A L'OMBRE DE LA CROIX #2 Le Trésor Noir

voir la série A L'OMBRE DE LA CROIX
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

PAQUET

Genre :

Aventure

Historique

Sortie :
ISBN : 2940334730

Résumé de l'album Le Trésor Noir

Après dix ans d’exil, Luc de Ridefort, ancien templier, revient en terre sainte en compagnie de Guillaume Renaud et Elisea. Il s’est donné pour mission de sauver Nicolas de Candre, le frère de la jeune juive et également le « Trésor Noir », tout deux se trouvant dans la forteresse de Saint-Jean d’Acre. Celle-ci est actuellement assiégée par les sarrasins dont les attaques répétées font craindre une chute imminente.
Toutefois, l’évêque Victor de Soanne qui mène la même quête mais à des fins personnelles est déjà sur place et a commencé ses investigations avec la complicité du maître des lieux, Gilbert de Saint-Amans.

Par Phibes, le NC

Notre avis sur l'album Le Trésor Noir

Ce deuxième opus clot la quête chevaleresque de deux templiers sur un territoire en proie à un grand chaos. En effet, nous sommes en 1291, les mamelouks ont entamé un travail de sape en assiégeant la dernière poche de résistance chrétienne en la citadelle de Saint-Jean d’Acre.
Dans ce contexte sanglant qui marquera la fin de l’ordre du Temple, plusieurs hommes recherchent activement au mépris du danger une mystérieuse relique : le trésor noir.
Sur des dessins en couleurs directes traités sous la forme d’aquarelles plutôt réussies où l’encrage est totalement absent, Ilaria Trondoli réalise une œuvre basée sur la fin des templiers au scénario complexe et un peu confus.
Nombreux sont les personnages qui interviennent dans l’histoire qui ont un lien plus ou moins direct avec le fil conducteur. Cette diversité a tendance à perdre le lecteur.
Néanmoins, ce deuxième tome se veut un peu plus actif que le précédent avec des scènes de bataille et de duels conséquentes. Il demeure un ouvrage plaisant à feuilleter à la seule condition d’être bien concentré.

Par , le

Les albums de la série A L'OMBRE DE LA CROIX

Nos interviews liées

Ilaria Trondoli interviewée lors du festival d'Angoulême 2011

Sceneario.com : Bonjour Ilaria. C'est ta première interview pour sceneario je te propose de commencer par une petite présentation.
Ilaria Trondoli :
En fait mon père, en Italie, achetait beaucoup de bandes dessinées italiennes, Bonelli, les petits fomats noir et blanc. Etant enfant j'aimais bien aussi les mangas. Le dessin me plaisait.

C'est comme ça que je me suis mise à la bande dessinée. J'ai suivi une école d'art, un court de bande dessinée. C'est en venant à Angoulême pour la première fois que j'ai découvert la diversité de la bande dessinée.

En Italie à l'époque il n'y avait pas autant de choix. Et j'aimais énormément la couleur.
J'ai donc décidé de me faire éditer en France. J'avais un projet qui n'est pas passé à Angoulême mais qui a été accepté lors d'un autre festival [...]

Lire la suite ›