en avril 2006 chez Dupuis, en collaboration avec Marzena Sowa. Je te laisse te présenter, toi et ton parcours, tu le feras certainement beaucoup mieux que moi. (Rires) 

Sylvain Savoia : D’accord, mais je ne suis pas sûr de rester très objectif…Alors voilà, pour faire simple, je suis l’auteur de onze albums en tant que dessinateur (et parfois co-scénariste) depuis 1993. Avec un western un peu décalé : « Reflets perdus », cinq albums de science-fiction : « Nomad », trois albums de polar européen : « Al’Togo » et deux albums de chroniques sociales (comment appeler ça ??) avec « Marzi ». 

J’ai aussi participé à un « chroniques de Sillage » avec mes frères d’armes de l’atelier 510TTC dont j’ai fait partie depuis la création jusqu’à il y a deux ans environ et puis des trucs ici et là [...]

Lire la suite ›

Interview de Jean-David Morvan sur l'univers Sillage

Sceneario.com: Mr Morvan, bonjour et merci de bien vouloir répondre à nouveau à nos questions ! Vous n’êtes plus à présenter dans le milieu de la Bd avec vos travaux sur Sir Pyle, Nomad, TDB… Pouvez-vous néanmoins résumer votre parcours jusqu’à aujourd’hui pour les nouveaux venus dans le monde de la Bd ?
Jean-David Morvan: Fan de BD depuis que j'ai 11 ans en lisant un Valérian. En cherchant la suite, je suis entré dans un magasin de BD et j'ai découvert toute la production "adulte" des années 80. J'ai décidé que ce serait mon métier. Passé en coup de vent à l'école st Luc, signé un premier contrat avec Zenda : ventes 1200 ex et solderie. Mais Nomad chez Glénat a lancé la machine un an plus tard.

Sceneario.com: Dans quelques mois, les fans auront l’immense joie de retrouver les péripéties de Nävis, héroïne de la série Sillage, que vous réalisez avec Philippe Buchet [...]

Lire la suite ›

Jean-David MORVAN

Sceneario.com: Pouvez vous vous présenter? (études, parcours professionnel...)
JD Morvan:JD Morvan, scénariste de BD. Bac A3, institut saint-Luc section BD quitté avec pertes et fracas pour incompatibilité de vision avec les profs. C'est ce qui m'a poussé à demander à mes amis s'ils n'avaient pas envie d'illustrer certains de mes scénarios (je ne me sentais pas encore au point au dessin, et c'est donc comme ça que j'ai finalement arrêté de dessiner). Et je suis allé les montrer à des éditeurs, et c'est Zenda qui a dit oui pour Reflets Perdus, mon premier album avec Sylvain Savoia. Du coup je ne suis plus allé aux beaux arts de Bruxelles où j'étais inscrit et ils m'ont viré.

Sceneario.com: La bande dessinée abordée par Morvan, c'est du polar (Al Togo), de l'héroic Fantasy (Troll), de la bd jeunesse (Merlin), la sf (TDB, Sillage, HK) etc... quel est votre genre préféré ? JD Morvan: Je n'ai pas de genre préféré. Je crois qu'on peut raconter des choses intéressantes dans tous les genres [...]

Lire la suite ›