Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

KANA

Collection :

Big Kana

Genre :

Amour

Manhua

Sortie :
ISBN : 9782505002130

Résumé de l'album Time

Zhinheng est amoureux de Xiaojia. Mais leur histoire est de courte durée. Ils échangent leur premier baiser dans la gare qui ramène la jeune fille vers Pékin, au moment de la fin des vacances d’été. Zhinheng se rend quelques temps plus tard à la fac pour retrouver Xiaojia. Malheureusement, celle-ci a quitté le campus après avoir raté ses examens.

Le jeune homme tente de la retrouver, en vain.

Quelques années plus tard, alors qu’il est sur le point d’être édité par une maison de disque, Zhinheng retrouve Xiaojia par hasard.

Par Legoffe, le NC

Notre avis sur l'album Time

Voici le troisième acte de ce manhua dont le thème principal est, vous l’aurez compris, l’amour. C’est d’ailleurs l’origine du nom de la série dont le sous-titre est « Si l’amour avait une température, tu souhaiterais qu’elle soit de… ».

L’auteur raconte la vie d’un jeune homme éperdument amoureux. Mais la femme de ses rêves ne semble pas éprouver les mêmes sentiments. C’est tout au moins l’impression que donne la situation, toujours vue à travers le regard de Zhinheng. Xiaojia se rend-elle compte du trouble qu’elle met dans la vie du garçon ? Dès qu’elle l’appelle, il accourt. Il doit subir ses sautes d’humeur, ses histoires de cœur… Et cela commence à perturber son quotidien et sa vie profesionnelle. Zhinheng n’aurait-il pas endossé le rôle du meilleur ami malgré lui ?

Le thème est classique, ne serait-ce que parce que ce genre d’histoire a dû arriver à chacun d’entre-nous (je parle du côté sentimental bien sûr car peu d’entre-nous se verront démarrer une carrière de chanteur !).
Le problème, ici, c’est que le traitement du sujet est lui aussi très classique. Le livre se laisse lire grâce à des dessins agréables et une construction du récit plutôt plaisante. Malheureusement, cela ne suffit pas à convaincre totalement. Le style est plutôt mièvre et sans profondeur. Du coup, l’ensemble paraît un peu figé et donne une lecture sans piment.

Par , le

Les albums de la série 80°C