56e District

Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

CASTERMAN

Genre :

Polar

Suspense

Thriller

Western

Sortie :
ISBN : 9782203164352

Résumé de l'album 56e District

Parue de 1964 à 1965, dans l’hebdomadaire argentin "Misterix", la série Precinto 56 nous entraîne dans les pas du détective Zero Galván qui vient d'intégrer le 56ème District. La ville est contrôlée par un certain nombre de parrains qui s'entredéchirent dans une guerre de pouvoir meurtrière et la police fait de son mieux pour recoller les morceaux ! En parallèle, il lui arrive aussi de devoir retrouver de riches héritiers ou des fugueuses…

Par Fredgri, le 09/04/2020

Notre avis sur l'album 56e District

Avec 56e district, José Muñoz signait sa première véritable série en solo. Après avoir travaillé quelques temps en tant qu'assistant de Solano Lopez, le jeune homme rencontre Hugo Pratt et le magazine Mysterix. Avec le scénariste Ray Collins (pseudonyme d'Eugenio Zappietro, un ex-commissaire de police converti à l'écriture), il créé alors le détective Zero Galván. La série, qui ne durera qu'un an, se nourrie des romans noirs de Dashiell Hammett ou encore Raymond Chandler. Tous les codes sont alors respectés, au point d'apparaître aujourd'hui plutôt classiques dans la facture, même si l'écriture garde toute sa force et toute sa qualité !

Casterman a aussi pris soin de rajouter les planches de Jim Sudden, sur lesquelles le duo Collins/Munoz a pu se faire la main et tester le travail en commun…

Même si les deux bandes sont assez accrocheuses, on est néanmoins assez loin de ce que Munoz produira ensuite avec Sampayo. Le trait se cherche, explore le langage de la bande dessinée, garde quelques belles fulgurances, mais peine à se stabiliser ! Toutefois, on sent déjà une très forte personnalité graphique tandis que les dialogues de Collins gagnent progressivement en pertinence, en force !

Loin d'être le chef d'œuvre absolu, ce 56e District reste une belle redécouverte, surtout que l'éditeur a aussi pris soin de rajouter du rédactionnel pour contextualiser l'ensemble dans la production argentine ! Ce qui rend cet album indispensable, au final !

Dans ce qui apparait aujourd'hui comme les prémices de Alack Sinner, je vous conseille vivement de récupérer dès que possible ce très bel album !

Par , le