Adelante !

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DUPUIS

Genre :

Aventure

Drame

Historique

Sortie :
ISBN : 9791034750948

Résumé de l'album Adelante !

Juin 1808, la vallée du Guadalquivir. Une troupe de soldats français tombe dans une embuscade menée par Angel Talavera et ses guérilleros. On le surnomme aussi El Libertador ! Après un court et rude combat, il demande à l'officier et ses hommes de se rendre et de déposer les armes, mais un des Français tente de tuer d'un coup d'épée Angel qui s'en sort avec une estafilade sur le côté. Alors que le jeune rebelle est prêt à le tuer, il arrête son geste. Quelque chose dans l'homme en face de lui lui rappelle son père. Le padre Fulco intervient avant qu'Angel ne fasse l'irréparable.

Montebajo, dans la ferme d'Hilario Talavera, le père d'Angel est encore saoul et, lors du repas, il s'en prend encore à sa femme. Ensuite, il révèle un secret qui semble concerner Angel, à Diego, son gendre.

Par Berthold, le 25/08/2020

Notre avis sur l'album Adelante !

Cela fait deux ans que Franck Giroud, l'auteur de Louis la Guigne, du Décalogue ou encore Quintett nous a quittés. Dupuis lui rend hommage en nous proposant quelques intégrales de ses œuvres. C'est le cas d'Adelante ! qui était sorti il y a quelques années dans la collection Secrets. Une nouvelle occasion de découvrir ou de relire cette très belle histoire.

Avec Adelante !, Giroud essaie d'adapter son histoire à son dessinateur espagnol Javi Rey qui apporte la sensibilité nécessaire pour bien comprendre son pays. D'ailleurs, comme on peut le constater, les décors sont vraiment superbes, les costumes aussi, on a vraiment l'impression "d'être en Espagne" !

Frank Giroud situe son intrigue au moment où les troupes de Napoléon occupent le pays et que les Espagnols se révoltent. On voit le début de la guérilla contre les armées françaises. L'intrigue tourne surtout autour d'un secret concernant Angel, El Libertador, et sa famille.
Peu à peu, Giroud dévoile ce qui pourrait lui avoir été caché. On apprend que quelque chose cloche au sein de cette famille, surtout en voyant la relation père/fils. Nous pouvons imaginer les choses comme Angel. Est-ce que celui-ci aurait un géniteur venu de la haute société ou bien... Ou bien est-ce autre chose ? Quel est le vrai rôle du padre Fulco qui semble suivre Angel depuis son enfance ? Pourtant, il y a ce complot contre sa famille, le meurtre de son beau-frère après que le père lui ait révélé ce secret...

Frank Giroud signe une intrigue forte et prenante. Je n'ai pas lâché une seconde cette histoire et, à la fin, on reste là aussi en pleine suspense. Qui a reçu ce coup de feu ?

Giroud signe un nouveau récit avec des personnages forts dont il a le secret. On s'y attache facilement. Il fait évoluer aussi le caractère de son héros pour nous le montrer impulsif, surtout après ce qu'a vécu sa famille.

Concernant le travail de Javi Rey, il n'y a rien à redire. C'est vraiment du bel ouvrage. Son trait est limpide et efficace, avec des couleurs assez lumineuses faisant ressortir le soleil d'Espagne. L'artiste semble aussi à l'aise dans les scènes d'action que dans l'intimisme. Les décors sont vraiment magnifiques, on passe de paysages montagneux aux salons huppés de la haute société espagnole. Ses personnages sont très expressifs, ses femmes ont de beaux regards, des regards d'Espagnoles farouches.

Avec Adelante ! Giroud nous offre une magnifique saga, passionnante, qui nous plonge dans l'Espagne occupée par les troupes de Napoléon.
Le scénariste manque au petit monde de la bande dessinée d'aujourd'hui. Voilà une belle occasion de retrouver ses œuvres dans des écrins qui valent le détour.

Par , le

Nos interviews liées

Frank Giroud pour Quintett tome 5

  Sceneario.com: Nous arrivons déjà à la fin de Quintett, quel effet ça fait de cloturer cette excellente série ?

Frank Giroud: Je suis à la fois soulagé d’avoir mené un tel navire à bon port… et nostalgique d’en quitter le pont.
 
Sceneario.com: De Vita vous a proposé Giancarlo Alessandrini lorsqu'il s'est agi de lui trouver un remplaçant. Avez-vous fait confiance au choix de Giulio De Vita ou bien Giancarlo Alessandrini a-t-il dû "passer des tests" ?

Frank Giroud: J’avais pleine confiance dans les goûts de Giulio et j’ai bien aimé les extraits des divers travaux envoyés par Giancarlo. Mais je ne pouvais pas l’accueillir à bord sans m’être assuré qu’il serait vraiment l’homme de CETTE situation [...]

Lire la suite ›