Après tout, la vie est plus belle avec toi

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

FLUIDE GLACIAL

Genre :

Chronique sociale

Humour

Strip

Sortie :
ISBN : 9782352078869

Résumé de l'album Après tout, la vie est plus belle avec toi

Cette faune qui vit la nuit, qui traîne d'un club à l'autre, se cherche, se dragouille, qui passe son temps sur son portable en observant plus ou moins le monde qui l'entoure, ce nouveau romantisme nourrit de série télé, de magazine people... Tout est mis en scène ici, sans fioriture...

Par Fredgri, le 11/09/2017

Notre avis sur l'album Après tout, la vie est plus belle avec toi

Charles Berbérian, observateur de son temps, qu'il s'agisse des petits milieux de bobo rive gauche, de ces intellectuels branchés et nombrilistes, se tourne cette fois vers cette génération de bloggers qui se multiplie au grès des "Afterz" et des taux de fréquentation de leur site et autres chaînes Youtube.
Le regard que pose l'artiste est à la fois ironique et presque tendre malgré tout. Même s'il met en avant le vide immense qui lie toutes ces personnalités, il comprend très bien aussi qu'elles sont aussi les héritières des générations précédentes, adaptées aux outils d'aujourd'hui et aux tendances modernes.
Toutefois, on a aussi l'impression, si on suit Berbérian, que ces jeunes sont les reflets nunuches de ce que l'on voit à la télévision, dans les jeux, dans les soaps sirupeux complètement décérébrés.

Cependant, comme on peut s'y attendre avec Berbérian, l'écriture est fine et doucement sans concession. On reste tout du long dans une caricature très réductrice, mais pleine d'humour. On se dit aussi qu'on n'est certainement pas si loin de la réalité...

Prépubliés dans Grazia, ces strips dépeignent donc une génération de l'illusion, des réseaux sociaux, du like à gogo, qui n'a fondamentalement rien à dire, mais qui espère bien avoir le droit de le clamer partout !

Pour lecteur amateur de BD blog !

Par , le

Nos interviews liées

Rencontre avec Charles Berberian

Sceneario.com: Vous avez une longue expérience en tant que dessinateur de BD, ce qui vous a amené à recevoir le Grand Prix de la ville d’Angoulême en 2008 ainsi que le Inkpot Award aux USA, depuis cette vague de succès comment vous définissez-vous aujourd’hui?
Charles Berberian:Cela correspond à une époque où je travaillais avec Philippe Dupuis et donc c’est autre vie,  je m’y projette de temps en temps pour retrouver des repères.
Cela fait partie de moi et alors les prix... je ne peux pas dire que je m’en moque car je suis fier de ce que nous avons accompli tous les deux. Je me réinvente, comme Philippe.
L’avantage de passer la cinquantaine c’est que c’est comme un second départ, une redéfinition de soi.

J’ai retrouvé des tas de choses qui dataient d’avant mon association avec Philippe, comme la manière d’aborder la BD, dont un fanzine où je changeais de style à chaque page, ce que j’ai reproduit dans Le Bonheur Occidental et qui correspond à une démarche où je me cherchais, où j’expérimentais [...]

Lire la suite ›