A short Story, la véritable histoire du Dahlia Noir

Dessinateur :


Scénaristes :



Coloriste :


Éditions :

RUE DE SEVRES

Collection :

Label 619

Genre :

Biographie

Drame

Historique

Hommage

Sortie :
ISBN : 9782810203017

Résumé de l'album A short Story, la véritable histoire du Dahlia Noir

Mais qui était Elisabeth Short, retrouvée le 15 janvier 1947 à Los Angeles, le corps sectionné en deux, marqué par les coups, des traces de liens et le visage balafré horriblement ? On a écrit beaucoup de choses sur cette belle starlette qui rêvait de monter sur les planches, qui faisait chavirer tous les cœurs des hommes qu'elle croisait… Mais même si le mystère demeure encore irrésolu, Run et Florent Maudoux, à grand renfort de documentation, remontent le temps pour nous raconter la véritable histoire de celle que tout le monde a surnommé le Dahlia Noir…

Par Fredgri, le 03/11/2022

Notre avis sur l'album A short Story, la véritable histoire du Dahlia Noir

En lisant ce passionnant album, on se rend compte que cette fascination qu'exerce aujourd'hui l'énigmatique Elisabeth Short est bien plus liée aux circonstances qui entourent sa tragique mort qui en révèle bien plus sur une époque que sur la victime elle même !
Hormis ce charme et cette sensualité qui émanait de sa silhouette, la jeune femme mène une vie à la fois banale et représentative de ce qu'on pu traverser de nombreuses starlettes avant et après elle. Progressivement, on est pourtant touché par l'aspect désillusionné de ce parcours, par la chute progressive qui va nous amener jusqu'à son assassinat, sur un coin d'herbe, définitivement seule, désormais éternelle icône d'un rêve de gloire inachevée.

Run et Florent Maudoux se sont donc énormément documentés, ils ont compulsé les dossiers du FBI, les rapports de police, ils ont épluché les articles, les multiples versions… Ils ont ensuite retracé la vie de la jeune femme, de son enfance à ses premiers boulots, ses rencontres, ses flirts, ses déconvenues et ses problèmes d'argent chroniques. L'album alterne des pages de textes annotés qui décrivent chronologiquement la vie d'Elisabeth, puis viennent régulièrement s'intercaler des séquences en bande dessinée, plus proches des personnages, moins en retrait. Ces pages nous permettent de mieux saisir les regards, la gestuelle, de capter plus directement la sensualité de la jeune starlette, mais aussi de mettre des décors sur les textes, des ambiances.
Ces planches sont plus intimistes, moins factuelles. C'est un excellent équilibre entre le côté documenté parfois assez froid (même si je trouve justement que les textes gardent une dimension très touchante, avec deçi delà des envolées plus sensibles qui échappent à la liste des faits pour donner un avis, rajouter une touche plus floue très agréable !) et l'extrapolation des images !

En tournant la dernière page, on repense à tout ce que nous venons de lire, encore impressionné par la qualité de l'ensemble, du portrait, du travail en amont et cette volonté de rendre justice à une jeune femme dévorée par un système éphémère, retrouvée un matin, sans vie dans un coin d'herbe, jetée là par son meurtrier, qui restera à jamais ce regard troublant, cette silhouette qui s'éloigne un soir sur le trottoir, une inconnue venu rêver d'une vie de star…

Vivement recommandé !

Par , le