666 #4 Lilith, Imeratrix Mundi

voir la série 666
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

GLENAT

Collection :

Zenda

Sortie :
ISBN : 2723422844

Résumé de l'album Lilith, Imeratrix Mundi

Carmody a réussi à pénétrer dans le dôme magique de New York et laissé Sarah et le Rabbi s'occuper de détruire le Pentacle, source de la force du dôme. De son côté, il repart en mission pour protéger un labo de recherche bactériologique de l'armée, assiégé par une horde de démon. Malheureusement pour lui, il s'agit d'un piège de Lilith, qui va lui coûter cher...

Par Patatrak, le NC

Notre avis sur l'album Lilith, Imeratrix Mundi

Je vais avoir l'impression de me répéter, mais comme les ingrédients sont toujours les mêmes : si vous avez aimé jusque-là, ce tome devrait en faire autant. Le petit mieux, c'est que c'est un peu moins centré sur Carmody (encore que...) : le Rabbi (il est vraiment mortel celui-là !) et Sarah ont un rôle plus important... Et puis, c'est beau de voir toutes les nations de la Terre unies pour la survie de notre belle planète!

Par , le

Les albums de la série 666

Nos interviews liées

François FROIDEVAL

Sceneario.com : Bonjour, et merci d’avance pour votre disponibilité pour répondre à quelques questions. Froideval : Bonjour.

Sceneario.com : Où travaillez vous, dans un studio ou chez vous ?
Froideval : Je travaille soit chez moi, soit avec les illustrateurs, parfois dans un bar, mais en général plutôt chez moi.

Sceneario.com : Quels sont vos habitudes de travail ? Vous écrivez votre BD entièrement avant de la donner à un illustrateur, ou au contraire vous la travaillez au fur et à mesure ?
Froideval : Mes Bds ne sont jamais totalement terminées d’avance. Je travaille au fur et à mesure que les illustrations avancent, même si je sais où va aller l’histoire.

Sceneario.com : Comment avez vous rencontré Tacito ?
Froideval : J’ai vu des planches chez notre premier éditeur zenda , ou dans les décors on voyait d’immenses bâtiments en fer et en verre magnifiquement dessinés, un peu dans le style des descriptions de Jules Verne [...]

Lire la suite ›

TACITO

Sceneario : Sceneario : Bonjour
Franck Tacito : Bonjour

Sceneario : Peux-tu te présenter, comment en es-tu arrivé à faire de la bd ?
Tacito : C'est une passion, c'est ce que je voulais faire quand j'étais tout gamin. Cela commence par recopier les strange, fantask, les bandes dessinées américaines. C'est comme ça que j'ai probablement appris à dessiner.

Sceneario : Comment as-tu rencontré Froideval ?
Tacito : Disons que ça a été une rencontre un petit peu provoquée. Zenda venait de se créer, avant de passer sous le giron de Glénat, j'étais passé montrer mes planches et Froideval avait vu certaines planches avec des décors qui l'avaient intéressé. Il m'a contacté et on a travaillé ensemble. Cela s'est fait assez naturellement et relativement facilement par rapport à ce que l'on croit.

Sceneario : En même temps, tu as un deuxième métier, tu es médecin.
Tacito : Oui, tout fait

Sceneario : Ce qui m'avais impressionné, c'est une année, au festival bd de Maison Laffite, une femme dans la file d'attente a eu un malaise et tu t'es levé pour la rattraper avant qu'elle tombe !
Tacito : Oui, j'avais vu qu'elle devenait un peu blanche (rire) [...]

Lire la suite ›