AÂMA #3 Le désert des miroirs

voir la série AÂMA
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

GALLIMARD

Genre :

Intimiste

Science Fiction

Sortie :
ISBN : 9782070655441

Résumé de l'album Le désert des miroirs

Verloc Nim et son frère Conrad partent en expédition pour récupérer la mystérieuse substance aâma, qui a complètement modifié l'environnement de la planète Ona(ji). Alors que le petit groupe progresse dans un univers aussi hostile que stupéfiant, la vérité sur la nature d'aâma reste inaccessible. Et la réalité a tendance à vaciller... (Résumé éditeur)

Par Melville, le 13/03/2014

Notre avis sur l'album Le désert des miroirs

A l’aune de ce troisième tome, on peut affirmer sans détour qu’Aâma n’est pas la grande saga de science-fiction que pouvait laisser sous-entendre L’odeur de la poussière chaude (le premier tome), est-ce décevant ? Rien n’est moins sûr. Peeters a choisi une autre voie, celle d’une SF intimiste où les mondes imaginés sont comme des projections fantasmagoriques de la pensée des personnages. Dans cette idée on pense au film Solaris – davantage au remake de Soderbergh qu’à l’original de Tarkovski. Comme chez Soderbergh qui booste sa mise en scène par l’utilisation de la couleur, Peeters offre de la profondeur de champ à son histoire de famille en plaçant ses personnages dans un décor foisonnant et toujours surprenant. Devenant à mesure que le récit progresse un personnage à part entière, le décor est la clé de voûte de la mise en scène. On pourrait imaginer les dialogues entre Verloc et son frère autour d’une simple table cadrée en plan large et fixe et dessinée en noir et blanc, mais on perdrait alors le formidable travail sur la couleur. Son traitement informatique, numérique (tout comme chez Soderbergh), apporte une atmosphère typiquement futuriste et une chaleur qui fait écho au lettrage réalisé à la main.

Parfois nébuleux, Aâma n’en demeure pas moins une série follement attrayante !

Par , le

Les albums de la série AÂMA

Nos interviews liées

Entretien avec Frederik Peeters pour Aâma

Sceneario.com : Avant de se lancer véritablement dans le cœur de cette interview, pouvez-vous nous dire comment vous êtes entré dans le monde de la bande dessinée ?
Frederik Peeters : J'ai toujours raconté des histoires en bandes dessinées depuis que je suis tout petit. Ma mère possède une bd que j'ai faite à l'âge de 7 ans. Je n'ai jamais arrêté depuis. A l'école, le soir, tout le temps. Mais je n'ai commencé à me poser la question d'en faire un métier que vers l'âge de 18 ans. Et puis nous avons progressivement créé les éditions Atrabile avec des copains, en commençant par des fanzines agrafés.
Sceneario.com : Qu’est-ce qui vous attirait en particulier dans la bande dessinée plus que dans une autre discipline artistique ?
Frederik Peeters : Je pense que le dessin a toujours été lié pour moi au fait de raconter des histoires, d'exprimer des idées et des sensations [...]

Lire la suite ›