AFRICA DREAMS #2 Dix volontaires sont arrivés enchaînés

voir la série AFRICA DREAMS
Dessinateur :


Scénaristes :



Coloriste :


Éditions :

CASTERMAN

Genre :

Drame

Historique

Sortie :
ISBN : 9782203034280

Résumé de l'album Dix volontaires sont arrivés enchaînés

Le journaliste Edmund Dene Morel, alors employé de la compagnie Elder Dempster, a connaissance des méthodes quasi esclavagistes employées par le gouvernement belge au Congo. Il est décidé à dénoncer ces agissements horribles.

Pendant ce temps, en Afrique, Paul découvre progressivement l’ampleur du drame dans les populations locales et la complicité tacite des religieux vis-à-vis des autorités.

Par Legoffe, le 26/02/2012

Notre avis sur l'album Dix volontaires sont arrivés enchaînés

Nous sommes, malgré le titre du livre, loin de l’esprit de India Dreams. Non, Africa Dreams ne joue pas du tout le romanesque ou le lyrisme. Les auteurs ont préféré l’ancrer dans la réalité. Et elle est terrible, implacable. Nous découvrons, pages après pages, la manière dont Leopold II, roi des Belges, a géré - ou plutôt exploité - de Bruxelles sa colonie “privée”.

Si les pays colonisateurs n’ont jamais fait dans la dentelle avec les populations locales, les agissements des compagnies et des autorités occidentales envoyées au Congo restent parmi les plus abominables qu’ait connus l’Afrique. Nous assistons ainsi à la mise en esclavage d’un grand nombre de Congolais, principalement pour fournir l’Europe en caoutchouc, grâce aux hévéas.

Si la bande dessinée reste romancée, elle ressemble plus à un documentaire qu’à un récit d’aventure. Nous découvrons les agissements des Européens sur place et nous suivons la manière dont le roi gère tout cela depuis Bruxelles. L’effet “document” est accentué par la présence, dans l’album, de deux personnages importants, Morel et Casement, qui ont réellement existé et qui ont agit, à l’époque, pour que l’opinion internationale découvre le drame qui se nouait dans la colonie de Leopold II.

L’ensemble est mis en image avec réussite par Frédéric Bihel, les Charles ayant opté pour le scénario. Les planches sont plutôt belles même si elles sont parfois un peu chargées. Le coup de crayon privilégie le réalisme, mais la mise en couleur apporte un petit quelque chose en plus, une émotion décelable dans la plupart des pages. Un véritable atout pour ce livre qui joue moins sur la personnalité des protagonistes que sur les faits historiques. Cela donne un véritable équilibre à cette BD qui est très intéressante et particulièrement touchante car empreinte d’une terrible réalité.

Par , le

Les albums de la série AFRICA DREAMS

Nos interviews liées

Rencontre avec Frédéric Bihel

Interviewer : Yann
Images et Son : Mathieu
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›