Ainsi se tut Zarathoustra

Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

LA BOITE A BULLES

Genre :

Document

Humour

Noir et Blanc

Récit de voyage

Sortie :
ISBN : 9782849531075

Résumé de l'album Ainsi se tut Zarathoustra

 
C’est par un original hasard fondé sur d’improbables coïncidences que Nicolas Wild a un jour rencontré Sophia Yazdani et qu’il l’a peu après accompagnée dans son pays, l’Iran, où elle partait fêter l’anniversaire... d’un mort. Le défunt en question, c’est Cyrus Yazdani, le père de Sophia. Grand ouvrier de la résurgence du zoroastrisme, il a été assassiné en 2006 alors qu’il séjournait en Suisse.

Lancé sur les traces de ce Cyrus qui jusque là lui était complètement inconnu mais dont il allait intégrer l’univers, Nicolas Wild s’est nourri de connaissances, de rencontres et d’expériences en Iran ; il a ainsi pu par la suite mieux appréhender le procès de l’assassin de Cyrus qu’il est allé suivre au tribunal criminel de Genève.
 

Par Sylvestre, le 10/04/2013

Notre avis sur l'album Ainsi se tut Zarathoustra

 
Entre deux tomes de Kaboul Disco, Nicolas Wild nous livre une parenthèse iranienne qui s’est ouverte pour lui à Paris, sur les bords du Canal Saint-Martin, et s’est refermée en Suisse sur les bancs d’un tribunal criminel. Au moyen de cette narration qu’on lui connaît (autobiographie en noir et blanc teintée d’humour), l’auteur fusionne en ce Ainsi se tut Zarathoustra un carnet de voyage, une leçon culturelle, une histoire d’amitiés et un compte-rendu de procès.

Semant dans son récit petits gags, anecdotes, ellipses, suspenses et retours de manivelles, Nicolas Wild lie des épisodes informatifs très intéressants à d’autres plus convenus, plus "pratiques" pour le scénario et ses transitions. L’important étant qu’il réussit, comme dans Kaboul Disco, par son style et grâce à l’extraordinaire de ce qu’il lui a été donné de vivre, à produire un travail qui absorbe de bout en bout et laisse envieux spectateur le lecteur ; glissant même des détails appelant les plus curieux d’entre eux à jouer ensuite, sur internet, les "détectives de l’après".

Ceux qui s’impatientaient en attendant Kaboul Disco 3 comprennent enfin le pourquoi du comment et accueilleront avec bonheur cet entracte iranien. Les amateurs de docu-fiction exotiques trouveront également dans ce nouveau titre aux éditions La Boîte à Bulles / Arte éditions un témoignage précieux doublé d’une agréable et intelligente bande dessinée.
 

Par , le

Nos interviews liées

Le Voeu de Marc

Sceneario.com : Pour ceux qui ne vous connaissent pas encore, pouvez vous vous présenter en quelques mots ?
Lucie Albon: J’adore la patouille et le bidouillage avec un petit faible pour le dessin et la peinture.
Boulet: J 'adore le racontage et le gribouillage, je passe mon temps à écrire des histoires.

Sceneario.com : La première question qui me vient c’est de savoir si cet album correspond à un souvenir d’enfance, des rêves de lutin qui exaucent des vœux ?
Lucie Albon:Il faudrait poser cette question aux scénaristes, je leur transmet.
Boulet:L'idée des lutins venait de Nicolas... Un gamin faisait des voeux et chaque voeu se retrouvait incarné sous forme d'un petit lutin... L'idée des voeux et des lutins m'a très naturellement ramené vers l'univers des contes.

Sceneario.com : C'est important le fait que vous ayez mis cette histoire dans le cadre scolaire ?
Boulet: Personnellement, je ne me suis pas posé la question du pourquoi quand Nicolas m'a montré des bribes d'histoires situées dans l'école [...]

Lire la suite ›