9/11 #6 W.T.C./Acte 2

voir la série 9/11
Dessinateur :


Scénaristes :



Coloristes :



Éditions :

GLENAT

Genre :

Historique

Thriller

Sortie :
ISBN : 9782356484246

Résumé de l'album W.T.C./Acte 2

New York. Le 11 septembre 2001. A 6h30 ce matin là, Saïd-François rend visite à Cindy Meyer quelques heures avant qu'elle n'aille à son rendez vous avec son ancien patron, O'Neil. A bord de son taxi, elle reçoit un appel de son amant. Ce dernier lui demande d'annuler ce rendez vous.
Il est 8h46. Le vol 11 American Airlines percute la face nord de la Tour Nord du World Trade Center...

 

Par Berthold, le 15/12/2013

Notre avis sur l'album W.T.C./Acte 2

Après les déboires de l'éditeur 12bis, je me demandais si les séries en cours allaient pouvoir être terminées. Et plus particulièrement 9/11, entre autre. Heureusement, Glénat a racheté le catalogue 12bis,, on peut ainsi lire la fin de quelques séries !
Sous le titre W.T.C. / Acte 2, les scénaristes Jean-Claude Bartoll et Eric Corbeyran concluent avec talent ce cycle.

En effet, on sent que les deux hommes ont fait de l'excellent travail de documentation. Ainsi, ils construisent une intrigue solide servie par un suspense qui arrive à nous maintenir en haleine. La construction de ce sixième tome permet aussi d'apprécier les manœuvres faites en coulisses par Saïd-François pour mettre au point cette vague d'attentats. De plus, nous en apprenons aussi un peu plus sur les magouilles en sous-main faites par certains magnats américains. L'histoire du "deuxième Pearl Harbor" fait froid dans le dos, quand on y repense.
Ce tome permet aussi de suivre les dernières infos de l'ancien agent du FBI, John O'Neil, ancien numéro deux du Bureau.
Quand nous assistons aux scènes d'attentats, nous sommes pris par l'émotion de ces images qui nous ont marqué ce jour du 11 septembre 2001. D'ailleurs, Jef, le dessinateur de 9/11, n'hésite pas à nous montrer dans une pleine page, le premier avion qui percute la Tour Nord du W.T.C. Une image qui frappe les lecteurs.
Bartoll et Corbeyran ont réussi avec cette série à nous offrir une oeuvre rare dans le genre, un politico-drama-thriller d'une rare efficacité, digne de certains films comme Les trois jours du Condor, Les Hommes du Président, entre autre.
Le final de ce tome 6 laisse même supposer la possibilité d'un autre cycle à venir avec la traque de Ben Laden par l'agent Cindy Mayer.

Graphiquement, Jef réalise un travail remarquable avec un style proche de la photographie. Ce qui permet de donner une certaine puissance visuelle et documentaire à cette histoire. Il signe aussi quelques scènes marquantes et réussit à nous impliquer dans cette affaire. Sa collaboration avec la coloriste Jocelyne Charrance est en parfaite cohésion. Nous ne pouvons qu'applaudir le travail réalisé.

W.T.C. / Acte 2 conclut en beauté la série en six tomes 9/11. Je parlerai même d'un premier cycle tant j'espère voir venir un autre cycle.
Les auteurs ont réalisé une oeuvre forte, un document réaliste , qui nous permet de nous interroger sur les évènements du 11 septembre 2001.
Cette série est une oeuvre à lire, à découvrir et à faire découvrir. 12 ans après l'effondrement des Tours, le monde continue à s'interroger sur la vérité des faits. Grâce à Bartoll et à Corbeyran, vous en avez une petite idée !

 

Par , le

Les albums de la série 9/11

Nos interviews liées

Un entretien avec Thomas Kotlarek et Jef

Entretien avec Thomas Kotlarek et Jef pour FLASH (Editions Des Ronds Dans l'O) durant le Festival QUAI DES BULLES de Saint Malo. (2013). Interviewer : Olivier
Images et Son : Mat
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Corbeyran nous parle d'Irina

Sceneario.com : Pourquoi le choix d’Irina ?
Eric Corbeyran : J’adore les filles qui portent des flingues. J’ai quelques héroïnes dans ce goût-là, des filles dangereuses, comme dans le Chant des Stryges où l’héroïne est une tueuse professionnelle, ou dans le Régulateur où les personnages principaux sont deux nanas. Donc le choix s’est naturellement porté sur cette tueuse.
Sceneario.com :
Eric Corbeyran : C’est facile, on a tendance à croire que trop de contraintes nuisent alors que c’est le contraire, c’est plus facile, j’aime les contraintes. J’ai adapté Assassin’s Creed, et il y avait beaucoup de contraintes, alors ici c’était de la « rigolade ».

J’avais toute liberté pour créer le personnage. Dans XIII on la voit tuer, c’est un comportement de tueuse stéréotypé [...]

Lire la suite ›

Entretien avec Jean-Claude Bartoll

Sceneario.com : Bonjour Jean-Claude. L’une de tes actualités à venir est la sortie de ta nouvelle série Mossad Opérations Spéciales dans une nouvelle collection chez Jungle. Mais avant de nous en parler, peux tu te présenter à nos lecteurs ? Nous conter ton parcours ?
Jean-Claude Bartoll : Avec plaisir. Je dirais que je me définis comme un « scénariste d'investigation ». En effet, j'ai une double formation juridique et journalistique. Pendant des années j'ai été « grand reporter » TV pour des agences de presse internationales et j'ai sillonné notre planète avec une caméra sur l'épaule. J'ai ensuite réalisé des documentaires et des séries de dessins animés pour France 3, Disney Channel et la RAI. C'est à cette occasion que j'ai commencé à mélanger la « fiction » et la « réalité » puis je suis entré en contact avec Dargaud et c'est ainsi qu'est née ma première série de bandes dessinées « Insiders » qui m'a permis de m'épanouir en mélangeant mes expériences passées et un goût prononcé pour la géopolitique…
Sceneario [...]

Lire la suite ›

Eric Corbeyran et Brice Bingono pour Pavillon Noir chez Soleil

Sceneario.com : Comment vous êtes-vous rencontrés ?
Eric CORBEYRAN : C'est Jean Wacquet (de chez Soleil) qui nous a mis en contact. A l'époque Brice n'habitait pas loin de Bordeaux, nous nous sommes donc rencontrés "pour de vrai". Le courant est passé tout de suite...

Sceneario.com : Eric, qu'avez vous apprécié chez Brice pour avoir envie de travailler avec lui ?
Eric CORBEYRAN : D'abord, j'ai vu quelques uns de ses anciens travaux, des pages de bd mais aussi des illus. Ca a été très positif tout de suite. Le déclic s'est produit et la machine s'est mise en marche dans ma tête. Ensuite, j'ai rencontré le bonhomme et il m'a plu d'emblée. Après, je n'ai cessé d'être enthousiasmé par les planches de Pavillon noir. Chaque livraison était un petit événement tant son trait est énergique et attachant [...]

Lire la suite ›