Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

GLENAT

Genre :

Inclassable

Intimiste

Sortie :
ISBN : 2723439542

Résumé de l'album Dyane

Dans l'espace une équipe de 5 personnes (2 hommes et 3 femmes) est envoyée sur Saturne pour tenter de savoir ce qui est arrivé à la précédente équipe ! Une de leur mission est aussi de commencer la colonisation de la planète, ils ont donc été conditionnés depuis leur naissance dans des cellules hermétiques et c'est purs qu'ils entament ce voyages. Soudain, un accident arrive et les 2 hommes sont tués sur le coup laissant les 3 femmes seules et... vierges à jamais face à Saturne qui se rapproche au bout de 5 ans de voyages !

Par Fredgri, le NC

Notre avis sur l'album Dyane

Le récit est intéressant, de la SF contemplative bien sentie. Néanmoins le récit n'avance pas vraiment (mais me direz vous c'est normal, c'est un tryptique, alors on en reparlera mieux à la fin du cycle) et les psychologies des personnages frôlent le stéréotype facile (les 3 filles sont black, blanche et asiatique; la black raciste, la blanche lunaire et l'asiatique calculatrice, zen), ce qui n'enlève rien a la beauté du récit, ni à ses intentions narratives d'ailleurs. Pour ce qui est du dessin il est quand même assez froid, trop d'assistance 3D certainement, de collages (on retrouve une main de la case x dans la case y, les expressions semblent elles aussi trop assistées).
Un premier album qui demande quand même le soutien des suivants, on verra.

Par , le

Bon, posons les choses à plat tout de suite. C'est une BD tout ce qu'il y a de plus spécial, un essai de différence dans la création, mais bon voilà, c'est pas forcement très réussi. Certes, c'est une bonne idée, c'est beau, mais c'est aussi un peu facile souvent, et très froid dans le graphisme. Les collages sont parfois fait comme des cochons, sonnent comme une retouche sur un logiciel grand public, assisté par des montages 3D un peu ... bas de gamme. L'ambiance est sympathique, mais on reste sur sa faim, et sur la fin de ce premier tome, qui attend les deux suivants pour prendre une réelle signification.
Quand je dis scénario facile, il faut comprendre original, mais sans plus, raccourcis un peu gros, et clichés un peu... navrants... Certes, la trame repose un peu sur les traits propres aux ethnies, mais je trouve que parfois qu'il y a un certain abus.
Quant au graphisme, car ce n'est pas vraiment du dessin, on pourrait comparer au travail de Beltran sur Megalex, mais à la différence (pas minime la différence) que Beltran maîtrise le mélange images de synthèse et dessin...
Bref, 3 Vierges est une BD intéressante, curieuse, un peu froide, mais qui se laisse lire, peut-être fraudait-il attendre la sortie du second tome pour voir si cela vaut vraiment le coup...

Par , le

Les albums de la série 3 VIERGES