ATTENTION : CONTENU RESERVE
A UN PUBLIC AVERTI

Les images et textes à caractère érotique, pornographique ou violent contenus dans cette page peuvent choquer certaines sensibilités.
En affichant cette page, vous déclarez prendre vos responsabilités vis-a-vis de ce contenu.

Afficher Sortir

A poèle les ménagères !

Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

Dynamite

Genre :

Humour

Pornographie

Vie Quotidienne

Sortie :
ISBN : 9789782915101

Résumé de l'album A poèle les ménagères !

144 pages avec 17 histoires mettant en scène de belles jeunes femmes délaissées, mais aussi des jeunes hommes en couple tentés par leurs pulpeuses clientes ou voisines...

Par Fredgri, le 29/06/2015

Notre avis sur l'album A poèle les ménagères !

Troisième volume des Ménagères d'Armas, ou ce dernier reprend sa formule, déclinant le fantasme de la belle femme au foyer, amatrice d'expériences de tout genre avec des inconnus, avec le beau fils, avec le livreur... Et comme à son habitude Armas livre des mini-récits légers et décomplexés.
Toutefois il s'échappe très vite de son schéma pour finalement se concentrer sur des rencontres impromptues, sortant ainsi du simple cadre de la ménagères délurées. Les fantasmes ainsi mis en scène explorent tout les angles possibles. Qu'il s'agisse de jumelles, de la mère de la marié, de la voisine chaudasse, on a même droit à une déclinaison hilarante de la Belle et la Bête !

Parce qu'il faut bien insister sur l'humour omniprésent de ces histoires !
Tout est traité de façon très détendue, sans tomber dans les trucs bizarres style bondage, humiliations ou autre SM party. Car même si cela reste extrêmement démonstratif, on reste dans un registre safe sexe désinhibé, presque joyeux et enthousiaste et c'est, je pense, ce qui fait tout le charme de cet album, une nouvelle fois. Certes, les histoires sont parfois tirées par les cheveux ou complètement délirantes, toutefois on les parcoure avec régulièrement le sourire !

Armas a peut-être le défaut de ne pas réellement varier ses modèles, qui se déclinent au grès des scénettes en changeant qu'à peine les coupes de cheveux, mais je trouve que l'ensemble reste plein de charme. En contre partie, son dessin évolue de plus en plus, délaissant les petits détails, les traits fin pour s'épurer progressivement. Ça n'est pas désagréable, loin de là, c'est juste que depuis le début on voit bien l'évolution de son style.

Toujours est il que je conseille ces histoires de ménagères qui renouent avec une certaine pornographie décomplexée et assumée, qui ne va pas forcément glisser vers des thèmes extrêmes !

Pour amateur du genre !

Par , le